Aller au contenu

Biòu d'or

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Loustic)

Le Biòu d'or est un trophée taurin créé en 1952 qui récompense le meilleur cocardier de la saison.

Le biòu d'or est attribué par le vote d'un jury composé des 25 membres du Trophée taurin, du vainqueur du Trophée des As de l’année précédente et du président des raseteurs[1].

Le Biòu d'or récompense d'abord une manade en 1954, la manade Bilhau[2], puis les années suivantes un taureau cocardier.

Année Cocardier Manade Année Cocardier Manade
1955 Gandar[2] Manade Blatière 1990 Banco[2] Manade Laurent
1956 Cosaque[2] Manade Lafont 1991 Sangar[2] Manade Janin
1957 Régisseur[2] Manade Raynaud[3] 1992 Barraïé[2] Manade Lafont
1958 Lopez[2] Manade Thibaud 1993 Président[2] Manade Saumade
1959 Tigre[2] Manade Laurent 1994 Président[2] Manade Saumade
1960 Tigre[2] Manade Laurent 1995 Mourven[2] Manade Blatière
1961 Vergézois[2] Manade Blatière 1996 Dalton[2] Manade du Joncas
1962 Caraque[2] Manade Laurent 1997 Rubis[2] Manade Laurent
1963 Mario[2] Manade Lafont 1998 Muscadet[2] Manade Rouquette
1964 Petit Loulou[2] Manade Aubanel 1999 Tristan[2] Manade Saumade
1965 Loustic[2] Manade Laurent 2000 Pythagore[2] Manade Cuillé
1966 Loustic[2] Manade Laurent 2001 Tristan[2] Manade Saumade
1967 Loustic et Cailaren[2] Manade Laurent et Manade Lafont 2002 Virat[2] Manade Nicollin
1968 Galapian Manade Guillierme 2003 Scamandre[2] Manade Boch
1969 Rami[2] Manade Fabre-Mailhan 2004 Virat[2] Manade Nicollin
1970 Vergézois[2] Manade Blatière 2005 Camarina[2] Manade Chauvet
1971 Rami[2] Manade Fabre-Mailhan 2006 Mathis[2] Manade Lautier
1972 Joinville[2] Manade Lafont 2007 Camarina[2] Manade Chauvet
1973 Dur Manade Blatière 2008 Camarina[2],[4] Manade Chauvet
1974 Gardon[2] Manade Laurent 2009 Pasteur[2],[5] Manade Fabre-Mailhan
1975 Duc[2] Manade Lhoustau 2010 Guépard[2],[6] Manade Cuillé
1976 Goya[2] Manade Laurent 2011 Garlan[2],[7] Manade des Baumelles
1977 Ventadour[2] Manade Lafont 2012 Garlan[2],[8],[9] Manade des Baumelles
1978 Ringo[2] Manade Blatière 2013 Ratis[2],[1] Manade Raynaud
1979 Ventadour[2] Manade Lafont 2014 Garlan[10] Manade des Baumelles
1980 Pascalet[2] Manade Rébuffat 2015 Mignon[11] Manade Cuillé
1981 Rousset[2] Manade Cuillé 2016 Mignon Manade Cuillé
1982 Rousset[2] Manade Cuillé 2017 Mignon Manade Cuillé
1983 Segren[2] Manade Guillierme 2018 Jupiter Manade Laurent
1984 Samouraï[2] Manade Saumade 2019 Landié[12] Manade Nicollin
1985 Fidelio[2] Manade Laurent 2020 Non attribué
1986 Furet[2] Manade Lafont 2021 Muiron[13] Manade du Ternen
1987 Filou[2] Manade Laurent 2022 Derrick[14] Manade Nicollin
1988 Barraïé[2] Manade Lafont 2023 Castella Manade Saumade
1989 Barraïé[2] Manade Lafont

Bibliographie

[modifier | modifier le code]
  • Jean-Louis Rouyre (textes) et Jean-Marie Jehan (dessin) (préf. Bernard Dumarcher), Des biòus en or, Nîmes, E.N.D (réimpr. 1991), 77 p.
  • Jacky Siméon, Dictionnaire de la course camarguaise, Vauvert, Au Diable Vauvert (réimpr. 2013), 142 p. (ISBN 978-2-84626-424-2), p. 22

Articles connexes

[modifier | modifier le code]

Références

[modifier | modifier le code]
  1. a et b « Le taureau Ratis, de l'élevage Raynaud, sacré biòu d’or 2013 », Midi Libre,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao ap aq ar as at au av aw ax ay az ba bb bc bd be et bf « 46 Biòu d'Or », Midi Libre,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. Le titre fut refusé par les manadiers, qui estimèrent qu'il aurait dû leur être attribué avant.
  4. « Le biòu d'or Camarina statufié », La Provence,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. « Le taureau Pasteur (manade Fabre-Mailhan) élu biòu d'or 2009 », La Provence,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. « Deux ans après, le retour de Sabri Allouani pour la palme », Midi Libre,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. « Garlan, biòu d'or 2011 », La Provence,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. Dominique Azema, « Garlan, biòu d'or 2012 », Midi Libre,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. « Le taureau Garlan élu biòu d'or 2012 », La Provence,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. « Biòu d'or : troisième titre pour le taureau Garlan », La Provence,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. Jean Noté, « Bouvine dans le Gard : "Mignon", le taureau en or de la manade Cuillé », Midi Libre,
  12. « Course camarguaise : le taureau Landié de la manade Nicollin élu Bioù d'Or 2019 », sur midilibre.fr (consulté le )
  13. « Le cocardier Muiron, sacré Biou d'Or 2021, consacre les frères Andreo du Ternen », sur midilibre.fr (consulté le )
  14. « [VIDEO] Nîmes : le taureau Derrick de la manade Nicollin est élu Biòu d'Or 2022, avant la finale du trophée des As », sur midilibre.fr (consulté le )