Le Camas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Camas
Le Camas
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Bouches-du-Rhône
Ville Marseille
Canton Marseille-1
Marseille-11
Arrondissement municipal 5e arrondissement
Code postal 13005
Démographie
Population 16 585 hab. (2012)
Densité 26 750 hab./km2
Fonctions urbaines Résidentiel
Géographie
Coordonnées 43° 17′ 46″ nord, 5° 23′ 35″ est
Superficie 62 ha = 0,620 km2
Transport
Tramway Ligne 1 du tramway de Marseille  Camas
Ligne 1 du tramway de Marseille  Eugène Pierre
Bus Autobus de MarseilleLigne 52 Ligne 72 Ligne 74 Bus de nuit 509
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Camas
Géolocalisation sur la carte : Marseille
Voir sur la carte administrative de Marseille
City locator 14.svg
Le Camas
Localisation du quartier du Camas

Le Camas est un quartier du 5e arrondissement de Marseille dont l'artère principale est le début du boulevard Chave entre la place Jean-Jaurès et le boulevard Sakakini.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom d'origine du quartier est Campus Martius ou Marcius, il est inscrit au XIème siècle dans le cartulaire de l'abbaye Saint-Victor de Marseille.

En 1849, l'église Saint-Michel est construite par l'architecte Pierre Marius Bérengier. Elle est la première église de style néo-gothique à Marseille.

De 1893 à 2004, le quartier assiste au fonctionnement du tramway 68.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Par le passé, les terres agricoles situées à cet endroit appartenaient à la famille Camas. L'un des membres, Jean Camas est connu pour s'être consacré aux soins des pestiférés au XVIIe siècle[1].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux culturels[modifier | modifier le code]

  • La place Jean-Jaurès dite « la Plaine ». Ancien emplacement du camp des croisés au XIIIe siècle, elle sert de lieu d'accueil des monarques. Elle devient une place de marché dans les années 1930.
  • Le Cercle des boulomanes de Monte-Cristo, association de pétanque depuis 1828.

Lieux d'enseignement[modifier | modifier le code]

  • École primaire Olivier Gillibert.
  • École primaire Franklin Roosevelt.
  • École maternelle et primaire Abbé de l'Épée.
  • École maternelle et primaire Chave.
  • École maternelle et lycée privée Saint-Charles Camas ouverts depuis 1854.
  • École primaire et lycée privée Saint Michel.
  • Lycée technologique Marie Curie.

Patrimoine architectural[modifier | modifier le code]

Immeubles historiques[modifier | modifier le code]

  • Le garage Devoulx par l'architecte Negrel, ancienne concession Peugeot des années 30.
  • Le domicile de la famille de Marcel Pagnol, au 52 rue Terrusse et 33 rue Tivoli.  
  • Le domicile de Fernand Constantin dit Fernandel, au 72 boulevard Chave.
  • Le domicile d'Horace Bertin, journaliste et poète marseillais, au n°5 rue Horace-Bertin.
  • Les sculptures des façades d'Eugène Pierre au 1, 3 et 5 boulevard Eugène Pierre.[2]

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Michel édifiée par l'architecte Pierre Marius Bérengier. Ouverte par Monseigneur de Mazenod en 1848, elle est la première église de style néo-gothique à Marseille.

Monuments et œuvres urbains[modifier | modifier le code]

  • Le cadran solaire au 117 de la rue Terrusse, sur un immeuble fin XIXème siècle.
  • La statue de Fernandel signé Jacques Choquin en 2008, à l'angle du boulevard Eugène Pierre et Chave.

Rues et places principales[modifier | modifier le code]

  • Le boulevard Chave, limite Sud.
  • Le boulevard Sakakini.
  • La place Jean-Jaurès, limite Ouest.
  • Rue Saint-Pierre, limite Sud.
  • Rue du Camas, limite Sud.
  • Rue Abbé de l'Épée.
  • Rue Saint-Savournin, limite Ouest.
  • Rue d'Oran, limite Nord.
  • Rue de Tivoli, transversale Nord-Sud.
  • Rue de Locarno, limite Sud.
  • Rue Monte-Christo, limite Nord.

Transports[modifier | modifier le code]

Ce quartier était traversé entre 1893 et 2004 par le tramway 68. Une nouvelle ligne de tramway, la ligne de tramway T1, le traverse à nouveau.

Démographie[modifier | modifier le code]

Population du Camas[3]
1982 1990 1999 2006 2012
17 83314 95414 51715 33016 585
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alfred Saurel, Dictionnaire des villes, villages et hameaux du Département des Bouches-du-Rhône, édition de Marseille,1878. Extraits réédités sous La Banlieue de Marseille, édition Jeanne Laffitte,1995.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]