Delmark

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Delmark
Fondation 1958
Fondateur Bob Koester
Genre Blues,
jazz
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Siège Chicago
Site web delmark.com

Delmark Records est le label américain d'une compagnie de disque indépendante. C'est le plus ancien label de disques indépendant spécialisé dans le jazz et le blues[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Bob Koester ouvre son premier magasin de disques à St. Louis, dans le Missouri. D'abord nommé K & F Sales, puis Blue Note Record Shop, il est renommé Delmar après avoir déménagé au coin des rues Delmar et Olive. En 1953, Koester enregistre un groupe de jazz local, les Windy City Six. Peu de temps après, Koester découvre des talents locaux tels que J.D. Short et Big Joe Williams.

Il déménage à Chicago en août 1958 et rachète le magasin Jazz Mart, qu'il rebaptise Jazz Record Mart, et fonde Delmark Records au sous-sol. En 1963, Koester déménage le magasin au 7 West Grand. Au cours de cette période à Chicago, Delmark publie des albums de jazz de Barney Bigard, Donald Byrd, Jimmy Forrest, George Lewis et Bud Powell.

Au cours des années 1960 et 1970, Delmark enregistre l'Art Ensemble Of Chicago, Sonny Stitt, et les bluesmen Junior Wells[2], Luther Allison, Arthur Crudup, Jimmy Dawkins, Sleepy John Estes, Buddy Guy, J.B. Hutto, Magic Sam, Robert Nighthawk, Yank Rachell, Otis Rush et Roosevelt Sykes.

En 1966, Chuck Nessa, responsable du Jazz Record Mart, convainc Koester de publier des albums de musiciens affiliés à l'Association for the Advancement of Creative Musicians, tels que Muhal Richard Abrams et Anthony Braxton. Delmark publie deux des premiers albums de Sun Ra, Sun Song et Sound of Joy, respectivement en 1967 et 1968.

Bruce Iglauer, l'un des employés de Delmark, fonde Alligator Records en 1971.

Delmark réalise également des albums de Nicole Mitchell, Ken Vandermark et Roy Campbell, Jr., ainsi que des musiciens de blues tels que Zora Young.

En mai 2018, Koester se retire et vend Delmark Records à Julia A. Miller et Elbio Barilari, deux musiciens de Chicago[3].

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Principaux artistes sous contrat[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Karla Zimmerman, Lisa Dunford et Nate Cavalieri, Chicago City Guide, Lonely Planet, , 280 p. (ISBN 978-1-74104-767-7), p. 32

    « The oldest independent jazz and blues label in the country, Delmark Records has inspired countless small startups around the world determined to promote the pioneers and mavericks of the two genres »

  2. (en) Karen Hanson, Today's Chicago Blues, Lake Claremont Press, , 238 p. (ISBN 978-1-893121-19-5, lire en ligne), p. 96–98

    « Delmark Records made history in 1965 when Junior Wells stepped into the studio to record Hoodoo Man Blues. »

  3. (en) Howard Reich, « Delmark Records founder sells label to Chicago musicians Julia A. Miller and Elbio Barilari », sur Chicago Tribune, (consulté le 4 mai 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]