Fédération française des échecs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fédération française des échecs
Image illustrative de l'article Fédération française des échecs

Sigle FFE
Sport(s) représenté(s) Jeu d'échecs
Création
Président Bachar Kouatly
Siège Plaisir, Île-de-France
Affiliation FIDE, CLE, ECU
Nations membres Drapeau de la France France
Clubs 914 (2015)[1]
Licenciés 57 414 (2015)[2]
Site internet http://www.echecs.asso.fr

La Fédération française des échecs (FFE) est une association loi de 1901 qui a pour but de favoriser, de contrôler et de diriger la pratique du jeu d'échecs sur le territoire français. Affiliée à la Fédération internationale des échecs, la FFE organise chaque année des championnats de France dans de nombreuses catégories.

Historique[modifier | modifier le code]

La Fédération française des échecs a été fondée le sous le régime de la loi du 1er juillet 1901 (déclaration à la Préfecture le 20 mai 1921)[3].

La FFE a été reconnue fédération sportive le 19 janvier 2000[4] ; elle disposait déjà de l'agrément jeunesse et éducation populaire.

Le 1er septembre 2006, le groupe BNP Paribas est devenu partenaire officiel de la FFE[5]. En 2015 BNP Paribas décide de ne pas renouveler ce partenariat qui prendra fin le 31 décembre 2016[6].

En 2007, la FFE a signé une convention avec le ministère de l'Éducation nationale d'une durée de 3 ans, reconduite en 2011[7],[8].

Le 26 mars 2016, lors de l'assemblée générale le président de la FFE Diego Salazar est révoqué (procédure Ad nutum), cette procédure fait suite à différents incidents de séances, il est remplacé par intérim par son secrétaire général Didier Fretel[9],[10].

Organisation[modifier | modifier le code]

La FFE comptait 63 097 licenciés en août 2013, adhérents des 895 clubs affiliés (contre 50 693 licenciés en août 2008 dans 913 clubs).

La FFE s'appuie sur l'action territoriale de ses organes déconcentrés : 29 ligues régionales et 90 comités départementaux.

L'assemblée générale de la FFE, réunie une fois par an, est composée des représentants des clubs affiliés à la fédération. Le 31 mars 2013, l'assemblée générale a élu une nouvelle équipe à la tête de la FFE, pour un mandat de quatre ans.

Le comité directeur, composé de 28 membres, est l'instance dirigeante dans le cadre des orientations définies en assemblée générale.

Le bureau fédéral, composé de 6 membres dont le président de la FFE, est l'organe exécutif chargé de la mise en application des décisions prises par le comité directeur, et de la gestion courante.

Présidents de la FFE[modifier | modifier le code]

  • Henri Delaire (1921-1922)
  • Fernand Gavarry (1922-1929)
  • Léon Tauber (1929-1932)
  • Pierre Biscay (1932-1955)
  • Marcel Berman (1955-1958)
  • Jean Stevenot (1958-1960)
  • Paul Garret (1960-1962)
  • Pierre Augeix (1962-1970)
  • Fernand Supper – Raoul Bertolo (1970-1976)
  • Jacques Lambert (1976-1987)
  • Raoul Bertolo (1987-1989)
  • Jean-Claude Loubatière (1989-2004)
  • Georges Beck (2004) ad interim
  • Jean Bertrand (2004-2005) ad interim
  • Jean-Claude Moingt (2005-2011)
  • Henri Carvallo (2011-2013)
  • Diego Salazar (2013-2016)[11]
  • Didier Fretel (26 mars - 23 avril 2016) ad interim[9],[10]
  • Stéphane Escafre (23 avril 2016-décembre 2016)[12]
  • Bachar Kouatly (depuis le 10 décembre 2016)[13].

