Robert Lalonde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Robert Lalonde
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinctions

Robert Lalonde est un acteur, romancier et dramaturge québécois né à Oka le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Oka en 1947, Robert Lalonde obtient un baccalauréat des arts au Séminaire de Sainte-Thérèse, puis il étudie pendant trois ans au Conservatoire d'art dramatique de Montréal. Dès 1970, il reçoit le premier prix d'interprétation et une bourse d'un an en Europe et aux États-Unis.

La Belle Épouvante (1981), son premier roman, remporte le prix Robert-Cliche. Son roman suivant, Le Dernier Été des Indiens (1982), publié aux éditions du Seuil, à Paris, reçoit le prix Jean-Macé. Le Petit Aigle à tête blanche (1994), son plus gros succès critique et public, est lauréat du prix du Gouverneur général 1994 et du Prix Jean-Hamelin 1995.

Robert Lalonde, surtout connu comme acteur et romancier, est également professeur d'art dramatique.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • La Belle Épouvante, Les Quinze éditeur, 1981 ; réédition, Paris, Julliard, 1981. Traduit en anglais par David Homel sous le titre Sweet Madness, Stoddart Publishing, 1982
  • Le Dernier Été des Indiens, Paris, Éditions du Seuil, 1982 ; réédition, Paris, Seuil, coll. « Points.Roman » no R572, 1993. Traduit en anglais par Jean-Paul Murray sous le titre The Last Indian Summer, Ekstasis Editions, 2013
  • Une belle journée d'avance, Paris, Seuil, 1986 (1re édition); Éditions du Boréal, 1998 (2e édition). Traduit en anglais par Neil Bishop sous le titre One Beautiful Day to Come, Ekstasis Editions, 1998
  • Le Fou du père, Éditions du Boréal, 1988
  • Le Diable en personne, Paris, Seuil, 1989 (1re édition); Éditions du Boréal, 1999 (2e édition). Traduit en anglais par Leonard W. Sugden sous le titre The Devil Incarnate, Ekstasis Editions, 1997
  • L'Ogre de Grand Remous, Paris, Seuil, 1992 (1re édition); Éditions du Boréal, 2000 (2e édition). Traduit en anglais par Leonard W. Sugden sous le titre The Ogre of Grand Remous, Ekstasis Editions, 1995
  • Sept lacs plus au nord, Paris, Seuil, 1993 (1re édition); Éditions du Boréal, 2000 (2e édition). Traduit en anglais par Jean-Paul Murray sous le titre Seven Lakes Further North, Ekstasis Editions, 2012
  • Le Petit Aigle à tête blanche, Paris, Seuil, 1994 (1re édition); Éditions du Boréal, 2000 (2e édition). Traduit en anglais par Jean-Paul Murray sous le titre Little Eagle with a White Head, Ekstasis Editions, 2015
  • Un jardin entouré de murailles, Éditions du Boréal, 2002
  • Que vais-je devenir jusqu'à ce que je meure?, Éditions du Boréal, 2005. Traduit en anglais par Jean-Paul Murray sous le titre What Will I Become Until I Die? Ekstasis Editions, 2014
  • Un jour le vieux hangar sera emporté par la débâcle, Éditions du Boréal, 2012
  • À l'état sauvage, Éditions du Boréal, 2015
  • Le Petit Voleur, Éditions du Boréal, 2016

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Où vont les sizerins flammés en été ?, Éditions du Boréal, 1996
  • Espèces en voie de disparition, Éditions du Boréal, 2007
  • Un cœur rouge dans la glace, Éditions du Boréal, 2009

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Monsieur Bovary - ou Mourir au théâtre, (Théâtre), Éditions du Boréal, 2001

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Baie de feu, Écrits des Forges, 1991

Traduction[modifier | modifier le code]

  • La Mémoire en fuite, Boréal/Flammarion, 1998, traduction par Robert Lalonde de Fugitive Pieces d'Anne Michaels

Autres publications[modifier | modifier le code]

  • Le Monde sur le flanc de la truite - Notes sur l'art de voir, de lire et d'écrire; Montréal : Boréal, 1997 (1re édition), Paris : Éditions de l’Olivier, 1999 (2e édition). Traduit en anglais par Jean-Paul Murray sous le titre The World on the Side of a Trout, Ekstasis Editions, 2017
  • Le Vacarmeur - Notes sur l'art de voir, de lire et d'écrire, Éditions du Boréal, 1999
  • Des nouvelles d'amis très chers, Éditions du Boréal, 1999
  • Le Vaste Monde, Paris, Seuil, 1999. Traduit en anglais par Neil Bishop sous le titre The Whole Wide World, Ekstasis Editions, 2001
  • Iotékha', Éditions du Boréal, 2004
  • C’est le cœur qui meurt en dernier, récit autobiographique, Éditions du Boréal, 2013. Traduit en anglais par Jean-Paul Murray sous le titre The Heart is What Dies Last, Ekstasis Editions, 2016
  • Le Seul Instant, Éditions du Boréal, 2011
  • La Liberté des savanes, Éditions du Boréal, 2017

Honneurs[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]