Val-Couesnon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Val-Couesnon
Val-Couesnon
Le mairie d'Antrain.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Fougères-Vitré
Canton Antrain
Intercommunalité Couesnon Marches de Bretagne
Maire
Mandat
Philippe Germain
2019-2020
Code postal 35460, 35560
Code commune 35004
Démographie
Population
municipale
4 214 hab. (2016)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 27′ 38″ nord, 1° 29′ 05″ ouest
Altitude Min. 6 m
Max. 117 m
Superficie 79,01 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Val-Couesnon

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Val-Couesnon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Val-Couesnon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Val-Couesnon

Val-Couesnon est, depuis le , une commune nouvelle située dans le département d'Ille-et-Vilaine en région Bretagne, issue de la fusion des communes d'Antrain, La Fontenelle, Saint-Ouen-la-Rouërie et Tremblay[1],[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de Val-Couesnon a été choisi le par consultation des habitants des quatre communes appelées à fusionner[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Créée le , la commune nouvelle résulte du regroupement des communes d’Antrain, La Fontenelle, Saint-Ouen-la-Rouërie et Tremblay[1],[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
11 janvier 2019 En cours Philippe Germain[4] DVD Gérant d'entreprise
Maire de La Fontenelle (2001 → 2018)

Communes déléguées[modifier | modifier le code]

Liste des communes
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
km2
Population
(dernière pop. légale)
Densité
hab./km2
Antrain
(siège)
35004 CC Couesnon Marches de Bretagne 9,31 1 306 (2016) 140
La Fontenelle 35113 CC Couesnon Marches de Bretagne 12,36 540 (2016) 44
Saint-Ouen-la-Rouërie 35303 CC Couesnon Marches de Bretagne 21,12 826 (2016) 39
Tremblay 35341 CC Couesnon Marches de Bretagne 36,22 1 542 (2016) 43

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2016, la commune comptait 4 214 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2016
4 214
(Sources : Insee à partir de 2016[5].)

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Antrain[modifier | modifier le code]

  • Château de Bonnefontaine : construit au XVIe siècle par le chancelier d'Anne de Bretagne. Parc à l'anglaise du XIXe siècle réalisé par le paysagiste Denis Bühler, créateur du Thabor à Rennes. Châtellenie avec droit de haute-justice érigée en baronnie au XVIe siècle.
  • L'église Saint-André : édifice du XIIe siècle dont la nef a été refaite au XVIe siècle et la tour surhaussée au XVIIe siècle. Le chœur abrite des boiseries Louis XV et un retable du XVIIIe siècle.
  • Oppidum (hameau de la Motte).
  • Voie romaine.
  • Pont de Loysance, XVIIIe siècle, sur le Couesnon.
  • Pont sur le Couesnon, XVIIIe siècle.

Tremblay[modifier | modifier le code]

  • L'église priorale Saint-Martin : église construite entre le XIe siècle et le XVIe siècle.
  • Motte féodale de la Chattière.
  • Manoir du Pontavice (vestiges de la porte) : XVe siècle.
  • Manoir de la Coquillonais : XVe, XVIe et XIXe siècles.
  • Manoir des Noyers ou Nouillé (1549).
  • La maison du Bois-le-Bon (XVIe etXVIIe siècles) est la maison natale du botaniste Exupère Joseph Bertin, qui fut élu membre de l'Académie des sciences.
  • La maison de la Garenne (1568) : le bâtiment a été remanié au cours des XVIIIe et XVIIIe siècles. D'abord propriété de seigneurs, il fut relais de poste pour ensuite abriter l'hôtel des Voyageurs jusque dans les années 1930.
  • Ancienne maison Les Fossés (1613).
  • La mairie (XVIe siècle) : ancien presbytère.
  • Fontaine de Budor, objet d'un culte superstitieux jusqu'au milieu du XVIIIe siècle.
  • Puits de la Choboterie (XVIIIe siècle).

Saint-Ouen-la-Rouërie[modifier | modifier le code]

La Fontenelle[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Samson.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Antrain[modifier | modifier le code]

  • Gilles de Ruellan (1545-1627), aristocrate et homme politique.
  • François de Guiton (1832-1908), né le 11 juin 1832 à Montanel, mort le 4 février 1908 à Antrain, dernier vicomte de Guiton, maire d'Antrain pendant 26 ans (1874 à 1886 et 1894 à 1908). Président du comice agricole du canton.
  • Léon Jenouvrier (1846-1932), avocat, homme politique.
  • René Le Hérissé (1857-1922), conseiller général, député puis sénateur. Boulangiste de gauche, il fut maire de la commune pendant 17 ans. L'hôpital local porte son nom.
  • Henri Chenais, né à Messac le , épouse en 1935 Madeleine Lorin, fille d'un industriel local. Officier-mécanicien sur le sous-marin L'Ajax coulé lors de la bataille de Dakar le 24 septembre 1940, il est repêché par les Anglais et rejoint le général de Gaulle à Londres. Il terminera sa carrière au grade de vice-amiral. Il meurt le et est enterré à Antrain.
  • Maurice Delarue (1919-2013), né à Antrain, ancien résistant et journaliste.

Tremblay[modifier | modifier le code]

Saint-Ouen-la-Rouërie[modifier | modifier le code]

La Fontenelle[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Christophe Mirmand, « Arrêté préfectoral portant création de la commune nouvelle de Val-Couesnon à compter du 1er janvier 2019 », Recueil des actes administratifs de l'Ille-et-Vilaine,‎ (lire en ligne [PDF])
  2. a et b « Ille-et-Vilaine : 7 communes nouvelles créées au 1er janvier 2019 », sur france3-regions.francetvinfo.fr (consulté le 1er janvier 2019).
  3. « Les habitants votent « Val Couesnon » pour la commune nouvelle Antrain-La Fontenelle-Saint-Ouen-Tremblay », sur actu.fr
  4. « Près de Fougères. Philippe Germain élu maire de Val-Couesnon », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour l'année 2016.
  6. « Château de la Rouërie », notice no PA35000002, base Mérimée, ministère français de la Culture