Roc-A-Fella Records

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Roc-A-Fella Records
Description de l'image Logo roc.png.
Filiale Universal Music Group
Fondation 1995
Fondateur Damon « Dame » Dash, Shawn « Jay-Z » Carter, Kareem « Beegs » Burke
Statut Label indépendant
Maison de disques Def Jam Recordings (États-Unis), Virgin EMI Records (Royaume-Uni)
Genre Hip-hop, R&B
Pays d'origine États-Unis
Siège New York
Site web RocAFella.com

Roc-A-Fella Records est un label discographique de hip-hop américain cofondé en 1995 à New York par Damon « Dame » Dash, Kareem « Biggs » Burke, et Shawn Corey Carter (plus connu sous son nom de scène Jay-Z). Il est nommé en référence à John Davison Rockefeller. Le label est affilié à Def Jam.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation et débuts[modifier | modifier le code]

La fondation du label s'effectue en 1995, qui est à l'origine un point de départ pour le premier album du rappeur Jay-Z. Renvoyé par de nombreux labels majors, Carter, Dash et Burke fondent leur propre label via Priority Records, et financent leurs clips vidéo fournis par Payday Records[1],[2] Reasonable Doubt n'ayant atteint le succès commercial escompté, il se compose de plusieurs hits. Uniquement sous Roc-A-Fella, Jay-Z est soutenu par le producteur de Biggie DJ Ski, qui collaborera avec Camp Lo ; les rappeurs affiliés incluent Da Ranjahz, Sauce Money, Jaz-O, et le jeune Memphis Bleek. Selon Dame, le label était prêt à signer le groupe de Nas, The Firm, mais le contrat est tombé ainsi : « Nas et AZ devaient participer à Bring it On, mais ils se sont jamais pointé. C'est alors là qu'on a voulu laisser tomber The Firm. Ils se sont pas pointé. On s'est vu et ils ont dit 'ouais', mais ils sont jamais venu. On a attendu et on a pas aimé. Alors on les a remplacé par Sauce [Money] et [Big] Jaz[3]. ».

Succès et séparation[modifier | modifier le code]

Roc-A-Fella Records commence à se développer à l'aube du millénaire. Tandis que Jay-Z reste la figure la plus importante du label — avec l'album The Blueprint très acclamé par la presse spécialisée[4] — d'autres musiciens de Roc commencent à se populariser. The Truth de Beanie Sigel atteint la 5e place du classement Billboard en 2000, et DJ Clue publie The Professional 2 la même année. Malgré les ventes mitigées des albums d'Amil, Jay-Z et Dame Dash décident de signer de nouveaux talents comme Cam'ron, Freeway, et de nombreux jeunes rappeurs de Philly par la suite membres du groupe de Freeway/Sigel, State Property. À cette période, Jay-Z et Beanie Sigel s'impliquent dans une rivalité contre les musiciens Jadakiss et DMX du label Ruff Ryders Entertainment. Des insultes entre Jay-Z et Jadakiss impliquant une rivalité entre Jay et l'ancien membre DMX mènent à une véritable guerre des mots entre Sigel et Jadakiss, et se termine par une insulte par Beanie du titre de Jadakiss, Put Your Hands Up, avant qu'ils ne mettent un terme à leur rivalité[5].

Cam'ron publie le premier album de Roc-A-Fella Records, Come Home with Me en 2002, certifié disque de platine, et signe peu après son groupe, The Diplomats chez Roc-A-Fella Records. Entre 2002 et 2003, Dame Dash signe de nombreux artistes et groupes comme M.O.P. et Ol' Dirty Bastard, signe une joint-venture avec Grafh, et tente de signer Twista et Joe Budden. Pendant ce temps, Roc-A-Fella Records se popularise de par son catalogue musical, et publie entretemps les albums Chain Gang de State Property, From Me to U de Juelz Santana, le premier album Philadelphia Freeway du rappeur Freeway, Diplomatic Immunity des Diplomats, M.A.D.E. de Memphis Bleek, et le dernier album de Jay-Z, The Black Album. Des tumeurs de tensions entre Carter et Dash font surface ; bien que démentis dans les deux camps, des problèmes impliquant l'image de Dame et de Jay-Z commencent à émerger depuis la diffusion du clip Big Pimpin'[6].