Licenciés[modifier | modifier le code]

Année Total licenciés Clubs
2000 39 978[14]
2001 44 385[14]
2002 46 493[14]
2003 52 276[14]
2004 53 016[14]
2005 52 087[14]
2006 50 788[14]
2007 51 731[14]
2008 50 693[14] 913
2009 53 840[14]
2010 54 571[14]
2011 56 675[14]
2012 60 472[14]
2013 63 097[14] 895
2014 58 491[14]
2015 57 414[14] 914

Compétitions[modifier | modifier le code]

La FFE organise les compétitions nationales individuelles et par équipes, pour différentes cadences de jeu classique ou rapide.

Cadences de jeu classique[modifier | modifier le code]

Cadences de jeu rapide[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

La FFE édite la revue Échec & mat junior, un support pédagogique destiné à l'enseignement du jeu d'échecs aux jeunes publics (dans les clubs, dans les écoles). Elle diffuse des bulletins électroniques gratuits : FFE News et La Lettre du dirigeant.

Formation et diplômes[modifier | modifier le code]

Dotée d'une Direction nationale du développement par l'emploi et la formation, la FFE délivre plusieurs diplômes[15] :

  • Diplôme d'initiateur (DIFFE)
  • Diplôme d'animateur (DAFFE 1er degré)
  • Diplôme d'éducateur (DAFFE 2e degré)
  • Diplôme de professeur (DAFFE 3e degré)
  • Diplôme d'entraîneur (DEFFE 1er degré)
  • Diplôme de maître-entraîneur (DEFFE 2e degré)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fédération française des échecs, « Présentation de la FFE sur le site officiel », sur http://www.echecs.asso.fr (consulté le 27 juillet 2016)
  2. Fédération française des échecs, « Licences A & B (Ligues/Catégories/Sexe 2009 à 2015) », sur http://www.echecs.asso.fr (consulté le 27 juillet 2016)
  3. François-Gabriel Roussel et Madeleine Jeliazkova-Rousse, Dans le labyrinthe des réalités : La réalité du réel, au temps du virtuel, Éditions L'Harmattan, , 163 p. (ISBN 2296992609, lire en ligne), p. 109
  4. Arrêté du 19 janvier 2000 du ministre chargé des Sports (Bulletin officiel du ministère de la jeunesse et des sports du 29 février 2000)
  5. Calvin Alexandre, « BNP Paribas fête ses 5 ans de partenariat avec la FFE avec des avantages pour les licenciés de moins de 30 ans », sur http://www.comparabanques.fr,‎ (consulté le 12 janvier 2014)
  6. « Bnp Paribas met fin à son partenariat avec la FFE », sur http://www.corse-echecs.com,‎ (consulté le 29 juillet 2016)
  7. Ministère de l'Éducation nationale, « Convention-cadre entre le MENESR et la Fédération française des échecs », sur http://www.education.gouv.fr,‎ (consulté le 12 janvier 2014)
  8. « Convention cadre » [PDF], sur http://www.echecs.asso.fr,‎ (consulté le 29 juillet 2016)
  9. a et b « Procès-verbal de l'Assemblée Générale du 26 mars 2016 » [PDF], sur http://www.echecs.asso.fr,‎ (consulté le 29 juillet 2016)
  10. a et b « Communiqué de la Fédération Française des Échecs », sur http://www.echecs.asso.fr,‎ (consulté le 29 juillet 2016)
  11. Europe Échecs, « Résultat de l'élection FFE », sur http://www.europe-echecs.com,‎ (consulté le 12 janvier 2014)
  12. « Communiqué FFE », sur http://www.echecs.asso.fr,‎ (consulté le 29 juillet 2016)
  13. « Bachar Kouatly, Président de la FFE », FFE,‎
  14. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o et p « Données Brutes 2000-2015 », sur http://www.echecs.asso.fr (consulté le 28 juillet 2016)
  15. FFE, « La formation », sur http://www.echecs.asso.fr (consulté le 12 janvier 2014)

Lien externe[modifier | modifier le code]