Death Row Records

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Death Row.
Death Row
Fondation 1991
Fondateur Suge Knight, Dr. Dre, Dick Griffey
Maison de disques Interscope Records (1992–1999)
Priority Records (1992–1995)
E1 Music (1999–2005)
Genre Gangsta rap, G-funk, Rap West Coast, Rap hardcore, Pimp Rap, New Jack Swing, RnB
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Siège Los Angeles, Californie
Site web deathrowmusic.com

Death Row Records est un label discographique américain fondé par Suge Knight, Dr. Dre et Dick Griffey en 1991, sous la tutelle de la maison de disques Interscope de Jimmy Iovine.

Death Row était le label phare du gangsta rap des années 1990. Il comptait notamment trois artistes de renom : 2Pac, Snoop Doggy Dogg et Dr. Dre, ainsi que d'autres rappeurs tels que Kurupt, Daz Dillinger, Nate Dogg ou The Lady of Rage. Le label était aussi très connu pour sa rivalité qui l'opposait au label Bad Boy Records.

Death Row Records a vendu plus de 50 millions de disques qui ont rapporté près de 750 millions $[1].

Historique[modifier | modifier le code]

En 1991, à la suite d'un différend avec Eazy-E, Dr. Dre quitte son groupe N.W.A et le label Ruthless Records. Il décide alors de fonder sa propre maison de disque en s'associant avec Suge Knight, Death Row Records. Dr. Dre fait signer sur son label Snoop Doggy Dogg en 1991 avec qui il sortira le morceau Deep Cover pour la bande originale du film éponyme. Dr. Dre travaille alors sur son premier album solo, The Chronic, qui sort en 1992. Le label est alors lancé et le super producteur s'occupe de Doggystyle, le premier album de Snoop Doggy Dogg, qui connaît lui aussi un succès mondial.

En 1994, le label californien sort la bande originale de Murder Was the Case, un court métrage réalisé par Dr. Dre.

En 1995, Tha Dogg Pound (groupe composé de Kurupt et Daz Dillinger) sort Dogg Food. Suge Knight accepte de payer la caution libératoire de Tupac Shakur, afin de le faire signer chez Death Row. All Eyez On Me sort en 1996, et devient 15 fois disque de platine. Death Row est alors le label le plus puissant du pays. Sur la côte Est, le label Bad Boy Records entre en guerre avec celui de la côte Ouest, 2Pac et Suge Knight contre Puff Daddy et The Notorious B.I.G..

Le premier à quitter Death Row Records est son créateur Dr. Dre, suivi de 2Pac, assassiné en 1996, puis du cofondateur du label, Suge Knight, envoyé en prison l'année suivante. Kurupt (1997), Nate Dogg (1997), Snoop Dogg (1998) et bien d'autres les imitent peu de temps après.

Le label a été poursuivi de nombreuses fois en justice pour des problèmes de gestion. Beaucoup ont suspecté le label d'avoir été créé grâce à des fonds issus du trafic de drogue. Death Row Records a menacé d'anéantir des labels comme Interscope Records ou encore Atlantic Records. Le label a marqué les années 1990 et également toute l'industrie américaine du disque. L'histoire du label est également retracée dans le film documentaire Welcome to Death Row sorti en 2001, dans lequel on peut retrouver des vidéos, des images d'archive des faits marquants du label et aussi des interviews de journalistes, des personnes ayant travaillé dans le label (ancien personnel de Death Row et également des rappeurs comme Dr. Dre, Snoop Dogg, Master P et bien d'autres). Suge knight est également présent dans ce documentaire.

Malgré la rivalité entre la West Coast et la East Coast, Suge Knight avait projeté d'ouvrir une filiale du label à New York appelée Death Row East. Eric B devait diriger cette filiale et Tupac avait même souhaité que les rappeurs du Wu-Tang Clan et Kool G Rap les rejoignent. Mais ce projet n'a jamais vu le jour.

Death Row Records dépose le bilan en 2006. Le 15 janvier 2009, le label est à cette date racheté aux enchères par WIDEawake Entertainment Group, Inc, qui, ironie du sort, compte parmi ses rangs l'ancien membre du groupe The Outlawz, Hussein Fatal. La transaction s'est élevée à un montant de 18 millions de dollars. Le 25 janvier 2009, une vente aux enchères est organisée pour vider les locaux de tout le matériel après que Death Row a été déclaré en faillite. La fameuse chaise électrique, emblème du label, trouve un acquéreur pour 2 500 $.

Anciens membres du label[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • 2Pac : Until the End of Time (2001)
  • Snoop Doggy Dogg : Greatest Hits (2001)
  • 2Pac : Better Dayz (2002)
  • Bande originale : Dysfunktional Family (2003)
  • Compilation : Death Row Greatest Hits Volume Two (2003)
  • 2Pac : Nu-Mixx Klazzics (2003)
  • 2Pac : 2Pac Live (2004)
  • Kurupt : Against the Grain (2005)
  • 2Pac : Nu-Mixx Klazzics Vol. 2 (Evolution: Duets and Remixes) (2007)
  • Compilation: The Death Row Singles Collection
  • Dr. Dre : The Chronic Re:Lit (2009)
  • Snoop Dogg : The Lost Sessions Vol. 1 (2009)
  • Compilation : Ultimate Death Row Box Set (2009)
  • Danny Boy : It's About Time (2010)
  • Crooked I : Hood Star(2010)
  • Sam Sneed : Street Scholars (2011)
  • LBC Crew : Haven't You Heard... (2011)
  • O.F.T.B. : Damn Near Dead (2011)
  • Jewell : My Blood, My Sweat & My Tears (2011)
  • Jewell : Black Diamond (2011)
  • Compilation : 20 to Life: Rare & Dangerous Vol.1 (2012)
  • Tha Dogg Pound : Doggy Bag (2012)
  • Compilation : 20 to Life: Rare & Dangerous Vol.2 (2012)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Warner To Acquire Death Row Records? », HipHopDX (consulté le 30 juillet 2015)