Journée de la femme digitale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Journée de la femme digitale est un événement annuel organisé depuis 2013 par Delphine Remy-Boutang et Catherine Barba en résonance avec la Journée internationale des femmes, à Paris.

Cet événement est improprement dénommé, à la suite d'une mauvaise compréhension du terme anglais digital, dont la traduction française est numérique. En français, le mot digital n'a pas d'autre emploi correct que celui d'adjectif qualifiant ce qui se rapporte au doigt. En français, la « Femme digitale » est donc une femme de doigt ou du doigt, voire en forme de doigt. Ce n'est évidemment pas le sens obscur et équivoque que les organisatrices précitées avaient en tête. On notera que la formulation correspondant à leur intention était « Journée de la femme numérique », ce qui reste obscur : s'agit-il d'une femme virtuelle, d'une mathématicienne ou d'une comptable ?

En fait, sous sa désignation malhabile, cet événement a pour ambition d'offrir une journée d’inspiration, de cas pratiques, de conseils et de possibilité de networking à tous et surtout à toutes, dans un format grand public et gratuit[1].

Édition 2013[modifier | modifier le code]

La première édition a eu lieu le 8 mars 2013 à l'espace du 8 Valois, sur le thème « Osez, innovez… Entreprenez ! »[2],[3],[4].

Édition 2014[modifier | modifier le code]

La deuxième édition s'est tenue le 7 mars 2014 au Palais Brongniart autour du thème « Change The Future », célébrant les initiatives de femmes créatrices d'entreprises ou dirigeantes qui font avancer les choses au sein de leurs organisations pour réussir le virage numérique[5],[6].

Édition 2015[modifier | modifier le code]

La troisième édition a eu lieu le 13 mars 2015 au Palais Brongniart autour du thème « Adoptez la digitale attitude ! »[7]. Des tables rondes et des ateliers, pour comprendre le numérique et la façon dont il révolutionne nos vies, ainsi que la place des femmes au sein de la transition numérique ont été organisés. Cette 3e édition a reçu le soutien d'Axelle Lemaire[8].

Édition 2016[modifier | modifier le code]

La quatrième édition a eu lieu le 10 mars 2016 aux Folies Bergère autour du thème « Meet the Future »[9] et a réuni 4 000 participants[1]. La JFD16 était organisée en trois moments forts : Inspiration, Respiration et Innovation, rythmés par 80 intervenants sur une double programmation simultanée, et 42 partenaires représentant la pluralité du monde du numérique[réf. nécessaire].

La French Tech et Capgemini Consulting ont mené pour cette édition l'étude : « Le digital, quelles nouvelles perspectives pour les femmes ? »[10]. 56 % des sondés ont considéré que pour percer dans le numérique, la capacité à savoir réseauter et participer à des événements est une compétence à part entière[11]. De ce constat est né le JFD Connect[12], le réseau exclusif des femmes du numérique, acteur de la promotion de l’entrepreneuriat, de l'intrapreneuriat et de l’innovation au féminin, dont Delphine Ernotte-Cunci est la marraine[13].

Naissance du club JFD Club[modifier | modifier le code]

Suite à l'enquête menée lors de la JFD16, le JDF Club a été créé et « a pour ambition de contribuer à l’accélération de la féminisation des entreprises en France grâce à la promotion de l’innovation au féminin ». Ce club exclusif des femmes du numérique qui a pour objectif de réunir 200 membres, organise des rendez-vous mensuels autour de problématiques liées au numérique et à la place des femmes dans le secteur. Ce club souhaite mettre en réseau les membres en offrant des places privilégiées pour des événements culturels qui constituent pour les femmes autant d’occasions de se rencontrer et créer des liens[14].

Édition 2017[modifier | modifier le code]

La 5e édition a eu lieu le 9 mars 2017 aux Docks - Cité de la Mode et du Design[15]. La JFD a réuni plus de 10 000 participants, 60 intervenants sur la scène dans un Modèle:Quoi? et 47 partenaires[16],[17],[18],[19].

