Lévignac-de-Guyenne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de Lot-et-Garonne
Cet article est une ébauche concernant une commune de Lot-et-Garonne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Lévignac-de-Guyenne
La mairie (juillet 2015)
La mairie (juillet 2015)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
Arrondissement Marmande
Canton Les Coteaux de Guyenne
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Duras
Maire
Mandat
Jean-Paul Berry
2014-2020
Code postal 47120
Code commune 47147
Démographie
Gentilé Lévignacais
Population
municipale
633 hab. (2014)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 37′ 50″ nord, 0° 12′ 00″ est
Altitude Min. 32 m – Max. 122 m
Superficie 25,02 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aquitaine

Voir sur la carte administrative d'Aquitaine
City locator 14.svg
Lévignac-de-Guyenne

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

Voir sur la carte topographique de Lot-et-Garonne
City locator 14.svg
Lévignac-de-Guyenne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lévignac-de-Guyenne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lévignac-de-Guyenne
Liens
Site web www.levignac-de-guyenne.com/

Lévignac-de-Guyenne est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Un quadripoint (point de la surface de la Terre qui touche quatre régions distinctes) concerne les communes de Lévignac-de-Guyenne, Monteton, Saint-Avit et Caubon-Saint-Sauveur.

Communes limitrophes de Lévignac-de-Guyenne[1]
Taillecavat
(Gironde)
Saint-Pierre-sur-Dropt
Saint-Géraud Lévignac-de-Guyenne[1] Monteton

(quadripoint)               
Caubon-Saint-Sauveur Saint-Avit

Toponymie[modifier | modifier le code]

L’origine du nom de la commune est encore mystérieuse, divisant les spécialistes :

  • une première hypothèse évoque l'expression latine Levis aqua qui signifie « eau légère » ;
  • une seconde qu'il viendrait de Levinius ager et serait ainsi le « champ (ou la propriété) de Levinius » ;
  • une troisième propose qu'il soit dérivé du latin vitis qui désigne une « vigne » ;
  • une quatrième, enfin, évoque un « lieu par où l'on passe » en référence à une voie romaine[2].

Le nom gascon de la commune est Levinhac de Guiana.

Histoire[modifier | modifier le code]

Bastide anglaise fondée en 1305 par Edouard Ier.

Avant 1806, la commune absorbe celle voisine de Sainte-Croix-et-Civert — où se situe l'église Sainte-Croix — puis, de 1839 à 1868, celle de Saint-Géraud peuplée, à l'époque, de 200 à 250 habitants[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Jean-Paul Berry[4]   Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants sont appelés les Lévignacais[5]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 633 habitants, en augmentation de 1,77 % par rapport à 2009 (Lot-et-Garonne : 1,06 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 160 1 248 1 430 1 563 1 586 1 467 1 768 1 688 1 702
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 606 1 470 1 271 1 257 1 231 1 229 1 208 1 110 1 111
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 109 1 065 1 005 806 886 892 879 870 900
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
816 726 665 631 652 651 607 609 633
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006 [8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

La commune est spécialisée dans la production de pruneaux d'Agen[9].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Notre-Dame, dans le centre du village, a été reconstruite au XIXe siècle en style néo-gothique[10] et son clocher surmonté d'une flèche impressionnante[11].
  • L'église Sainte-Croix, dans le sud du territoire communal, a été construite au XIIIe siècle en appareil de pierres et de briques[12] ; il n'en subsiste aujourd'hui que les murs de ceinture, un autel et une cuve baptismale ; l'ensemble a été dégagé d'une végétation envahissante et les vestiges réhabilités entre 1984 et 1988 par les soins des associations culturelles « Les Quatre Saisons » de Lévignac et le « CAMESIRA 47 ».
  • Une halle du XVIIIe siècle trône au milieu de la place centrale de la bastide[9].
  • Une croix de mission, datée de 1819, est installée le long du mur de l'école communale, face à l'église Saint-Pierre[13].
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Lévignac-de-Guyenne sur Géoportail, consulté le 21 juillet 2015.
  2. Lévignac-de-Guyenne sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 21 juillet 2015.
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Lévignac-de-Guyenne sur le site de l'amicale des maires de Lot-et-Garonne.
  5. Nom des habitants de la commune sur le site Habitants.fr, consulté le 21 juillet 2015.
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  9. a et b Halle et place centrale sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 21 juillet 2015.
  10. Église Saint-Pierre sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 21 juillet 2015.
  11. Clocher de l’église Saint-Pierre sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 21 juillet 2015.
  12. Église Sainte-Croix sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 21 juillet 2015.
  13. Croix de mission sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 21 juillet 2015.