Amber Rudd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rudd.

Amber Rudd
Illustration.
Amber Rudd en 2016.
Fonctions
Secrétaire d'État à l'Intérieur

(1 an, 9 mois et 16 jours)
Premier ministre Theresa May
Gouvernement May I et II
Prédécesseur Theresa May
Successeur Sajid Javid
Ministre des Femmes et des Égalités

(3 mois et 22 jours)
Premier ministre Theresa May
Gouvernement May II
Prédécesseur Justine Greening
Successeur Penny Mordaunt
Secrétaire d'État à l'Énergie
et au Changement climatique

(1 an, 2 mois et 3 jours)
Premier ministre David Cameron
Gouvernement Cameron II
Prédécesseur Edward Davey
Successeur Greg Clark (Affaires, Énergie et Politique industrielle)
Députée de Hastings et Rye
En fonction depuis le
(8 ans, 4 mois et 11 jours)
Élection
Réélection 7 mai 2015
8 juin 2017
Législature 55e, 56e et 57e
Groupe politique Conservateur
Prédécesseur Michael Jabez Foster
Biographie
Date de naissance (55 ans)
Lieu de naissance Londres (Royaume-Uni)
Nationalité Britannique
Parti politique Parti conservateur
Père Tony Rudd
Mère Elizabeth Hughes, marquise Conyngham
Fratrie Roland Rudd
Conjoint A. A. Gill (1990-1995)
Diplômée de Université d'Édimbourg
Profession Journaliste
Religion Anglicanisme
Résidence Londres

Amber Rudd, née le à Londres, est une journaliste et femme politique britannique, membre du Parti conservateur. Elle a été secrétaire d'État à l'Intérieur et est députée pour la circonscription de Hastings et Rye (Sussex de l'Est) depuis les élections générales de 2010, en battant le député sortant Michael Jabez Foster, du Parti travailliste.

Rudd était la troisième femme à occuper le poste de secrétaire de l'Intérieur et la cinquième femme à occuper un des postes de grands offices d'État. Elle occupe plusieurs fonctions de premiers rangs dont celle de secrétaire d'État à l'Énergie et au Changement climatique de 2015 à 2016 sous la direction du Premier ministre David Cameron. Elle est nommée secrétaire de l'Intérieur dans le cabinet de Theresa May le 13 juillet 2016. Elle est également ministre des Femmes et des Égalités depuis le 8 janvier 2018. Critiquée pour sa gestion du scandale relatif au traitement de populations immigrées non regularisées impliquant le ministère de l'intérieur britannique, elle présente sa démission du gouvernement le 29 avril 2018. Ce qui entraîne également le lendemain, la fin de son second portefeuille ministériel à l'égalité des femmes, qu'elle occupait depuis le 8 janvier 2018[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Amber Rudd naît le 1er août 1963 à Londres[2], fille d'Ethne Fitzgerald et Tony Rudd, courtier en bourse[3]. Son frère est Roland Rudd, chef en relations publiques et le président du groupe Business for New Europe.

Elle étudie au Cheltenham Ladies' College avant de poursuivre ses études en histoire à l'université d'Édimbourg où elle obtient un Master of Arts (licenciée ès arts)[4].

Élue députée pour la circonscription d'Hastings et Rye dans le Sussex de l'Est en 2010, elle est réélue en 2015[5] et 2017. Elle est aussi, depuis 2015, l'une des conseillères privées de Sa Majesté.

En tant que secrétaire d'État à l'Énergie et au Changement climatique de 2015 à 2016, elle acquiert la réputation d'une eurosceptique modérée. Le 13 juillet 2016, la nouvelle Première ministre Theresa May la nomme secrétaire d'État à l'Intérieur du Royaume-Uni. Elle crée peu après une polémique en affirmant que le gouvernement pourrait obliger les entreprises à dévoiler combien de travailleurs étrangers elles emploient.

Elle démissionne de ses fonctions le 29 avril 2018 suite au scandale dit de la "génération Windrush", relatif à la mauvaise gestion par le gouvernement des dossiers de 550 000 travailleurs venus des Antilles britanniques entre 1948 et 1973, à la demande du Royaume-Uni, pour participer au développement du pays après-guerre[6]. Pour atteindre les quotas que la ministre lui avait fixés, le ministère avait renvoyé certains de ces étrangers, alors qu'ils avaient parfois deux générations de descendants en Grande-Bretagne. Parce qu'elle a nié cette politique du chiffre, Amber Rudd perd son poste[7].

Notes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]