Aller au contenu

Élections générales britanniques de 1997

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Élections générales britanniques de 1997
Type d’élection Élections législatives
Postes à élire 659 membres du Parlement
Campagne Du au
Corps électoral et résultats
Inscrits 43 846 152
Votants 31 379 692
71,57 % en diminution 5,5
Votes exprimés 31 286 284
Blancs et nuls 93 408
Parti travailliste – Tony Blair
Voix 13 518 167
43,21 %
en augmentation 8,8
Sièges obtenus 418 en augmentation 189
Parti conservateur – John Major
Voix 9 600 943
30,69 %
en diminution 11,2
Sièges obtenus 165 en diminution 171
Libéraux-démocrates – Paddy Ashdown
Voix 5 242 947
16,76 %
en diminution 1,1
Sièges obtenus 46 en augmentation 26
Résultats par circonscription électorale
Carte
Répartition des sièges
Diagramme
Premier ministre du Royaume-Uni
Sortant Nommé
John Major
Parti conservateur
Tony Blair
Parti travailliste

Les élections législatives britanniques de 1997 se tiennent le , et renouvellent les membres de la Chambre des communes. Le Parti travailliste de Tony Blair retourne au pouvoir après 18 ans de gouvernement conservateur. C'est une victoire historique du Labour qui obtient un nombre de députés jamais atteint dans son histoire ; en revanche, c'est une déroute pour le parti conservateur qui obtient le plus faible nombre de députés depuis les élections de 1906 et aucun député en Écosse et au pays de Galles. Les conservateurs resteront dans l'opposition durant 13 ans, la plus longue période d'opposition conservatrice depuis les années 1760.

Mode de scrutin[modifier | modifier le code]

Le scrutin est uninominal majoritaire à un seul tour. Le pays est divisé en 659 circonscriptions (constituencies) et chacune de ces circonscriptions élit un député à la Chambre des communes. Au sein de chaque circonscription, c'est le candidat ayant obtenu le plus de voix qui est élu (système du « first past the post »).

Ce système favorise l'émergence d'un système où seuls deux partis dominent, et renforce l'avantage obtenu par le parti arrivé en tête dans les urnes.

Dans le cas, rare vu le type de scrutin, où aucun parti n'arrive à obtenir la majorité des sièges (« hung parliament »), c'est le parti au pouvoir qui dispose de la priorité pour former un gouvernement de coalition, s'il est en mesure de le faire ; sinon, un gouvernement minoritaire peut également voir le jour mais cela ne s'est pas produit depuis les élections de février 1974.

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats en sièges par régions.
Élections générales britanniques de 1997[1],[2]
Inscrits 43 846 152
Abstentions 12 466 460 28,43 %
Votants 31 379 692 71,57 %
Bulletins enregistrés 31 379 692
Bulletins blancs ou nuls 93 408 0,3 %
Suffrages exprimés 31 286 284 99,7 % 659 sièges à pourvoir
Liste Tête de liste Fonction Suffrages Pourcentage Sièges acquis Var.
Parti travailliste Tony Blair Chef du Parti travailliste
Chef de l'opposition officielle
13 518 167 43,21 %
418 / 659
+189
Parti conservateur John Major Premier ministre du Royaume-Uni
Chef du Parti conservateur
9 600 943 30,69 %
165 / 659
−171
Libéraux-démocrates Paddy Ashdown 5 242 947 16,76 %
46 / 659
+20
Parti unioniste d'Ulster David Trimble 258 349 0,83 %
10 / 659
+1
Parti national écossais Alex Salmond 621 550 1,99 %
6 / 659
+3
Plaid Cymru Dafydd Wigley 161 030 0,51 %
4 / 659
=
Parti social-démocrate et travailliste John Hume 190 814 0,61 %
3 / 659
−1
Sinn Féin Gerry Adams 126 921 0,41 %
2 / 659
+2
Parti unioniste démocrate Ian Paisley 107 348 0,34 %
2 / 659
−1
Sans étiquette Néant 64 482 0,21 %
1 / 659
+1
Speaker Betty Boothroyd Président de la Chambre des communes du Royaume-Uni 23 969 0,08 %
1 / 659
=
UK Unionist Party (en) Robert McCartney 12 817 0,04 %
1 / 659
+1
Autres listes Néant 1 356 947 4,34 %
0 / 659
 

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les membres du Sinn Féin refusent de siéger à la Chambre des communes du Royaume-Uni.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) General Election Results, 1 May 1997, , 16 p. (lire en ligne), p. 3.
  2. (en) Richard Cracknell, Elise Uberoi et Matthew Burton, UK Election Statistics : 1918-2023, A Long Century of Elections, , 110 p. (ISSN 1368-8456, lire en ligne), p. 32.