Journée de la femme digitale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Journée de la femme digitale est un événement annuel organisé depuis 2013 par Delphine Remy-Boutang et Catherine Barba en résonance avec la Journée internationale des femmes, à Paris. Cet événement a pour ambition d'offrir une journée d’inspiration, de cas pratiques, de conseils et de possibilité de networking à tous et surtout à toutes, dans un format grand public et gratuit[1].

Historique[modifier | modifier le code]

La première édition a eu lieu le sur le thème « Osez, innovez… Entreprenez ! »[2],[3],[4]. La deuxième édition s'est tenue le au Palais Brongniart autour du thème « Change The Future », célébrant les initiatives de femmes créatrices d'entreprises ou dirigeantes qui font avancer les choses au sein de leurs organisations pour réussir le virage numérique[5],[6]. La troisième édition a eu lieu le au Palais Brongniart autour du thème « Adoptez la digitale attitude ! »[7]. Cette 3e édition a reçu le soutien d'Axelle Lemaire[8].

La quatrième édition a eu lieu le aux Folies Bergère autour du thème « Meet the Future »[9] et a réuni 4 000 participants[1]. La French Tech et Capgemini Consulting ont mené pour cette édition l'étude : « Le digital, quelles nouvelles perspectives pour les femmes ? »[10]. 56 % des sondés ont considéré que pour percer dans le numérique, la capacité à savoir réseauter et participer à des événements est une compétence à part entière[11]. De ce constat est né le JFD Connect[12], un réseau qui se veut tourné vers les femmes du numérique et acteur de la promotion de l’entrepreneuriat, de l'intrapreneuriat et de l’innovation au féminin, dont Delphine Ernotte-Cunci est la marraine[13],[14].

La 5e édition a eu lieu le aux Docks - Cité de la Mode et du Design[15]. La JFD a réuni plus de 10 000 participants, 60 intervenants sur la scène dans un format « cat-walk »[Quoi ?] et 47 partenaires[16],[17],[18],[19]. Cette édition s’internationalise avec son étude disponible en français, anglais et chinois : How does digital transform women in workplace ?[20] réalisée avec Roland Berger. Cette étude montre que 53 % des femmes continuent de penser qu'elles n'ont pas les mêmes chances d'accès que les hommes aux positions de leadership et considèrent à près de 80 % que leur sexe peut être un frein dans leur réussite professionnelle[21],[22].

La 6e édition se déroule à la Maison de la Radio le . France Info consacre une journée spéciale à l'opération[23]. Cette édition, marrainée par Stéphane Pallez, Présidente-Directrice-Générale de la Française des Jeux, a pour thème « For a Better World : Le Temps de l'Action ». Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État au numérique et Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes, sont invités d’honneur[24]. La remise des prix Les Margaret - créé en 2016 par Delphine Remy-Boutang en hommage à Margaret Hamilton, codeuse informaticienne à la NASA ayant contribué aux premiers pas de l'homme sur la lune - récompense la femme numérique entrepreneure de l'année et la femme numérique intrapreneure de l'année. L'objectif est de créer de nouveaux rôles modèles pour les jeunes générations[25].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Lancement du club JFD Connect Club pour les femmes du digital », sur Siècle Digital, (consulté le 20 mai 2016)
  2. Martine Fuxa, « Lancement de la première journée de la femme digitale », ecommerce mag,‎ (lire en ligne)
  3. Bruno, « La journée de la femme digitale, c'est le 8 mars », Consonaute,‎ (lire en ligne)
  4. Emilie Poyard, « Ne ratez pas la première journée de la femme digitale », Elle,‎ (lire en ligne)
  5. « Change the future avec la journée de la femme digitale », Businessofeminin,‎ (lire en ligne)
  6. Valerie Talmon, « Le 7 mars c'est la journée de la femme digitale », Les échos,‎ (lire en ligne)
  7. « Adoptons la Digital Attitude », Madame Figaro, no 21951,‎ , p. 9
  8. Valérie Talmon, « Journée de la femme digitale : donner de l'élan aux créatrices », sur Les Échos,
  9. « Visionnaires et ultra-connectées, ces femmes ont conquis le monde digital », Madame Figaro,‎ (lire en ligne)
  10. « Le digital : quelles opportunités professionnelles pour les femmes ? », sur Gouvernement.fr (consulté le 20 mai 2016)
  11. « La Journée de la Femme Digitale révèle les résultats de sa grande enquête | Press release », sur Capgemini Capgemini Consulting France (consulté le 20 mai 2016)
  12. « La Journée de la Femme Digitale devient un club », sur Les Echos Business (consulté le 20 mai 2016)
  13. « La Journée de la Femme Digitale devient un club », Les Echos Business,‎ (lire en ligne)
  14. « JFD CLUB - La journée de la femme digitale », sur http://lajourneedelafemmedigitale.fr/ (consulté le 3 janvier 2017)
  15. « Les Docks – Cité de la Mode et du Design, Seine ouverte sur la création », sur www.citemodedesign.fr (consulté le 3 janvier 2017)
  16. Armelle Levy, « La 5e Journée de la Femme Digitale va ouvrir ses portes ce jeudi », RTL.fr,‎ (lire en ligne)
  17. Christine Siméone, « La place des femmes dans l'économie numérique : toute petite », France Inter,‎ (lire en ligne)
  18. Mylène Bertaux, « Journée de la femme digitale : on y était ! », Madame Figaro,‎ (lire en ligne)
  19. « Revivez Les Meilleurs Moments De La Journée De La Femme Digitale | Forbes France », Forbes France,‎ (lire en ligne)
  20. How does digital transform women in workplace ?
  21. (es) Ediciones El País, « Por qué las mujeres deben apoderarse de la tecnología », EL PAÍS,‎ (lire en ligne)
  22. « La Mixité Dans Le Digital : Les Choses Avancent Mais Il Reste Du Travail | Forbes France », Forbes France,‎ (lire en ligne)
  23. « Vincent Giret : « Nous allons fournir plus de vidéos pour le média global Franceinfo » », lesechos.fr,‎ (lire en ligne).
  24. Frédéric Roy, « La Journée de la Femme Digitale passe à l’action », CBNews,‎ (lire en ligne).
  25. Valérie Abrial, « Femmes et digital : actions ! », La Tribune,‎ !7 janvier 2018 (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]