Le thème de la JFD17, « For A Better World », est pour un discours positif, juste et engagé sur le numérique et les nouvelles technologies. Ce thème touche autant les technologies du numérique que leur utilisation ou encore la perception que nous en avons. Il a ainsi convié chaque intervenant, chaque partenaire et chaque participant à sélectionner le verbe d'action à travers lequel il pense agir pour un monde meilleur[20],[21].

Cette édition marque par ailleurs un tournant cette année et s’internationalise avec son étude disponible en français, anglais et chinois : How does digital transform women in workplace ?[22] réalisée avec Roland Berger. Les résultats de l'étude intitulés Digital Equality? Women in the digital revolution[23] ont été dévoilés sur scène le et commentés par la députée européenne Constance Le Grip et Anne Bioulac, Senior Partner chez Roland Berger, avec un comparatif des tendances selon les pays[24],[25]. S'il est maintenant clairement admis que le numérique est un réel accélérateur de carrière pour les femmes (74 % des répondants), 53 % des femmes continuent de penser qu'elles n'ont pas les mêmes chances d'accès que les hommes aux positions de leadership, alors que 66 % des hommes sont convaincus du contraire. Ainsi, pour plus de 80 % des femmes, l'égalité professionnelle doit compter parmi les cinq priorités d'un PDG, et 75 % qu'il faut mettre en place des indicateurs pour suivre sa mise en œuvre. Les jeunes femmes font particulièrement preuve de pessimisme et considèrent à près de 80 % que leur sexe peut être un frein dans leur réussite professionnelle contre 65 % en moyenne. Il faut que les femmes passent du rôle d'utilisatrice des outils numériques à celui de productrices[26],[27].

Pour célébrer sa 5e année, la JFD a joué cette année les prolongations avec une soirée de 18 heures à 21 heures permettant aux participants de continuer à se rencontrer, à échanger mais aussi à profiter des animations offertes par les partenaires dans une ambiance festive : concerts intimistes interprétés par la chanteuse belge Angèle et l’artiste trendy Napkey, cocktails de champagne, spectacle de danse contemporaine proposé par ONU Femmes dans le cadre de la HeForShe Arts Week, la semaine des arts pour l’égalité, notamment.[réf. nécessaire][28]

Édition 2018[modifier | modifier le code]

Pour sa 6e édition, la Journée de la Femme Digitale investit la Maison de la Radio, le 17 avril 2018. France Info, partenaire officiel de l'évènement, consacrera sur son antenne, une journée spéciale à l'opération, laquelle s'inscrit au coeur de la stratégie de diversification de la chaine.[29] Cette édition, marrainée par Stéphane Pallez, Présidente-Directrice-Générale de la Française des Jeux, a pour thème « For a Better World : Le Temps de l'Action ». Elle invite chacun et chacune à devenir acteur ou actrice du changement et d'agir pour un monde meilleur, notamment par le choix d'un verbe d'action qui détermine la manière de chacun de s'engager. La journée s'articule autours de trois moments forts : inspire, experiment et network. Femmes et hommes du numérique de tous les secteurs et du numérique comme Cap Gemini, FDJ, L’Oréal, La Frenchtech, La Redoute, Lenovo, Microsoft, Orange, des start-up et bien d’autres acteurs qui réfléchissent au monde de demain, soit près de 40 intervenants, viendront in situ partager leur verbe d’action et faire part de leurs expériences aux publics. Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat au numérique et Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes, sont confirmés comme invités d’honneur présents pour cette 6e édition.[30]

