Lexique de la course camarguaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Article principal : Course camarguaise.

Ce lexique recense et définit les termes de la course camarguaise. Certains sont communs avec ceux du glossaire de la tauromachie.

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

A[modifier | modifier le code]

Abrivado
Abrivado 
Taureau de Camargue lâchés dans les rues d'une ville ou d'un village lors des courses camarguaises. Entourés de gardians, qui empêche les attrapaïres de les détourner de leur route, ils se dirigent vers les arènes. L'équivalent de l'abrivado ou abrivade (mot provençal) dans la course espagnole est : encierro
Afeciounado[note 1] 
équivalent provençal de l'espagnol aficionado. D'après Frédéric Mistral, le mot signifie « passionné », « zélé », « qui a du goût » pour[1]
Attrapaïres 
hommes surgis du public pour essayer d'attraper les taureaux et les faire sortir du troupeau, lors des abrivados ou des bandidos, en essayant de tromper la vigilance des gardians[2].
Attributs primés 
ils sont composés de la cocarde, de deux glands, du « frontal » ou ficelle passée derrière les cornes, et de deux ficelles enroulées chacune à la base de chaque corne. Les raseteurs doivent les décrocher pour gagner des points et de l'argent[3].
Anouble 
veau d'un an (âge auquel on castre le cocardier)[4] ; à l'âge de deux ans, il devient doublen et à trois ans ternen.

B[modifier | modifier le code]

Banes 
(bano) cornes du cocardier
Barème 
chaque attribut rapporte des points et de l'argent. L'argent reçu diffère à chaque prestation. Les points restent identiques. La coupe de la cocarde vaut 1 point, l'enlèvement de la cocarde et des glands 2 points par attribut. La coupe du frontal : 1 point, l'enlèvement de chaque ficelle 4 points[5]
Bisque 
la bisque est le nom de la bave qui apparaît sur le mufle du biòu lorsqu'il s'échauffe[6]
Biòu 
nom provençal du bœuf (et du cocardier)
Biòu d'or 
trophée taurin créé en 1952, qui récompense le meilleur cocardier de la saison[7]. Annuellement décernée par un jury à un seul cocardier, il récompensait autrefois une manade[8].
Bistournage 
castration de jeunes taureaux destinés à la course camarguaise [9]
Bouvaou 
petite arène que la plupart des manadiers possèdent sur leurs terres[10].
Bourgino 
corde (bourgine) fixée aux cornes du taureau, permettant de le diriger lors des lâchers de taureaux dans les rues. Son utilisation est interdite par arrêtés préfectoraux dans les Bouches-du-Rhône, le Gard et l'Hérault ; toutefois, elle continue d'être utilisée lors des encierros à l'eyraguaise, à Eyragues (Bouches-du-Rhône)[11].
Bouvino 
1/ l'espèce bovine, les taureaux ; 2/ zone d'élevage du cocardier pour la course camarguaise, qui couvre environ 70 communes en Languedoc, une vingtaine en Provence. Les habitants la désigne comme le pays de Bouvino[12]

C[modifier | modifier le code]

Cocardier et raseteur lors d'une course camarguaise
Capelado 
Équivalent en provençal du paseo de la corrida. Le défilé a lieu sur l'air d'ouverture de Carmen. Répartis en deux files sans ordre préliminaire, les raseteurs terminent la parade avec le salut à la présidence[13].
Cocarde 
attribut primé que le raseteur doit retirer du frontal du cocardier ; la coupe de la cocarde vaut 1 point ou l'enlèvement de la cocarde vaut 2 points[14]
Cocarde d'or 
épreuve de course camarguaise comptant pour le championnat des raseteurs
Cocardier (Taureau cocardier)[15] 
animal vedette de la course camarguaise, il n'est pas mis à mort. Poursuivi par les raseteurs, il rentre au toril soit triomphalement s'il a défendu ses attributs, soit avec humilité si les raseteurs lui ont tout pris. Il porte en provençal le nom de « biòu », (bœuf) car il a été castré à l'âge d'un an lorsqu'il était anouble. Il peut vivre dix ans[12].
Course camarguaise 
sport dans lequel les participants tentent d'attraper des attributs primés fixés au frontal et aux cornes d'un bœuf appelé cocardier ou biòu (bœuf en provençal), mais auquel on confère parfois la dignité de taureau en l'appelant : taureau cocardier
Courses de fêtes 
jeux participatifs ayant lieu lors des fêtes locales. Ils comprennent notamment l'abrivado, le bandido, l'encierro, et le toro-piscine[16].
Course provençale 
appellation erronée de la course camarguaise qui renvoie à un antagonisme historique entre Languedoc et « Nacioun Provençalo » que des lettrés ont entretenu à partir du XVe siècle et que le folklore a prolongé. Les corridas espagnoles et portugaises sont toutefois largement représentées en pays de Bouvino[17]
Coup de barrière 
action du cocardier qui chasse le raseteur en se dressant contre la barricade qui délimite la piste, signifiant ainsi sa domination[18]
Crochet 
instrument pesant entre 200 et 250 grammes formé d'un manche transversal en bois enrobé de chatterton d'une longueur de 8,5 cm, et de quatre lames métalliques dentées et recourbées d'une longueur de 10 cm. Cet appareil permet de trancher la ficelle ou l'élastique qui relie les attributs primés à la tête du cocardier[19]

