Louis Barillet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Louis Barillet
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
ClamartVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Formation
Maîtres
Enfant
Jean Barillet (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Archives conservées par
Archives départementales des Yvelines (166J, Ms 464-469, 6 pièces, -)[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
signature de Louis Barillet
Signature

Louis Joseph Pierre Barillet, né le à Alençon (Orne), et mort le à Clamart (Hauts-de-Seine)[2], est un maître verrier français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de peinture à l'École des beaux-arts de Paris dans l'atelier du peintre Jean-Léon Gérôme, Louis Barillet, également élève de Luc-Olivier Merson et d'Emmanuel Fontaine[3], commence sa carrière comme médailleur tout en pratiquant la peinture, avant d'ouvrir, en 1919, son premier atelier au no 7 rue Alain-Chartier. En 1932, il ouvre un second atelier au no 15 square Vergennes à Paris[4].

Il travaille avec Jacques Le Chevallier, puis Théo Hanssen. Pendant les années 1920 à 1930, ils participent au renouveau du vitrail français.

Il expose à l'Union des artistes modernes, mouvement d'artistes décorateurs et d'architectes fondé en France en 1929 par l'architecte Robert Mallet-Stevens, et dont l'activité a perduré jusqu'en 1958.

Jean Barillet est son fils et continue la tradition paternelle[5].

Son œuvre[modifier | modifier le code]

Louis Barillet utilise exclusivement des verres industriels : verres prismatiques, verres imprimés, verres opaques auxquels s’adjoindront des verres gris, noirs et des miroirs. Il repense ainsi l'art du vitrail dans l'esprit du renouveau esthétique adapté aux besoins et au style Art déco de l'époque. Son travail séduit des architectes tels que Robert Mallet-Stevens ou Paul Rouvière [6]. Il réalise de nombreux vitraux religieux, civils, des verrières, etc.

Réalisation pour édifices religieux[modifier | modifier le code]

Réalisation pour édifices civils[modifier | modifier le code]

Verrière de la salle des fêtes de la mairie annexe du 14e arrondissement de Paris.
Histoire de Psyché, vitrail de Louis Barillet dans son atelier à Paris.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « https://archives.yvelines.fr/rechercher/archives-en-ligne/correspondances-du-musee-departemental-maurice-denis/correspondances-du-musee-maurice-denis », sous le nom BARILLET Louis (consulté le )
  2. Archives de l'Orne, commune d'Alençon, registre 14 E 221, acte de naissance no 29, année 1880 (avec mention marginale de décès) (consulté le 15 octobre 2014).
  3. « Le renouveau de l'art sacré - L'exemple de l'atelier parisien Barillet », dans dossier de presse Vitraux de Normandie, une histoire de la Grande Guerre, région Normandie, académie de Caen
  4. Cet atelier est construit en 1931-1932 par Robert Mallet-Stevens.
  5. L'atelier Louis Barillet, maître verrier, Eyrolles 2005, présentation en ligne.
  6. « Une œuvre de Paul Rouvière de 1931 », notice no IA41000038.
  7. Notice no IM02004414.
  8. Notice no IM02004486.
  9. Notice no IM93000171.
  10. Notice no IM02004443.
  11. Notice no IM02004277.
  12. Notice no IM93000113.
  13. Notice no IM93000386.
  14. Notice no IM61000746.
  15. Notice no IM27003012.
  16. Notice no IM02004324
  17. Notice no IM02004318.
  18. Notice no IM60000772.
  19. Notice no PM02001668.
  20. « Église paroissiale Saint-Firmin », notice no PA14000095.
  21. « Basilique Notre-Dame de Montligeon », notice no PA00110773.
  22. « Chapelle de l'ancien grand séminaire », notice no PA77000011.
  23. La signature de Barillet est tirée de l'un des vitraux de l'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Jouarre.
  24. « Chapelle du Souvenir », notice no PA61000042, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  25. « Ensemble de vingt-huit verrières », notice no PM62008410, base Palissy, ministère français de la Culture.
  26. Notice no IM94001144
  27. Notice no IM94001143.
  28. Notice no IM92000359.
  29. « Piscine Molitor », notice no PA00086713.
  30. Notice no IM92000251.
  31. Notice no IM93000306.
  32. Notice no IM80000027.
  33. Notice no PA75140014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]