Jay-Z accepte une place de CEO et de président du label Def Jam Recordings, qui a également racheté Roc-A-Fella Records. Dash, pose sa candidature pour occuper une place plus importante au sein du label, et fait une large campagne publicitaire pour Cam'ron, The Diplomats, State Property, Kanye West et Twista. En 2004, l'album The College Dropout de Kanye West devient un franc succès commercial et critique, et Foxy Brown signe au label pour publier son premier album, Black Rose. La dite « séparation » s'effectue lorsque Carter, Dash et Burke ont vendus 50 % des intérêts de Roc-A-Fella Records à Def Jam Recordings. En tant que président, Carter reste à la tête de Roc, évinçant ainsi ses deux anciens partenaires[7].

Tandis que Dash et Burke s'occupent de leur propre label émergeant, originellement appelé Roc4life et plus tard rebaptisé Dame Dash Music Group, chaque artiste a la possibilité de choisir son label. The Diplomats font le premier pas chez Dame Dash Music Group, et commence à faire une campagne publicitaire contre Jay-Z, qu'ils insultent dans leurs chansons et interviews ; Cam'ron accuse d'ailleurs Jay-Z de l'avoir empêché d'atteindre la position exécutive de Dame Dash qui lui a promis chez Roc-A-Fella Records[8].

Beanie Sigel, après un an de prison pour tentative de meurtre, publie son premier album The B.Coming au label de Dash ; Beanie est le seul à avoir choisi Dame Dash Music Group, tandis que le reste de son groupe State Property a refusé, préférant rester chez Roc-A-Fella Records ; en réponse à ça, Beanie Sigel se sépare du groupe, expliquant sa déception[9]. M.O.P. et Grafh quittent également Roc-A-Fella Records pour se joindre à Dame Dash Music Group, mais se séparent par la suite du label.

Memphis Bleek et Kanye West publient 534 et Late Registration, respectivement, en 2005, en parallèle au premier album de Young Gunz et Teairra Mari. Memphis Bleek annonce la signature de Cory Gunz au label, mais au final rien de physique. À la fin de l'année, Dash se sépare de son label Def Jam Recordings[10].

Redéfinition et départ de Jay-Z[modifier | modifier le code]

En 2006, les albums publiés se limitent à ceux de Roc-La-Familia, un label de Roc-A-Fella Records qui suit les tendances du reggaeton. Hector El Father et N.O.R.E. publiet leurs albums, et le label devient celui du rappeur Tru Life. Jay-Z revient la même année avec Kingdom Come, accueilli d'une manière mitigée. Il se rétrograde de son rang au label Def Jam Recordings et publie son deuxième album en 2007, American Gangster, mieux accueilli dans les ventes et par la presse spécialisée, en parallèle à Graduation de Kanye West, [The Solution de Beanie Sigel, et Free at Last de Freeway ; l'album de Kanye West est certifié multi-disque de platine. Le projet de Freeway est bien accueilli par la presse spécialisée, et contient des propos sur Kanye West et Just Blaze qui n'ont joué aucun rôle dans la production[11]. Il explique plus tard avoir souhaité travailler avec Just Blaze mais que le producteur ne s'est jamais présenté[11].

La signature de Jadakiss, membre de Ruff Ryders Entertainment et ancien rival de Jay-Z et Beanie Sigel, s'effectue également en 2007, idem pour Uncle Murda. Foxy Brown est renvoyé du label après deux ans. Bien que Young Chris et Peedi Crakk continuent à collaborer, aucun des deux ne se projette dans une carrière solo ; en 2008, Peedi Crakk annonce le renvoi de tout le groupe State Property du label[12]. Ceci est démenti par le manager de Beanie Sigel, confirmant que Beanie Sigel et Freeway font toujours partie de Roc-A-Fella Records[13]. Young Chris signe également en tant que musicien solo. 2008 assiste à la publication de 808's and Heartbreak par Kanye West. La même année, Peedi Crakk insulte Jay-Z dans ses chansons et lros d'entrevues[14]. Jay-Z signe un contrat de $150 millions avec Live Nation pour des concerts, enregistrements, et la possibilité de lancer son propre label Roc Nation[15]. Uncle Murda quitte le label un an plus tard, pratiquement sans rien publier[16].