D[modifier | modifier le code]

Dountaïres ou attrapaïres
Doublen 
veau de deux ans
Dountaïre 
autre nom des attrapaïres

E[modifier | modifier le code]

On ne retiendra pas les termes encierro, estribo ou despedida qui sont trop caractéristiques de la corrida, mais qui font partie du lexique de la course camarguaise sur certains sites.

Emboulage 
Capuchon métallique vissé sur la pointe des cornes des vaches ou des taureaux oppoé aux raseteurs débutants et aux amateurs dans le course de fête[20].
Escoussure 
entaille faite à l'oreille du jeune taureau de Camargue en guise de marque de la manade. Dans les ganaderías il porte le nom de señal.
Emmailler
action de rester groupé pour les gardians lors de l'abrivado
Enférocer 
lorsque le cocardier s'échauffe et poursuit ses assaillants avec une vigueur accrue, on dit qu'il s'enféroce[6]
Enfermée 
manœuvre du cocardier qui réussit à coincer le raseteur et le met dans une position dont il a du mal à se tirer[18]. On dit aussi Embarrer.
Èr di biòu 
ou air du taureau. Sonnerie de trompette qui annonce l'arrivée du taureau dans l'arène [21]

F[modifier | modifier le code]

Affiche de Ferrade à Arles
Fé di Biòu 
expression provençale pour désigner la passion du taureau
La Fé di Biòu 
revue mensuelle de la fédération française de la course camarguaise
Ficelle
attribut primé que le raseteur doit retirer de la corne du cocardier ; le retrait de la ficelle vaut 4 points[14]
Ferrade 
marquage au fer rouge des taureaux. C'est aussi l'occasion d'une fête où se retrouve tout le petit monde de la bouvino dans les manades où l'on donne aussi des repas avec des jeux de gardians[22]

G[modifier | modifier le code]

Gardian 
ouvrier agricole, bouvier des élevages de Camargue[23]
Gland
attribut primé que le raseteur doit retirer de la corne du cocardier ; le retrait du gland vaut 2 points[14]

J[modifier | modifier le code]

Jeux de gardian 
jeux d’adresse auxquels se livrent les cavaliers camarguais

M[modifier | modifier le code]

Manade 
du provençal manado signifiant : poignée. Métaphore pour un petit troupeau[12]

P[modifier | modifier le code]

Présidence 
le rôle du président de la course camarguaise est celui d'un animateur, presque d'un meneur de jeu et d'annonceur. Il encourage la vaillance des raseteurs en annonçant le montant des sommes offertes par des donateurs locaux pour chaque attributs primés[24].

R[modifier | modifier le code]

Raset 
Technique pour décrocher les attributs primés qui consiste à provoquer le cocardier pour le faire charger, puis à choisir une direction en arc de cercle qui permet de croiser la course de l'animal sans se faire prendre[25]
Raseteur 
principal protagoniste de la course camarguaise face au cocardier auquel il cherche à enlever ses attributs primés en effectuant des rasets[25]

S[modifier | modifier le code]

Simbèu 
« symbole », « signal », nom du bœuf conducteur avec des sonnailles attachées au cou. Il est chargé de ramener le cocardier refusant de quitter l'arène. C'est l'équivalent du Cabestro. Il porte aussi le nom de Dountaire (« dompteur »)[26]

T[modifier | modifier le code]

Taù 
taureau non castré réservé à la reproduction
Ternen 
bœuf âgé de trois ans
Tourneur 
assistant du raseteur. Il est chargé de placer l'animal dans la meilleure position
Trophées 
courses de compétition décernant un trophée aux vainqueurs notamment la cocarde d'or et le trophée des as.
Trophée de l'Avenir 
récompense du meilleur raseteur de la catégorie 3 de la saison
Trophée des As 
récompense du meilleur raseteur de la catégorie 1 de la saison
Trophée des Raseteurs 
récompense du meilleur raseteur de la catégorie 2 de la saison

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. On trouve parfois ce terme orthographié aficionade ou aficionada, ce qui ne change rien à son origine

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]