Aérodrome de Granville-Mont-Saint-Michel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Granville-Mont-Saint-Michel
Image illustrative de l'article Aérodrome de Granville-Mont-Saint-Michel
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Département Manche
Ville Granville
Coordonnées 48° 52′ 58″ nord, 1° 33′ 50″ ouest
Superficie 52
Altitude 14 m (45 ft)

Géolocalisation sur la carte : Manche

(Voir situation sur carte : Manche)
GFR
GFR

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
GFR
GFR
Pistes
Direction Longueur Surface
07/25 960 m (3 150 ft) Revêtue
Informations aéronautiques
Code AITA GFR
Code OACI LFRF
Nom cartographique GRANVILLE
Type d'aéroport Civil, ouvert à la CAP
Gestionnaire Chambre de commerce et d'industrie de Centre et Sud-Manche
Site web gestionnaire Consulter

L’aéroport de Granville-Mont-Saint-Michel (code AITA : GFR • code OACI : LFRF) est un aéroport français situé sur la commune de Bréville-sur-Mer à une dizaine de kilomètres au nord de Granville dans le département de la Manche et la région Basse-Normandie.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'aérodrome, ouvert en 1947, fête ses 70 ans le 3 septembre 2017[1].

Installations[modifier | modifier le code]

Aérogare et tour de contrôle de l'aéroport.

L’aéroport de Granville occupe une surface de 52 hectares. Il est équipé d’une piste bitumée orientée est-ouest (07/25), avec balisage lumineux commandable par les pilotes (PCL), longue de 960 m et large de 30 m. Une autre piste, en herbe, longue de 260 m et orientée sud-nord (17/35), est utilisée par les ULM.

Le bâtiment principal est surmonté d’une vigie (tour de contrôle) mais l’aérodrome n’est pas contrôlé : il dispose seulement d’un service d’information de vol (AFIS) activé uniquement entre mai et septembre, certains jours de la semaine. Le reste du temps, les communications s’effectuent en auto-information sur la fréquence de 118,100 MHz.

Le site dispose également d’une aérogare de 100 m2, d’un hangar de 600 m2, d’une aire de stationnement de 11 400 m2 et d’une station Total d’avitaillement en carburant (100LL) fonctionnant en continu (automate)[2].

L’aérogare est adaptée aux personnes à mobilité réduite et dispose d’un parking de cinquante places.

Situation[modifier | modifier le code]

Carte des aéroports normands
20 km
1:570 000
Étrépagny
Bernay - Saint-Martin
Saint-André-de-l'Eure
BAN Évreux-Fauville
Alençon - Valframbert
Argentan
Bagnoles-de-l'Orne - Couterne
Flers - Saint-Paul
L'Aigle - Saint-Michel
Mortagne-au-Perche
Avranches - Le Val-Saint-Père
Lessay
Cherbourg - Maupertus
Granville-Mont-Saint-Michel
Caen - Carpiquet
Deauville - Normandie
Falaise-Mont d'Eraines
Eu - Mers - Le Tréport
Dieppe - Saint-Aubin
Saint-Valery - Vittefleur
Havre - St-Romain-de-Colbosc
Rouen Vallée Seine
Havre-Octeville

Activités[modifier | modifier le code]

En 2011, le site a connu 15 000 mouvements, dont 10 000 vols locaux et 5 000 voyages. Depuis 2005, la plate-forme n’accueille plus de mouvements commerciaux[3].

Depuis le 1er janvier 2012, les vols directs à destination des îles Anglo-Normandes ne sont plus possibles, Granville n’étant plus désormais un point de passage frontalier[4].

Un restaurant antillais est en activité dans l’aérogare.

Aviation de loisir[modifier | modifier le code]

Deux aéro-clubs et une école d’ULM sont implantés sur la plate-forme :

  • Aéro-club de Granville
  • Manche Aéro-club
  • ULM Air Cotentin

Parachutisme[modifier | modifier le code]

Le site dispose d’une activité de parachutisme importante :

  • École Régionale de Parachutisme
  • Abalone Parachutisme

Sécurité civile[modifier | modifier le code]

La base hélicoptère de la Sécurité Civile (Dragon 50), actuellement située à Donville-les-Bains, est en cours de transfert vers l’aérodrome[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site officiel de la ville de Granville : 70 ans de l'aérodrome
  2. N.B. : les informations aéronautiques contenues dans cette section sont citées sans garantie de mises à jour régulières. Seules les informations publiées par le Service de l'information aéronautique (SIA) et/ou le gestionnaire de l’aérodrome peuvent être utilisées pour la navigation aérienne.
  3. « Statistiques annuelles de l'aérodrome de Granville - Mont Saint Michel » (consulté le 4 janvier 2013)
  4. « La douane ne veut plus de vols Granville-Jersey » (consulté le 4 janvier 2013) (janvier 2017 : page et archive disparues)
  5. « Pose de la première pierre de la base d’hélicoptères de la Sécurité civile de la Manche » (consulté le 4 janvier 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]