Liste de labels indépendants

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Un label indépendant est une structure de production de disques indépendante des grosses compagnies (ou majors) de l'industrie du disque, aussi bien artistiquement que financièrement[1].

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

#[modifier | modifier le code]

A[modifier | modifier le code]

B[modifier | modifier le code]

C[modifier | modifier le code]

D[modifier | modifier le code]

E[modifier | modifier le code]

F[modifier | modifier le code]

G[modifier | modifier le code]

H[modifier | modifier le code]

I[modifier | modifier le code]

J[modifier | modifier le code]

K[modifier | modifier le code]

L[modifier | modifier le code]

M[modifier | modifier le code]

N[modifier | modifier le code]

O[modifier | modifier le code]

P[modifier | modifier le code]

Q[modifier | modifier le code]

R[modifier | modifier le code]

S[modifier | modifier le code]

T[modifier | modifier le code]

U[modifier | modifier le code]

V[modifier | modifier le code]

W[modifier | modifier le code]

X[modifier | modifier le code]

Y[modifier | modifier le code]

Z[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Bennett 2002.
  2. (en) « Various Artists: 32 Gems from 32 Jazz », sur All About Jazz, (consulté le 10 avril 2019).
  3. « Akhenaton » (version du 10 avril 2016 sur l'Internet Archive), sur RFI Musique, mai 2015.
  4. a b c d e f g h i j k l m n o p q et r (en) Lisa Wright, « The Greatest Indie Labels of All Time », New Musical Express,‎ (lire en ligne).
  5. a b c d e f g h i j k l m n o p et q (en) Joyce, Joe Price et Alex Gardner, « 33 Independent Record Labels You Should Know », Complex,‎ (lire en ligne).
  6. Stéphanie Binet, « 45 Scientific lance le son Hifi », Libération,‎ (lire en ligne).
  7. (en) « Napster's Good? Bad? Er, What...? », Wired,‎ (lire en ligne).
  8. a b c d e f g h i j k l m n et o (en) Sam Sutherland, « The Indies Are Coming! », High Fidelity,‎ , p. 68-71 (lire en ligne).
  9. (en) Paul Sexton, « UK Indies Step Outside London for Dance Hits », Billboard, vol. 104, no 31,‎ , p. 24 (ISSN 0006-2510, lire en ligne).
  10. a b c d e f et g (en) Thom Duffy, « Power Players 2005 », Billboard, vol. 117, no 19,‎ , p. 29-35 (ISSN 0006-2510, lire en ligne).
  11. a et b (en) Ted Drozdowski, « Getting the Blues », Boston,‎ (lire en ligne).
  12. a b et c (en) Benjamin Smith, « The A-Z of Grunge: Everything You Need to Know About the Seattle Sound That Shook the World » (version du 9 août 2016 sur l'Internet Archive), VH1, 31 juillet 2014.
  13. a et b (en) « The 5 Best Independent Dance Labels of 2018 », Billboard,‎ (lire en ligne).
  14. a b c d e f g h i et j (en) « Billboard Pro's D.I.Y. 50 Indie Labels (Part I) », Billboard,‎ (lire en ligne).
  15. a b c d e f et g (en) Aaron Williams, « These Independent Rap Labels Are Keeping Hip-Hop's Creative Freedom Alive », sur Uproxx, (consulté le 10 avril 2019).
  16. a b c d e f g et h Webb 2010, p. 137.
  17. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s et t JD Beauvallet, Marc Besse, Vincent Brunner, Christophe Conte et Frédéric Valion, « Labels indépendants français - Labels bleus », Les Inrockuptibles,‎ (lire en ligne).
  18. a b et c « A Paris aujourd'hui : la 2e Convention des labels indé », Magic, revue pop moderne,‎ (lire en ligne).
  19. a b et c « Qu'est-ce qu'un Label indépendant ? », sur Le Pôle, (consulté le 12 février 2019).
  20. Karen Bertail, « L'art des vinyles recyclés », Sud Ouest,‎ (lire en ligne).
  21. « Le portrait du mardi », RFI Musique, (consulté le 9 avril 2018).
  22. a b c d e f g h i j k l et m (en) « Billboard Pro's D.I.Y. 50 Indie Labels (Part II) », Billboard,‎ (lire en ligne).
  23. a b c et d (en) Jason Bracelin, « L.A. Metal Label Sumerian Records Has Spent 10 Years "Not F—-in' Selling Out" », LA Weekly,‎ (lire en ligne).
  24. a b c d e et f Myles Beeching 2010, p. 88.
  25. a et b Webb 2010, p. 135.
  26. a b c d et e Pottier 2015, Introduction.
  27. a b c d e et f Walker, Jr. 2008.
  28. a b et c Day 2016, Types of Record Labels.
  29. a b c d et e Hecker 2016, p. 59-60.
  30. (en) Chris Cusack, « Ipecac Records: "The industry can change, but we will continue to do our thing" », The Skinny,‎ (lire en ligne).
  31. Patrick Donovan, « Little Aussie butler », The Sydney Morning Herald,‎ (lire en ligne).
  32. Sourdoreille, « Web-doc : immersion chez Jarring Effects, label en galère » (version du 23 juin 2012 sur l'Internet Archive), sur Rue89, 30 avril 2011.
  33. Ragnhild Brøvig-Hanssen et Anne Danielsen, Digital Signatures : The Impact of Digitization on Popular Music Sound, Cambridge, Mass./London, MIT Press, , 188 p. (ISBN 978-0-262-03414-2, lire en ligne), p. 162
  34. a b et c (en) Ed Ward, « Rhythm and blues », sur Encyclopædia Britannica (consulté le 10 avril 2018).
  35. a et b (en) « The 5 Best Independent Dance Labels of 2017 », Billboard,‎ (lire en ligne).
  36. a b et c (en) Cédric Rouquette, « Ces trois labels français incarnent l'image la plus juste et stimulante de l'offre de musique actuelle », Slate,‎ (lire en ligne).
  37. Webb 2010, p. 135, 137.
  38. (en) Laurent Fintoni, « In an orbit of its own: An oral history of Planet Mu », Fact,‎ (lire en ligne).
  39. Webb 2010, p. 134-135.
  40. Ludovic Rambaud, « Spinnin' intègre la major Warner Music Group », DJ Magazine,‎ (lire en ligne).
  41. Pottier 2015, PJ Harvey – Dry : Too Pure (1992).
  42. (en) « Ultimae Records sortira la compilation "Fahrenheit Project Part 5". », sur MusiqueRadio (consulté le 10 avril 2019).
  43. Johanna Seban, « Quel avenir pour le disque ? : le rachat d'EMI (1/2) », Les Inrockuptibles,‎ (lire en ligne).
  44. Laurent Conreur, « Vinilkosmo : le poulailler aux disques d'or », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne).
  45. Antoine Bourquin, « Lancement de Trace Music Star : retour sur le label Wati B », sur Trace, (consulté le 10 avril 2019).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]