Journée de la femme digitale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Journée de la femme digitale est un événement annuel organisé depuis 2013 par Delphine Remy-Boutang et Catherine Barba en résonance avec la Journée internationale des femmes, à Paris. Cet événement a pour ambition d'offrir une journée d’inspiration, de cas pratiques, de conseils et de possibilité de networking à tous et surtout à toutes, dans un format grand public et gratuit[1].

Historique[modifier | modifier le code]

La première édition a eu lieu le sur le thème « Osez, innovez… Entreprenez ! »[2],[3],[4]. La deuxième édition s'est tenue le au Palais Brongniart autour du thème « Change The Future », célébrant les initiatives de femmes créatrices d'entreprises ou dirigeantes qui font avancer les choses au sein de leurs organisations pour réussir le virage numérique[5],[6]. La troisième édition a eu lieu le au Palais Brongniart autour du thème « Adoptez la digitale attitude ! »[7]. Cette 3e édition a reçu le soutien d'Axelle Lemaire[8].

La quatrième édition a eu lieu le aux Folies Bergère autour du thème « Meet the Future »[9] et a réuni 4 000 participants[1]. La French Tech et Capgemini Consulting ont mené pour cette édition l'étude : « Le digital, quelles nouvelles perspectives pour les femmes ? »[10]. 56 % des sondés ont considéré que pour percer dans le numérique, la capacité à savoir réseauter et participer à des événements est une compétence à part entière[11]. De ce constat est né le JFD Connect[12], un réseau qui se veut tourné vers les femmes du numérique et acteur de la promotion de l’entrepreneuriat, de l'intrapreneuriat et de l’innovation au féminin, dont Delphine Ernotte-Cunci est la marraine[13],[14].

La 5e édition a eu lieu le aux Docks - Cité de la Mode et du Design[15]. La JFD a réuni plus de 10 000 participants, 60 intervenants sur la scène dans un format « cat-walk »[Quoi ?] et 47 partenaires[16],[17],[18],[19]. Cette édition s’internationalise avec son étude disponible en français, anglais et chinois : How does digital transform women in workplace ?[20] réalisée avec Roland Berger. Cette étude montre que 53 % des femmes continuent de penser qu'elles n'ont pas les mêmes chances d'accès que les hommes aux positions de leadership et considèrent à près de 80 % que leur sexe peut être un frein dans leur réussite professionnelle[21],[22].

La 6e édition s'est déroulé à la Maison de la Radio le . franceinfo a consacré une journée spéciale à l'opération[23]. Cette édition, marrainée par Stéphane Pallez, Présidente-Directrice-Générale de la Française des Jeux, avait pour thème « For a Better World : Le Temps de l'Action ». Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État au numérique et Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes, étaient invités d’honneur[24]. La remise des prix Les Margaret - créé en 2016 par Delphine Remy-Boutang en hommage à Margaret Hamilton, codeuse informaticienne à la NASA ayant contribué aux premiers pas de l'homme sur la lune - a récompensé la femme digitale entrepreneure de l'année, Lucie Basch, co-fondatrice de Too Good To Go et la femme digitale intrapreneure de l'année, Siham Laux sur le projet Ô fil des voisins pour La Poste. Céline Bardet, co-fondatrice de l’ONG We Are Not Weapons of War a reçu le coup de coeur du jury.

A l'issue de la remise des prix, les organisateurs annoncent la création de la Fondation Margaret qui s’engage autour de cinq axes d’actions concrètes : la mise en avant de rôles modèles, l’éducation, le coaching, la communication et le financement. Sa mission est d’augmenter le nombre de femmes dans le numérique et de soutenir leurs projets, notamment en proposant des bourses et des formations pour les femmes souhaitant s’orienter dans les métiers de l’innovation et les sensibiliser à l’entrepreneuriat et à la tech dès le lycée[25].

La 7e édition qui aura pour thème « De Nouveaux Horizons », se tiendra le 17 avril 2019 à Paris (France) à la Maison de la Radio, en partenariat avec franceinfo et le 25 avril 2019 à Dakar (Sénégal).

