Liste de labels indépendants

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un label indépendant est une structure de production de disques indépendante des grosses compagnies (ou majors) de l'industrie du disque, aussi bien artistiquement que financièrement[1].

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

#[modifier | modifier le code]

A[modifier | modifier le code]

B[modifier | modifier le code]

C[modifier | modifier le code]

D[modifier | modifier le code]

E[modifier | modifier le code]

F[modifier | modifier le code]

G[modifier | modifier le code]

H[modifier | modifier le code]

I[modifier | modifier le code]

J[modifier | modifier le code]

K[modifier | modifier le code]

L[modifier | modifier le code]

M[modifier | modifier le code]

N[modifier | modifier le code]

O[modifier | modifier le code]

P[modifier | modifier le code]

Q[modifier | modifier le code]

R[modifier | modifier le code]

S[modifier | modifier le code]

T[modifier | modifier le code]

U[modifier | modifier le code]

V[modifier | modifier le code]

W[modifier | modifier le code]

X[modifier | modifier le code]

Y[modifier | modifier le code]

Z[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Bennett 2002.
  2. a et b (en) Ted Drozdowski, « Getting the Blues », Boston,‎ (lire en ligne).
  3. a, b et c (en) Benjamin Smith, « The A–Z Of Grunge: Everything You Need to Know About the Seattle Sound That Shook the World », VH1, (consulté le 10 avril 2018).
  4. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) « Billboard Pro's D.I.Y. 50 Indie Labels (Part I) », Billboard,‎ (lire en ligne).
  5. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s et t JD Beauvallet, Marc Besse, Vincent Brunner, Christophe Conte et Frédéric Valion, « Labels indépendants français – Labels bleus », Les Inrockuptibles,‎ (lire en ligne).
  6. « Le portrait du mardi », RFI Musique, (consulté le 9 avril 2018).
  7. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m (en) « Billboard Pro's D.I.Y. 50 Indie Labels (Part II) », Billboard,‎ (lire en ligne).
  8. a, b, c et d (en) Jason Bracelin, « L.A. Metal Label Sumerian Records Has Spent 10 Years "Not F—-in' Selling Out" », LA Weekly,‎ (lire en ligne).
  9. a, b, c, d, e et f Myles Beeching 2010, p. 88.
  10. a, b, c, d, e et f Walker, Jr. 2008.
  11. a, b, c, d et e Hecker 2016, p. 59–60.
  12. a, b et c (en) Ed Ward, « Rhythm and blues », sur Encyclopædia Britannica (consulté le 10 avril 2018).
  13. a et b (en) « The 5 Best Independent Dance Labels of 2017 », Billboard,‎ (lire en ligne).
  14. a, b et c (en) Cédric Rouquette, « Ces trois labels français incarnent l'image la plus juste et stimulante de l'offre de musique actuelle », Slate,‎ (lire en ligne).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]