La Boussac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Boussac
La Boussac
La mairie.
Blason de La Boussac
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Saint-Malo
Canton Dol-de-Bretagne
Intercommunalité Communauté de communes du pays de Dol et de la Baie du Mont Saint-Michel
Maire
Mandat
Odile Mabile
2014-2020
Code postal 35120
Code commune 35034
Démographie
Population
municipale
1 162 hab. (2016 en augmentation de 0,35 % par rapport à 2011)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 30′ 46″ nord, 1° 39′ 38″ ouest
Altitude Min. 18 m
Max. 108 m
Superficie 21,93 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
La Boussac

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
La Boussac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Boussac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Boussac
Liens
Site web http://www.laboussac.fr/

La Boussac est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en Région Bretagne, peuplée de 1 162 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La Boussac est situé dans le nord du département de l'Ille et Vilaine, à 45km de Rennes, 30km au sud est de Saint-Malo et 17km au sud ouest du Mont-Saint-Michel. La Boussac est entourée de 6 communes limitrophes : Epiniac à l'ouest, Baguer-Pican et Saint-Broladre au nord, Pleine Fougères et Trans-la-Fôret à l'est ainsi que Broualan au sud.

Depuis janvier 2017[1], elle est incorporée au sein de la communauté de communes du pays de Dol et de la baie du Mont-Saint-Michel dont le siège, Dol-de-Bretagne, est situé au nord ouest de la municipalité.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Le bourg de La Boussac est desservi par trois routes départementales dont deux axes majeurs : La D155 reliant Fougères à Saint Malo via Dol-de-Bretagne et la D4 reliant Saint-Jouan-des-Guérets à Pontorson via Epiniac. La commune est également desservie au nord par la D576, plus connue sous le nom de Voie de la Liberté.

Sur le plan ferroviaire, La Boussac est traversée en son centre par la ligne SNCF Lison-Lamballe, la commune possédait même sa propre gare (PK 128,5) mais celle ci est fermée depuis le siècle dernier. Cependant, la gare de Dol-de-Bretagne, à 10 minutes en voiture du bourg, permet à la commune d'avoir un service relativement dense puisque cette gare est située sur l'axe Rennes-Saint-Malo (principal axe TER breton) mais elle fait également office de gare TGV avec 2 allers-retours reliant Dol à l'agglomération parisienne.

Située à l'écart des réseaux de transports urbains, La Boussac est cependant desservie par une ligne du réseau de cars BreizhGo, la ligne Illenoo 17a[2], reliant Pontorson et Pleine-Fougères à la gare de Dol-de-Bretagne. L'arrêt de la commune est situé sur la chaussée séparant l'église et la mairie.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes La Bocac en 1123, Labozac en 1137, ecclesia de Laboceio en 1142, ecclesia de Boceyoen 1186, La Bochac en 1212 et 1260, La Boczac au XIVe siècle[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

La paroisse de La Boussac faisait partie du doyenné de Dol relevant de l'évêché de Dol et était sous le vocable de saint Pierre.

Comme la plupart des paroisses, La Boussac est érigée en commune en 1790. La section de Broualan est érigée en paroisse le 4 juin 1853, puis en commune le 2 avril 1887.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, la commune est libérée par la 6e division blindée américaine le 2 août 1944.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armoiries sur la mairie de La Boussac.
Blason Blasonnement :
D’argent fretté de dix pièces de sinople.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1989 juin 1995 Tanguy Gabriel    
juin 1995 mars 2008 Francois Le Naye   instituteur
mars 2008[4] En cours Odile Mabile[5] SE Infirmière retraitée
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[7].

En 2016, la commune comptait 1 162 habitants[Note 2], en augmentation de 0,35 % par rapport à 2011 (Ille-et-Vilaine : +5,55 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 4802 4132 4532 7212 6792 7052 8012 9032 900
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 0003 0293 1443 1113 0652 9963 1132 1102 118
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 0761 9321 8681 5711 6161 5511 5861 4501 351
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 2751 1529649379099731 0931 1101 127
2013 2016 - - - - - - -
1 1351 162-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le prieuré du Bregain : ancien prieuré, tour inscrite monument historique le 6 janvier 1926, actuellement propriété d'une personne privée[10].
  • Église Saint-Pierre, édifiée au tournant des XIXe-XXe siècles par Alfred-Louis Frangeul[11].

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016, légale en 2019.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]