Kenneth Clarke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Kenneth Clark.
Kenneth Clarke, le 29 janvier 2010.

Le très honorable Kenneth Harry Clarke, dit Ken Clarke, est un homme politique britannique né le à West Bridgford et membre du Parti conservateur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a étudié le droit au Gonville and Caius College de l'université de Cambridge, où il a présidé l'association des étudiants conservateurs (CUCA). Il a par la suite exercé la profession d'avocat entre 1963 et 1980.

Il est élu député de Rushcliffe à la Chambre des communes en 1970, après avoir échoué par deux fois à conquérir la circonscription de Mansfield. Quinze ans plus tard, il entre au gouvernement de Margaret Thatcher en tant que trésorier payeur général. Il change de poste en 1987 pour devenir chancelier du duché de Lancaster, puis secrétaire d'État à la Santé en 1988. Nommé secrétaire d'État à l'Éducation en 1990, il est choisi pour occuper le poste de secrétaire d'État de l'Intérieur en 1992, et obtient un an plus tard celui de chancelier de l'Échiquier, qu'il conserve jusqu'à la défaite des conservateurs, en 1997.

Durant les treize années que dura le passage dans l'opposition du Parti conservateur, il tenta par trois fois de se faire élire leader du parti sans jamais y parvenir. Depuis 2005, il est le plus ancien député aux Communes encore en fonction. Il est choisi quatre ans plus tard comme secrétaire d'État au Commerce dans le « cabinet fantôme » de David Cameron. Quand ce dernier, devenu Premier ministre, forme son gouvernement le , Ken Clarke est nommé secrétaire d'État à la Justice et Lord Chancelier, le département du Commerce revenant à un membre des Libéraux démocrates. Il quitte son poste en septembre 2012 et devient ministre sans portefeuille.

Il est membre du comité de direction du groupe Bilderberg[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]