Robert Lalonde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lalonde.
Robert Lalonde
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinctions

Robert Lalonde est un acteur, romancier et dramaturge québécois né à Oka le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Oka en 1947, Robert Lalonde obtient un baccalauréat des arts au Séminaire de Sainte-Thérèse, puis il étudie pendant trois ans au Conservatoire d'art dramatique de Montréal. Dès 1970, il reçoit le premier prix d'interprétation et une bourse d'un an en Europe et aux États-Unis.

La Belle Épouvante (1981), son premier roman, remporte le prix Robert-Cliche. Son roman suivant, Le Dernier Été des Indiens (1982), publié aux éditions du Seuil, à Paris, reçoit le prix Jean-Macé. Le Petit Aigle à tête blanche (1994), son plus gros succès critique et public, est lauréat du prix du Gouverneur général 1994 et du Prix Jean-Hamelin 1995.

Depuis la création du prix en 2012, il est membre du jury du Prix Hervé-Foulon[1],[2].

Robert Lalonde, surtout connu comme acteur et romancier, est également professeur d'art dramatique.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • La Belle Épouvante, Les Quinze éditeur, 1981 ; réédition, Paris, Julliard, 1981. Traduit en anglais par David Homel sous le titre Sweet Madness, Stoddart Publishing, 1982
  • Le Dernier Été des Indiens, Paris, Éditions du Seuil, 1982 ; réédition, Paris, Seuil, coll. « Points.Roman » no R572, 1993. Traduit en anglais par Jean-Paul Murray sous le titre The Last Indian Summer, Ekstasis Editions, 2013
  • Une belle journée d'avance, Paris, Seuil, 1986 (1re édition); Éditions du Boréal, 1998 (2e édition). Traduit en anglais par Neil Bishop sous le titre One Beautiful Day to Come, Ekstasis Editions, 1998
  • Le Fou du père, Éditions du Boréal, 1988
  • Le Diable en personne, Paris, Seuil, 1989 (1re édition); Éditions du Boréal, 1999 (2e édition). Traduit en anglais par Leonard W. Sugden sous le titre The Devil Incarnate, Ekstasis Editions, 1997
  • L'Ogre de Grand Remous, Paris, Seuil, 1992 (1re édition); Éditions du Boréal, 2000 (2e édition). Traduit en anglais par Leonard W. Sugden sous le titre The Ogre of Grand Remous, Ekstasis Editions, 1995
  • Sept lacs plus au nord, Paris, Seuil, 1993 (1re édition); Éditions du Boréal, 2000 (2e édition). Traduit en anglais par Jean-Paul Murray sous le titre Seven Lakes Further North, Ekstasis Editions, 2012
  • Le Petit Aigle à tête blanche, Paris, Seuil, 1994 (1re édition); Éditions du Boréal, 2000 (2e édition). Traduit en anglais par Jean-Paul Murray sous le titre Little Eagle with a White Head, Ekstasis Editions, 2015
  • Le monde sur le flanc de la truite, Éditions du Boréal, 1997. Traduit en anglais par Jean-Paul Murray sous le titre The World on the Side of a Trout, Ekstasis Editions, 2017.
  • Le vacarmeur, Editions du Boréal, 1999. Traduit en anglais sous le titre de The Game Driver, Ekstasis Editions, à paraître
  • Un jardin entouré de murailles, Éditions du Boréal, 2002
  • Que vais-je devenir jusqu'à ce que je meure?, Éditions du Boréal, 2005. Traduit en anglais par Jean-Paul Murray sous le titre What Will I Become Until I Die? Ekstasis Editions, 2014
  • Un jour le vieux hangar sera emporté par la débâcle, Éditions du Boréal, 2012
  • À l'état sauvage, Éditions du Boréal, 2015
  • Le Petit Voleur, Éditions du Boréal, 2016. Traduit en anglais par Jean-Paul Murray sous le titre The Little Thief, Ekstasis Editions, à paraître

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Où vont les sizerins flammés en été ?, Éditions du Boréal, 1996
  • Espèces en voie de disparition, Éditions du Boréal, 2007
  • Un cœur rouge dans la glace, Éditions du Boréal, 2009

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Monsieur Bovary - ou Mourir au théâtre, (Théâtre), Éditions du Boréal, 2001

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Baie de feu, Écrits des Forges, 1991

Traduction[modifier | modifier le code]

  • La Mémoire en fuite, Boréal/Flammarion, 1998, traduction par Robert Lalonde de Fugitive Pieces d'Anne Michaels

Autres publications[modifier | modifier le code]

  • Le Monde sur le flanc de la truite - Notes sur l'art de voir, de lire et d'écrire; Montréal : Boréal, 1997 (1re édition), Paris : Éditions de l’Olivier, 1999 (2e édition). Traduit en anglais par Jean-Paul Murray sous le titre The World on the Side of a Trout, Ekstasis Editions, 2017
  • Le Vacarmeur - Notes sur l'art de voir, de lire et d'écrire, Éditions du Boréal, 1999
  • Des nouvelles d'amis très chers, Éditions du Boréal, 1999
  • Le Vaste Monde, Paris, Seuil, 1999. Traduit en anglais par Neil Bishop sous le titre The Whole Wide World, Ekstasis Editions, 2001
  • Iotékha', Éditions du Boréal, 2004
  • C’est le cœur qui meurt en dernier, récit autobiographique, Éditions du Boréal, 2013. Traduit en anglais par Jean-Paul Murray sous le titre The Heart is What Dies Last, Ekstasis Editions, 2016
  • Le Seul Instant, Éditions du Boréal, 2011
  • La Liberté des savanes, Éditions du Boréal, 2017

Honneurs[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Hervé Foulon crée un prix littéraire qui récompense les « livres oubliés » », article du site voir.ca du 17 juillet 2012.
  2. Cécile Mazin, « Le prix Hervé-Foulon du livre oublié devient Prix Hervé-Foulon. Un livre à relire », article du site actualitte.com, du 25 mai 2017.

Liens externes[modifier | modifier le code]