Manade des Baumelles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Manade des Baumelles
Image illustrative de l’article Manade des Baumelles
Couleurs Rouge, gris et blanc
Date de création 1985
Fondateur Joël Linsolas et Henri Causan
Propriétaire actuel Joël Linsolas
Adresse Routes d'Aigues-Mortes
Commune Les Saintes-Maries-de-la-Mer
Département Bouches-du-Rhône
Coordonnées 43° 31′ 01″ nord, 4° 22′ 02″ est
Géolocalisation sur la carte : Bouches-du-Rhône
(Voir situation sur carte : Bouches-du-Rhône)
Manade des Baumelles
Site web http://www.mas-des-baumelles.com

La manade des Baumelles est un élevage de taureaux de Camargue, fondée en 1985, par Joël Linsolas et Henri Causan[1]. Elle appartient aujourd'hui à Joël Linsolas. Les couleurs de sa cocarde sont le rouge, le gris et le blanc.

Historique[modifier | modifier le code]

Joël Linsolas, natif de Saint-Gilles, ancien salarié du centre équestre des Arnelles de l'aimarguois Jacques Guillaume[2], et Henri Causan, dit Riri, cavalier amateur et animateur de promenades à cheval[2], achètent la manade Denys Colomb de Daunant en 1985[1]. L'élevage prend d'abord le nom de « manade des Paluns »[2]. Avec l'aide d'amis de Causan, comme Jeannot Ayme, Freddy Emery, Simone Gallon, Josy Vercellot ou Julie Protte, la manade se développe[2]. Causan devient ensuite le président du club taurin saintois Lou Santen, créé en 1981, et crée la « Journado di biòu »[2].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Le taureau Garlan est élu Biòu d'or trois fois, dont deux fois consécutives, en 2011[3], 2012[4],[5] et 2014. Il rejoint donc le club très fermés des triples biou d'or avec Loustic de la Manade Laurent en 1965,1966 et 1967, Barraie de la Manade Jean Lafont en 1988,1989 et1992, et Camarina de la Manade Chauvet en 2005, 2007 et 2008.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Les Baumelles », sur loucarmen.com (consulté le 15 octobre 2013)
  2. a b c d et e Bernard Gourgeon, « Henri Causan, Sylvie et Joel Linsolas », La Bouvino, no 79,‎ , p. 53, 54, 55
  3. « Garlan, Biou d'or 2011 », sur La Provence (consulté le 14 octobre 2013)
  4. Dominique Azema, « Garlan, Biòu d'Or 2012 », sur Midi libre (consulté le 14 octobre 2013)
  5. « Le taureau Garlan élu Biou d'or 2012 », sur La Provence (consulté le 14 octobre 2013)