Moment fort de la journée, la remise des prix Les Margaret - créé en 2016 par Delphine Remy-Boutang en hommage à Margaret Hamilton, codeuse informaticienne à la NASA ayant contribué aux premiers pas de l'homme sur la lune - récompensera la femme numérique entrepreneure de l'année et la femme numérique intrapreneure de l'année. L'objectif est de créer de nouveaux rôles modèles pour les jeunes générations.[31]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Lancement du club JFD Connect Club pour les femmes du digital », sur Siècle Digital, (consulté le 20 mai 2016)
  2. Martine Fuxa, « Lancement de la première journée de la femme digitale », ecommerce mag,‎ (lire en ligne)
  3. Bruno, « La journée de la femme digitale, c'est le 8 mars », Consonaute,‎ (lire en ligne)
  4. Emilie Poyard, « Ne ratez pas la première journée de la femme digitale », Elle,‎ (lire en ligne)
  5. « Change the future avec la journée de la femme digitale », Businessofeminin,‎ (lire en ligne)
  6. Valerie Talmon, « Le 7 mars c'est la journée de la femme digitale », Les échos,‎ (lire en ligne)
  7. « Adoptons la Digital Attitude », Madame Figaro, no 21951,‎ , p. 9
  8. Valérie Talmon, « Journée de la femme digitale : donner de l'élan aux créatrices », sur Les Échos,
  9. « Visionnaires et ultra-connectées, ces femmes ont conquis le monde digital », Madame Figaro,‎ (lire en ligne)
  10. « Le digital : quelles opportunités professionnelles pour les femmes ? », sur Gouvernement.fr (consulté le 20 mai 2016)
  11. « La Journée de la Femme Digitale révèle les résultats de sa grande enquête | Press release », sur Capgemini Capgemini Consulting France (consulté le 20 mai 2016)
  12. « La Journée de la Femme Digitale devient un club », sur Les Echos Business (consulté le 20 mai 2016)
  13. « La Journée de la Femme Digitale devient un club », Les Echos Business,‎ (lire en ligne)
  14. « JFD CLUB - La journée de la femme digitale », sur http://lajourneedelafemmedigitale.fr/ (consulté le 3 janvier 2017)
  15. « Les Docks – Cité de la Mode et du Design, Seine ouverte sur la création », sur www.citemodedesign.fr (consulté le 3 janvier 2017)
  16. Armelle Levy, « La 5e Journée de la Femme Digitale va ouvrir ses portes ce jeudi », RTL.fr,‎ (lire en ligne)
  17. Christine Siméone, « La place des femmes dans l'économie numérique : toute petite », France Inter,‎ (lire en ligne)
  18. Mylène Bertaux, « Journée de la femme digitale : on y était ! », Madame Figaro,‎ (lire en ligne)
  19. « Revivez Les Meilleurs Moments De La Journée De La Femme Digitale | Forbes France », Forbes France,‎ (lire en ligne)
  20. CB News, « La #JFD17 change tout », sur www.cbnews.fr (consulté le 3 janvier 2017)
  21. Aurélie Jean, « in-silico-veritas », in-silico-veritas,‎ (lire en ligne)
  22. How does digital transform women in workplace ?
  23. Digital Equality? Women in the digital revolution
  24. « JFDw - La journée de la femme digitale », La journée de la femme digitale (consulté le 31 mars 2017)
  25. Journée de La Femme Digitale, « [JFD17] #FIND - Anne Bioulac, Constance Le Grip », (consulté le 31 mars 2017)
  26. (es) Ediciones El País, « Por qué las mujeres deben apoderarse de la tecnología », EL PAÍS,‎ (lire en ligne)
  27. « La Mixité Dans Le Digital : Les Choses Avancent Mais Il Reste Du Travail | Forbes France », Forbes France,‎ (lire en ligne)
  28. « Programme HeForShe Arts Week », sur ONU Femmes France
  29. « Vincent Giret : « Nous allons fournir plus de vidéos pour le média global Franceinfo » », lesechos.fr,‎ (lire en ligne).
  30. Frédéric Roy, « La Journée de la Femme Digitale passe à l’action », CBNews,‎ (lire en ligne).
  31. Valérie Abrial, « Femmes et digital : actions ! », La Tribune,‎ !7 janvier 2018 (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]