Nathalie Mallette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Mallette.
Nathalie Mallette
Nathalie Mallette au maison de Radio-Canada.jpg
Mallette en 2015 à la maison de Radio-Canada.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Nathalie Mallette est une actrice québécoise née le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Nathalie Mallette est diplômée du Conservatoire d'art dramatique de Montréal, promotion 1989. Son conjoint, Robert Bellefeuille, travaille aussi dans le domaine du théâtre, notamment comme metteur en scène[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 2005 : prix Gascon-Roux, interprétation féminine La savetière prodigieuse, TNM[2]
  • 1994 : récipiendaire Masque, rôle de soutien pour La Locandiera, Déjanira[3]. TNM

Nominations[modifier | modifier le code]

  • 2003 : nomination Masque, 1er rôle pour Gaby dans Le ventriloque, à L’Espace Go
  • 2002 : nomination Masque, rôle de soutien pour Charlotte dans Dom Juan, TNM
  • 2001 : nomination prix Gémeaux, 1er rôle série ou émission dramatique pour Jeannette dans Willie
  • 2001 : nomination prix Gémeaux, 1er rôle comédie de situations, spécial ou série humoristique pour Dominique dans Histoires de filles
  • 1998 : nomination prix Gémeaux, rôle de soutien téléroman, pour Rosa dans Le volcan tranquille.
  • 1995 : nomination prix Gémeaux, 1er rôle télésérie, pour Édith dans Miséricorde.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Siag, « Nathalie Mallette - L'appel du théâtre », La Presse,‎ , p. C1 (ISSN 0317-9249, lire en ligne)
  2. Michel Bélair, « Le public du TNM décerne les prix Gascon-Roux », Le Devoir,‎ , p. B2 (lire en ligne)
  3. Robert Lévesque, « Sylvie Drapeau et sa Locandiera triomphent au premier gala des Masques », Le Devoir,‎ , p. B8 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]