Les Grands Procès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Les grands procès)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les Grands Procès
Genre Reconstitution dramatique
Pays d'origine Drapeau : Québec Québec
Nb. de saisons 3
Nb. d'épisodes 16
Diff. originale 19931995

Les Grands Procès sont une série télévisée québécoise de 16 épisodes, répartis sur 3 saisons de 1993 à 1995, relatant les procès québécois ayant captivé l'attention publique.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Cette série relatant 16 procès marquant du XXe siècle au Québec.

Saison 1[modifier | modifier le code]

  1. Ginette Couture-Marchand : accusée du meurtre de son mari en 1980 à Québec, dont l'affaire nécessita la tenue de trois procès ainsi qu'une enquête de la commission de Police de Québec.
  2. Fred Rose : député communiste de Montréal il sera accusé de trahison en violant la loi sur les secrets officiels au début de la guerre froide en 1945. Reconnu coupable d'avoir livré des renseignement aux Soviétiques, il terminera ces jours en exil en Pologne.
  3. L'abbé Delorme : accusé du meurtre de son demi-frère dans les années 1920, l'affaire totalisa 4 procès et l'appel de 170 témoins
  4. La femme Pitre (Marguerite Ruest-Pitre) : accusée d'avoir participé au premier attentat à la bombe dans le l'aviation entraîna la tragédie de Sault-au-Cochon, elle fut la dernière femme pendue au Canada.

Saison 2[modifier | modifier le code]

  1. L'affaire de la petite Aurore : procès de Marie-France Houde et Télesphore Gagnon accusé de maltraitance envers Aurore Gagnon, dont l'affaire met en lumière le silence de la communauté de Sainte-Philomène-de-Fortierville dans les années 1920.
  2. L'affaire de la veuve Chapdelaine (Béatrice Bernard) : accusée du meurtre par empoissonnement de son mari avec l'aide de son frère, l'affaire entraîna deux verdicts de culpabilité avant d'être disculpé par la Cour suprême du Canada.
  3. L'affaire Dion (Léopold Dion) : surnommé le monstre de Pont-Rouge, son procès pour le meurtre de quatre garçonnets commença en 1963 et entraîna des aveux complets de l'inculpé.
  4. L'affaire Mesrine (Jacques Mesrine) : accusé avec sa compagne Jeanne Schneider du meurtre d'une aubergiste de Percé, Évelyne Le Bouthillier, ce procès sera marquant par l'éloquence du criminaliste Raymond Daoust et les interactions entre Mesrine et le juge Miquelon.
  5. L'affaire Beaudry : retrace le meurtre de l'homme d'affaires Antonio Beaudry à Montréal en 1926.
  6. L'affaire Tuxedo Kid (Rhéal-Léo Bertrand) : après avoir hérité d'une importante somme d'argent, sa femme et lui plonge en voiture dans le lac Saint-François en 1934. Bertrand s'extirpe du véhicule, mais sa femme meurt noyée.

Saison 3[modifier | modifier le code]

  1. L'affaire Coffin : accusation du prospecteur Wilbert Coffin du meurtre de trois chasseurs américains. Cette affaire contribua à alimenter le débat sur la peine de mort au Canada.
  2. L'affaire Côté (Martin Côté) : accusation de trois étudiants pensionnaires d'un collège après la découverte du corps inanimé du frère Joseph, portier du collège.
  3. L'affaire Nogaret (Albert Nogaret) : accusé du meurtre et viol d'une écolière de l'Académie Roussin en 1930.
  4. L'affaire Sclater (Percy Howard Sclater) : retrouvé mort dans sa ferme de la Haute-Mauricie, l'enquête conduira vers le valet de la ferme William MacRae ainsi que la jeune veuve Sclater.
  5. L'affaire Durand (Raymond Durand) : accusé après 24 ans du meurtre de sa femme à Hull en 1968.
  6. L'affaire Cordélia Viau : accusée avec Sam Parslow d'avoir tué son mari en 1897, les deux seront exécutés. De nature critiquée, le procès semblait avoir condamné d'avance Viau.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Directeurs
Auteurs

Distribution[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]