L’Afrique est le leader de l’entrepreneuriat féminin avec 26% d’entrepreneures[26] et les nouvelles technologies représentent un levier de croissance socio-économique déterminant[27].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Lancement du club JFD Connect Club pour les femmes du digital », sur Siècle Digital, (consulté le 20 mai 2016)
  2. Martine Fuxa, « Lancement de la première journée de la femme digitale », ecommerce mag,‎ (lire en ligne)
  3. Bruno, « La journée de la femme digitale, c'est le 8 mars », Consonaute,‎ (lire en ligne)
  4. Emilie Poyard, « Ne ratez pas la première journée de la femme digitale », Elle,‎ (lire en ligne)
  5. « Change the future avec la journée de la femme digitale », Businessofeminin,‎ (lire en ligne)
  6. Valerie Talmon, « Le 7 mars c'est la journée de la femme digitale », Les échos,‎ (lire en ligne)
  7. « Adoptons la Digital Attitude », Madame Figaro, no 21951,‎ , p. 9
  8. Valérie Talmon, « Journée de la femme digitale : donner de l'élan aux créatrices », sur Les Échos,
  9. « Visionnaires et ultra-connectées, ces femmes ont conquis le monde digital », Madame Figaro,‎ (lire en ligne)
  10. « Le digital : quelles opportunités professionnelles pour les femmes ? », sur Gouvernement.fr (consulté le 20 mai 2016)
  11. « La Journée de la Femme Digitale révèle les résultats de sa grande enquête | Press release », sur Capgemini Capgemini Consulting France (consulté le 20 mai 2016)
  12. « La Journée de la Femme Digitale devient un club », sur Les Echos Business (consulté le 20 mai 2016)
  13. « La Journée de la Femme Digitale devient un club », Les Echos Business,‎ (lire en ligne)
  14. « JFD CLUB - La journée de la femme digitale », sur http://lajourneedelafemmedigitale.fr/ (consulté le 3 janvier 2017)
  15. « Les Docks – Cité de la Mode et du Design, Seine ouverte sur la création », sur www.citemodedesign.fr (consulté le 3 janvier 2017)
  16. Armelle Levy, « La 5e Journée de la Femme Digitale va ouvrir ses portes ce jeudi », RTL.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 31 mars 2017)
  17. Christine Siméone, « La place des femmes dans l'économie numérique : toute petite », France Inter,‎ (lire en ligne, consulté le 31 mars 2017)
  18. Mylène Bertaux, « Journée de la femme digitale : on y était ! », Madame Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 31 mars 2017)
  19. « Revivez Les Meilleurs Moments De La Journée De La Femme Digitale | Forbes France », Forbes France,‎ (lire en ligne, consulté le 31 mars 2017)
  20. How does digital transform women in workplace ?
  21. (es) Ediciones El País, « Por qué las mujeres deben apoderarse de la tecnología », EL PAÍS,‎ (lire en ligne, consulté le 31 mars 2017)
  22. « La Mixité Dans Le Digital : Les Choses Avancent Mais Il Reste Du Travail | Forbes France », Forbes France,‎ (lire en ligne, consulté le 31 mars 2017)
  23. « Vincent Giret : « Nous allons fournir plus de vidéos pour le média global Franceinfo » », lesechos.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 1er février 2018).
  24. Frédéric Roy, « La Journée de la Femme Digitale passe à l’action », CBNews,‎ (lire en ligne, consulté le 1er février 2018).
  25. « Le prix Margaret veut booster les femmes du digital », Challenges,‎ (lire en ligne, consulté le 8 novembre 2018)
  26. (en-GB) « GEM Global Entrepreneurship Monitor », sur GEM Global Entrepreneurship Monitor (consulté le 8 novembre 2018)
  27. « Digital : comment l'Afrique a tout bouleversé », Le Point Afrique,‎ (lire en ligne, consulté le 8 novembre 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]