Lac Saint-François

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lac Saint-François
Image illustrative de l’article Lac Saint-François
Lac Saint-François vu de l'Ontario
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Drapeau des États-Unis États-Unis
Subdivision Québec, Ontario, État de New York
Fait partie de Fleuve Saint-LaurentVoir et modifier les données sur Wikidata
Statut Site RamsarVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Coordonnées 45° 09′ 25″ N, 74° 22′ 22″ O
Type Lac fluvial
Superficie 272 km2[1]
Longueur 50 km
Largeur 8 km
Altitude 46 m
Profondeur
 · Moyenne

m
Volume 2,8 km3
Débit moyen 7 500 m3/s
Hydrographie
Alimentation Fleuve Saint-Laurent
Émissaire(s) Fleuve Saint-Laurent
Géolocalisation sur la carte : Québec
(Voir situation sur carte : Québec)
Lac Saint-François
Géolocalisation sur la carte : Montérégie
(Voir situation sur carte : Montérégie)
Lac Saint-François
Géolocalisation sur la carte : sud de l'Ontario
(Voir situation sur carte : sud de l'Ontario)
Lac Saint-François
Géolocalisation sur la carte : New York
(Voir situation sur carte : New York)
Lac Saint-François

Le lac Saint-François (anglais : Lake St. Francis) est un lac frontalier bordant le sud-est de l'Ontario et le sud-ouest du Québec au Canada, de même que le nord de l'État de New York aux États-Unis. Il se trouve sur le fleuve Saint-Laurent entre le lac Ontario et l'archipel d'Hochelaga. L'étendue d'eau divise la région du Suroît au Québec de la MRC de Vaudreuil-Soulanges au Québec et des comtés unis de Stormont, Dundas et Glengarry en Ontario, alors que le lac touche en amont en rive droite le comté de St. Lawrence dans l'état de New York.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le lac Saint-François constitue un segment large du système hydrologique du Saint-Laurent et des Grands Lacs, entre deux parties fluviales du haut Saint-Laurent, soit à partir d'Akwesasne en amont jusqu'à Salaberry-de-Valleyfield en aval[2]. Long de 50 km, il est large d'au plus 8 km. Il est situé dans les basses terres du Saint-Laurent. C’est un lac fluvial, à l’instar du lac Saint-Louis et du lac Saint-Pierre, tous deux situés en aval sur le fleuve Saint-Laurent. Plusieurs aménagements de la voie maritime tels que la construction de barrages, de canaux et d’écluses, de ponts, d’îles artificielles et la réalisation de travaux de dragage ont modifié le régime d’écoulement du Saint-Laurent fluvial [3]

Flore et faune[modifier | modifier le code]

La réserve nationale de faune du lac Saint-François, située sur la rive droite du lac, protège le milieu humide en bordure du lac. Cette aire abrite quelque 600 espèces végétales, dont une vingtaine rares ou menacées. Elle est également l'habitat de plus de 200 espèces d'oiseaux, d'une cinquantaine d'espèces de mammifères et d'une vingtaine d'espèces d'amphibiens et reptiles, dont plusieurs en péril[4]. La zone fournit un habitat important pour le fuligule à tête rouge et autres oiseaux aquatiques, de même qu'au balbuzard pêcheur et à la chélydre serpentine. Des milliers d'oiseaux migrateurs s'arrêtent dans la région. En 1987, cette zone est reconnue zone humide d'importance internationale par la convention de Ramsar. Les marais de Charlottenburgh, qui comprennent les marais Cooper, forment une autre zone humide importante située sur la rive nord du lac dans le comté de Glengarry.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom du lac est donné en 1656 par les jésuites lors d'une expédition chez les Hurons. Le nom évoquerait François Xavier, missionnaire jésuite, ou François de Lauzon, seigneur de La Citière[2].

Activités[modifier | modifier le code]

Le lac fait partie de la voie maritime du Saint-Laurent. La ville de Salaberry-de-Valleyfield se trouve à l'extrémité est du lac et Cornwall à l'extrémité ouest. Plusieurs activités récréatives sont offertes tout autour du lac Saint-François, notamment au sein de la station nautique Saint-François, qui englobe plusieurs activités, équipements et établissements[5],[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les lacs fluviaux du Saint-Laurent », sur Environnement Canada (consulté le )
  2. a et b toponymie.gouv.qc.ca
  3. Alain Armellin et Canada. Environment Canada. Quebec Region, Water availability issues for the St. Lawrence River : an environmental synthesis, Environment Canada, Québec Region, (ISBN 978-0-662-45076-4 et 0-662-45076-0, OCLC 818085220, lire en ligne)
  4. Les amis de la réserve nationale de la faune du lac Saint-François, « Faune & Flore » (consulté le )
  5. Station nautique du lac Saint-François, « Nos ressources nautiques », sur Association maritime du Québec (consulté le )
  6. Station nautique Lac Saint-François, « Québec stations nautiques : Destination Nautique du Lac Saint-François », sur Association maritime du Québec (consulté le )