En mars 2009, Freeway quitte Def Jam Recordings, clamant vouloir explorer d'autres options[17] ; peu après, il annonce sa signature chez Cash Money Records, et son respect éternel envers Roc-A-Fella Records[18]. Memphis Bleek anonce également son départ de Def Jam Recordings, décidant de ne pas aller chez Roc Nation afin de créer son propre label, mais il erstera très proche de Roc-A-Fella Records[19]. Le rappeur Tru Life, de son côté, est considéré comme « un affilié d'un jour [d'hier] » de Roc-A-Fella Records[20].

Dernières années et revirement[modifier | modifier le code]

Jadakiss publie l'album The Last Kiss et signe chez Roc-A-Fella Records avant de se réunir avec ses anciens partenaires des Ruff Ryders[21]. Le 3 mai 2010, Damon Dash relance Roc-A-Fella Records près d'un an d'inactivité avec le rappeur Curren$y, ancien membre de Young Money Entertainment[22]. Le troisième album de Curren$y, Pilot Talk, est prévu chez Roc-A-Fella Records[23] ; cependant, Curren$y annonce, lors d'une entrevue avec XXL et Complex, la publication de l'album wau label de Damon Dash, BluRoc Records[24],[24],[25],[26] et sa distribution par Def Jam Recordings.

TufAmerica contre Roc-A-Fella[modifier | modifier le code]

En septembre 2012, Tuf America, une société d'enregistrement, porte plainte contre Roc-A-Fella pour infraction aux droits d'auteur[27]. La plainte est effectuée devant la court fédérale de Manhattan[28].

Artistes[modifier | modifier le code]

Artistes actuels[modifier | modifier le code]

Anciens artistes[modifier | modifier le code]

Albums publiés[modifier | modifier le code]

Année Artiste Album
1996 Jay-Z Reasonable Doubt
1997 Christion Ghetto Cyrano
Jay-Z In My Lifetime, Vol. 1
1998 Jay-Z & Divers artistes Bande originale de Streets Is Watching Soundtrack
Jay-Z Vol. 2: Hard Knock Life
DJ Clue The Professional
1999 Memphis Bleek The Coming of Age
Jay-Z Vol. 3... Life And Times Of S. Carter
2000 Beanie Sigel The Truth
Divers artistes DJ Clue Presents Backstage: A Hard Knock Life
Amil All Money Is Legal
Jay-Z The Dynasty: Roc La Familia
Memphis Bleek The Understanding
DJ Clue The Professional, Pt. 2
2001 Beanie Sigel The Reason
Jay-Z The Blueprint
Jay-Z Jay-Z MTV Unplugged
2002 State Property Bande originale de State Property
R. Kelly & Jay-Z The Best of Both Worlds
Cam'ron Come Home with Me
Divers artistes Bande originale de Paid In Full
Jay-Z The Blueprint²: The Gift and The Curse
2003 Freeway Philadelphia Freeway
The Diplomats Diplomatic Immunity
Jay-Z Blueprint 2.1
State Property The Chain Gang Vol. 2
Juelz Santana From Me to U
Jay-Z The Black Album
Memphis Bleek M.A.D.E.
Divers artistes Roc-A-Fella Records Presents: The Roc Files, Vol. 1
2004 Kanye West The College Dropout
Young Gunz Tough Luv
R. Kelly & Jay-Z Unfinished Business
Jay-Z & Linkin Park Collision Course
Cam'ron Purple Haze
2005 Beanie Sigel The B. Coming[29]
Memphis Bleek 534
Young Gunz Brothers from Another
Teairra Mari Roc-A-Fella Presents: Teairra Mari
Kanye West Late Registration
2006 Kanye West Late Orchestration
DJ Clue The Professional, Pt. 3
Héctor El Bambino Los Rompe Discotekas
N.O.R.E. N.O.R.E. Y La Familia... Ya Tu Sabe
Jay-Z Kingdom Come
2007 Kanye West Graduation
Jay-Z American Gangster
Freeway Free at Last
Beanie Sigel The Solution
2008 Kanye West 808s and Heartbreak
2009 Jadakiss The Last Kiss
2010 Kanye West VH1 Storytellers
Kanye West My Beautiful Dark Twisted Fantasy

