Jeanne Schneider

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jeanne Schneider
Description de l'image Defaut.svg.
Alias
« Janou »
Nationalité Drapeau de la France France

Jeanne Schneider est une criminelle française ayant opéré principalement en France mais aussi au Canada, Québec.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle rencontre Jacques Mesrine en 1965[1].

Le 6 février 1968, Jacques Mesrine échappe aux policiers et fuit au Canada dans la province de Québec avec Jeanne Schneider, maîtresse rencontrée après son divorce. Cette dernière était une call-girl, dont les souteneurs ont été abattus par Mesrine, selon ses dires.

En juillet 1968, les deux arrivent à Montréal. Le couple entre au service d'un millionnaire handicapé, Georges Deslauriers, qu'ils enlèvent le 12 janvier 1969, après avoir été renvoyés et demandent une rançon de 200 000 dollars américain à son frère, Marcel. Mais Georges Deslauriers réussit à s'échapper.

Le 26 juin 1969, le couple Mesrine-Schneider quitte le motel des trois sœurs à Percé où il s'était réfugié et franchit illégalement la frontière des États-Unis. Le 30 juin, le corps étranglé d'Évelyne Le Bouthilier, patronne du motel, est découvert dans sa résidence à Percé. En fuite aux États-Unis, Mesrine et Schneider sont arrêtés à Texarkana, dans l'Arkansas, et extradés vers le Québec.

Le 17 août 1969, Mesrine et Schneider s'évadent de la prison de Percé, mais ils sont repris le lendemain. Toujours en août 1969, ils sont condamnés respectivement à dix et à cinq ans de prison pour l'enlèvement et la séquestration de Georges Deslauriers. En janvier 1971, Mesrine et Schneider sont acquittés pour le meurtre d'Évelyne Le Bouthilier.

Cinéma et télévision[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jeanne Schneider, Je n'ai pas le droit à l'oubli - il était une fois Janou et Jacques Mesrine, Hachette Littérature, 1980
  • Clément Fortin, Mesrine Le Tueur de Percé - Une Fraude Judiciaire, Wilson & Lafleur, Montréal 2012 http://fortinclement.blogspot.com

Notes et références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]