Biòu d'or

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ratis)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Biòu d'or est un trophée taurin créé en 1952 qui récompense le meilleur cocardier de la saison.

Règlement[modifier | modifier le code]

Le biòu d'or est attribué par le vote d'un jury composé des 25 membres du Trophée taurin, du vainqueur du Trophée des As de l’année précédente et du président des raseteurs[1].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Le Biòu d'or récompense d'abord une manade en 1954, la manade Bilhau[2], puis les années suivantes un taureau cocardier.

Année Cocardier Manade Année Cocardier Manade
1955 Gandar[2] Manade Blatière 1990 Banco[2] Manade Laurent
1956 Cosaque[2] Manade Lafont 1991 Sangar[2] Manade Janin
1957 Régisseur[2] Manade Raynaud[3] 1992 Barraïé[2] Manade Lafont
1958 Lopez[2] Manade Thibaud 1993 Président[2] Manade Saumade
1959 Tigre[2] Manade Laurent 1994 Président[2] Manade Saumade
1960 Tigre[2] Manade Laurent 1995 Mourven[2] Manade Blatière
1961 Vergézois[2] Manade Blatière 1996 Dalton[2] Manade du Joncas
1962 Caraque[2] Manade Laurent 1997 Rubis[2] Manade Laurent
1963 Mario[2] Manade Lafont 1998 Muscadet[2] Manade Rouquette
1964 Petit Loulou[2] Manade Aubanel 1999 Tristan[2] Manade Saumade
1965 Loustic[2] Manade Laurent 2000 Pythagore[2] Manade Cuillé
1966 Loustic[2] Manade Laurent 2001 Tristan[2] Manade Saumade
1967 Loustic et Cailaren[2] Manade Laurent et Manade Lafont 2002 Virat[2] Manade Nicollin
1968 Galapian Manade Guillierme 2003 Scamandre[2] Manade Boch
1969 Rami[2] Manade Fabre-Mailhan 2004 Virat[2] Manade Nicollin
1970 Vergézois[2] Manade Blatière 2005 Camarina[2] Manade Chauvet
1971 Rami[2] Manade Fabre-Mailhan 2006 Mathis[2] Manade Lautier
1972 Joinville[2] Manade Lafont 2007 Camarina[2] Manade Chauvet
1973 Dur Manade Blatière 2008 Camarina[2],[4] Manade Chauvet
1974 Gardon[2] Manade Laurent 2009 Pasteur[2],[5] Manade Fabre-Mailhan
1975 Duc[2] Manade Lhoustau 2010 Guépard[2],[6] Manade Cuillé
1976 Goya[2] Manade Laurent 2011 Garlan[2],[7] Manade des Baumelles
1977 Ventadour[2] Manade Lafont 2012 Garlan[2],[8],[9] Manade des Baumelles
1978 Ringo[2] Manade Blatière 2013 Ratis[2],[1] Manade Raynaud
1979 Ventadour[2] Manade Lafont 2014 Garlan[10] Manade des Baumelles
1980 Pascalet[2] Manade Rébuffat 2015 Mignon[11] Manade Cuillé
1981 Rousset[2] Manade Cuillé 2016 Mignon Manade Cuillé
1982 Rousset[2] Manade Cuillé 2017 Mignon Manade Cuillé
1983 Segren[2] Manade Guillierme 2018 Jupiter Manade Laurent
1984 Samouraï[2] Manade Saumade
1985 Fidelio[2] Manade Laurent
1986 Furet[2] Manade Lafont
1987 Filou[2] Manade Laurent
1988 Barraïé[2] Manade Lafont
1989 Barraïé[2] Manade Lafont

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Le taureau Ratis, de l'élevage Raynaud, sacré biòu d’or 2013 », Midi Libre,‎ (lire en ligne, consulté le 14 octobre 2013)
  2. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao ap aq ar as at au av aw ax ay az ba bb bc bd be et bf « 46 Biòu d'Or », Midi Libre,‎ (lire en ligne, consulté le 14 octobre 2013)
  3. Le titre fut refusé par les manadiers, qui estimèrent qu'il aurait dû leur être attribué avant.
  4. « Le biòu d'or Camarina statufié », La Provence,‎ (lire en ligne, consulté le 14 octobre 2013)
  5. « Le taureau Pasteur (manade Fabre-Mailhan) élu biòu d'or 2009 », La Provence,‎ (lire en ligne, consulté le 14 octobre 2013)
  6. « Deux ans après, le retour de Sabri Allouani pour la palme », Midi Libre,‎ (lire en ligne, consulté le 14 octobre 2013)
  7. « Garlan, biòu d'or 2011 », La Provence,‎ (lire en ligne, consulté le 14 octobre 2013)
  8. Dominique Azema, « Garlan, biòu d'or 2012 », Midi Libre,‎ (lire en ligne, consulté le 14 octobre 2013)
  9. « Le taureau Garlan élu biòu d'or 2012 », La Provence,‎ (lire en ligne, consulté le 14 octobre 2013)
  10. « Biòu d'or : troisième titre pour le taureau Garlan », La Provence,‎ (lire en ligne, consulté le 24 novembre 2014)
  11. Jean Noté, « Bouvine dans le Gard : "Mignon", le taureau en or de la manade Cuillé », Midi Libre,