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jake Brown, Jay-Z and the Roc-A-Fella Records Dynasty, Paperback,‎ 2005 (ISBN 0-9749779-1-8, lire en ligne), p. 47.
  2. (en) Asondra Hunter, « Rockin' On Roc-A-Fella », sur slumz.boxden.com, Yahoo! Music (consulté le 4 février 2015).
  3. (en) « Kanye West And Jim Jones Paying Tribute To Jay-Z Online, Thanks To Dame Dash? It’s Odd, No Doubt », MTV News (consulté le 6 mars 2015).
  4. (en) Jason Birchmeier, « The Blueprint - Jay-Z - Songs, Reviews, Credits, Awards - AllMusic », AllMusic (consulté le 6 mars 2015).
  5. (en) « Jay-Z, Jadakiss Say Beef Good, Violence Bad », MTV News (consulté le 6 mars 2015).
  6. (en) « Sohh Exclusive: Roc-A-Fella Breakup Explored In Upcoming Documentary, "[Dame] Started Thinking He Was A Star" », sur sohh.com (consulté le 2 août 2013).
  7. (en) XXL Magazine | Features | 2005 | August | Jay Z.
  8. « MTVNews.com: Jay-Z Takes Over » (consulté le 6 mars 2015).
  9. « State Property Members Stress Independence, Don’t Take Orders », MTV News (consulté le 6 mars 2015).
  10. HipHop News » Dame Dash Music Group Leaves Def Jam Recordings.
  11. a et b (en) « Listen to HipHop Mixtapes at RapSearch.com - Find Your HipHop! » (consulté le 6 mars 2015).
  12. (en) Defsounds — Think Different — Peedi Crack: Roc-A-Fella Drops State Property.
  13. « Listen to HipHop Mixtapes at RapSearch.com - Find Your HipHop! » (consulté le 6 mars 2015).
  14. (en) « Listen to HipHop Mixtapes at RapSearch.com - Find Your HipHop! » (consulté le 6 mars 2015).
  15. (en) « Music - New Music News, Reviews, Pictures, and Videos », Rolling Stone (consulté le 6 mars 2015).
  16. Features : Uncle Murda: Murdergram.
  17. « Exclusive Hip Hop News, Audio, Lyrics, Videos, Honeys, Wear, Sneakers, Download Mixtapes » (consulté le 6 mars 2015).
  18. HipHopDX, « Freeway To Join Cash Money Records », HipHopDX,‎ (consulté le 6 mars 2015).
  19. Memphis Bleek Says "Jay-Z'S Moving Everything Off Of Def Jam", sohh.com].
  20. HipHopDX, « Tru Life Turns Himself In For Ties To Murder », HipHopDX,‎ (consulté le 6 mars 2015).
  21. (en) Jadakiss leaves Roc-A-Fella Records, reunites with Ruff Ryders | Hip Hop Vibe. Hhvibe.wordpress.com (26 novembre 2009), consulté le 25 août 2008.
  22. (en) Shaheem Reid, « Damon Dash Resurrects Roc-A-Fella To Start A 'Positive Movement' », MTV News,‎ (consulté le 4 mai 2010).
  23. (en) « Damon Dash Resurrects Roc-A-Fella To Start A 'Positive Movement' », Shaheem Reid.
  24. a et b (en) « Curren$y's Rocafella Chain Powered By BLUROC » (consulté le 6 septembre 2010).
  25. (en) « Curren$y, My Sophomore Year » (consulté le 6 septembre 2010). XXL Magazine.
  26. (en) « Interview: Curren$y On "Pilot Talk," Dame Dash, And His Relationship With Lil Wayne », Green, Dominic (consulté le 6 septembre 2010). Complex Magazine
  27. (en) « Kanye West Sued over Song Sampling », Billboard (consulté le 12 octobre 2012).
  28. (en) « Kanye West Sued Over My Beautiful Dark Twisted Fantasy Samples », Pitchfork (consulté le 12 octobre 2012).
  29. La couverture de l'album mentionne Roc-A-Fella Records mais l'album est sorti par Dame Dash Music Group.

Lien externe[modifier | modifier le code]