Roz-sur-Couesnon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roz et Couesnon (homonymie).
Roz-sur-Couesnon
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Saint-Malo
Canton Dol-de-Bretagne
Intercommunalité Communauté de communes du pays de Dol et de la Baie du Mont Saint-Michel
Maire
Mandat
Christophe Fambon
2014-2020
Code postal 35610
Code commune 35247
Démographie
Population
municipale
1 020 hab. (2015 en diminution de 1,35 % par rapport à 2010)
Densité 39 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 35′ 20″ nord, 1° 35′ 33″ ouest
Altitude Min. 5 m
Max. 97 m
Superficie 25,86 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Roz-sur-Couesnon

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Roz-sur-Couesnon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Roz-sur-Couesnon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Roz-sur-Couesnon
Liens
Site web www.roz-sur-couesnon.fr

Roz-sur-Couesnon est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en région Bretagne et peuplée de 1 020 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situé au nord du département, le village se trouve en bordure de la baie du mont Saint-Michel.

Le Couesnon ne coule plus sur le territoire de la commune depuis la fin du XIXe siècle, en effet, les travaux de poldérisation du nord de la commune ont eu pour effet de canaliser le fleuve vers le mont Saint-Michel[1]. Le nom de la commune a conservé son déterminant complémentaire -sur-Couesnon, malgré le détournement du cours d’eau[2]. En effet, le Couesnon coulait jadis, bien plus à l'ouest du Mont-Saint-Michel, dans des marais où se situe encore la frontière historique de la Bretagne de nos jours.

Le mont Saint-Michel vu depuis le belvédère de Roz-sur-Couesnon.
Communes limitrophes de Roz-sur-Couesnon
Saint-Broladre Beauvoir (Manche)
Saint-Marcan Roz-sur-Couesnon Saint-Georges-de-Gréhaigne
Sains
Carte de la commune, le Couesnon passe sur la commune voisine de Beauvoir.

Biogéographie[modifier | modifier le code]

Du point de vue de la richesse de la flore, Roz-sur-Couesnon fait partie des communes du département possédant dans leurs différents biotopes le plus de taxons, soit 540 pour une moyenne communale de 348 taxons et un total départemental de 1 373 taxons (118 familles). On compte notamment 36 taxons à forte valeur patrimoniale (total de 207) ; 19 taxons protégés et 17 appartenant à la liste rouge du Massif armoricain (total départemental de 237) [3].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Raux (VIIe siècle), Rox (1070), Ros super Coaisnon (XIVe siècle), Ros supra Coaynon (1516), Le Ros (1630)[4].

Comme pour Roz-Landrieux, il est sans doute plus juste de voir, dans l'attestation la plus ancienne, le terme raus qui, en langue d'oïl, désigne le roseau[réf. nécessaire] que de se référer au mot breton roz (« tertre », « colline » ou « coteau »)[5].

En breton, le nom est traduit en Roz-an-Arvor[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

La paroisse de Roz-sur-Couesnon faisait partie du doyenné de Dol relevant de l'évêché de Dol et était sous le vocable de saint Martin.

En 1500, le manoir de Montortou appartenait à la famille catholique Jehan. Pierre Jehan, sieur de Montortou, était l'époux d'Alienette de La Marche, leurs descendants vivent encore à Saint-Broladre — commune limitrophe de Roz-sur-Couesnon — à Trans-la-Forêt, Rennes, Pontorson, Strasbourg, Mulhouse, Pleine-Fougères, Saint-Brice-en-Coglès, Saint-Thibault-des-Vignes, Montreuil-sous-Bois . Une descendante de Pierre Jehan de La Marche de Montortou fut mariée à un Pied-Noir né à Oran et était apparentée à la mère du ministre Yvon Bourges ; la famille Jehan eut aussi son lot de morts à la Première Guerre mondiale dont Célestin (1890-1916) mort à la bataille de Douaumont à 26 ans qui servit sous les ordres de celui qui devint le général de Gaulle. La famille de Pierre Jehan de La Marche de Montortou possède un blason.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 juillet 2008 Alain Trompette   Maître d'œuvre
septembre 2008[6] en cours Christophe Fambon SE Agent éducatif
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[8].

En 2015, la commune comptait 1 020 habitants[Note 2], en diminution de 1,35 % par rapport à 2010 (Ille-et-Vilaine : +5,54 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 186 1 200 1 212 1 333 1 354 1 339 1 336 1 413 1 394
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 521 1 447 1 500 1 587 1 769 1 806 1 804 1 800 1 684
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 646 1 603 1 588 1 316 1 348 1 328 1 355 1 299 1 211
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 211 1 120 1 006 953 921 952 994 1 001 1 020
2015 - - - - - - - -
1 020 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La façade principale de l’église Saint-Martin.
  • Église Saint-Martin-de-Tours[11].

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015, légale en 2018.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Connaître Roz-sur-Couesnon » sur Entre terre et baie (www.terreetbaie.fr). Consulté le 31 mai 2016.
  2. Le Jeu des 1000 euros, émission du 31 mai 2016 sur France Inter, présentation de la commune d’accueil de l’émission par Nicolas Stoufflet.
  3. Louis Diard, La flore d'Ille-et-Vilaine, Atlas floristique de Bretagne, Rennes, Siloë, 2005, carte p. 170.
  4. a et b « Résultats concernant « Roz-sur-Couesnon » », sur la base KerOfis, Office public de la langue bretonne (consulté le 17 juillet 2015).
  5. Hervé Abalain - 2000 - Noms de lieux bretons, page 15, (ISBN 2877474828).
  6. « Christophe Fambon : « Créer un cadre de vie agréable » », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 15 octobre 2015)
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  11. Notice no IA00130793, base Mérimée, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]