Roland Berger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berger (homonymie).

Roland Berger
logo de Roland Berger

Création 1967
Fondateurs Roland Berger (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Personnages clés Charles-Édouard Bouée (CEO) Burkhard Schwenker (Chairman of the Supervisory Board)
Forme juridique Gesellschaft mit beschränkter Haftung
Slogan Creative strategies that work
Siège social Munich
Drapeau d'Allemagne Allemagne
Directeurs Charles-Édouard Bouée (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Conseil stratégique
Effectif 2400
Site web www.rolandberger.com

Chiffre d'affaires 900 millions EUR (2012)

Roland Berger Strategy Consultants, créé en 1967 en Allemagne par Roland Berger, est un des principaux cabinets de conseil en stratégie sur le plan international. En 2015, le cabinet se nomme plus sobrement Roland Berger[1]. C'est l'un des cabinets de conseil en stratégie d'origine européenne les plus réputés.

Histoire[modifier | modifier le code]

Roland Berger, né le , crée son entreprise de conseil en 1967[2]. Au cours des décennies suivantes, ce sont 50 bureaux qui ont ouvert leurs portes.

L'expansion de Roland Berger en 50 ans.
Chronologie des ouvertures de bureaux Roland Berger à travers le monde.

En , Roland Berger est en pourparler avec Deloitte pour considérer un rapprochement des deux cabinets, mais les associés de Roland Berger votent unanimement contre ce rapprochement[3].

En , Roland Berger propose un nouveau plan pour sauver la Grèce, plan baptisé Eureca et calqué sur le Treuhand. Le plan propose de centraliser les principaux actifs de l'état grec dans une holding (dont les actifs pourraient atteindre $125 milliards) pour le revendre ensuite à une institution européenne dont le siège se situerait au Luxembourg. Selon l'agence, ce plan permettrait de ramener à 88 % le ratio dette/PIB du pays[4]. Bruxelles n'a pas donné de suite à ce plan[2].

Le , le gouvernement espagnol confie à Roland Berger et Oliver Wyman la conduite d'un audit sur ses banques pour « dissiper définitivement les doutes autour de la valorisation des actifs bancaires en Espagne »[5].

En 2013, Roland Berger est conseil de Mathieu Gallet, alors à la tête de l'Institut national de l'audiovisuel (INA), service qui suscite des questions concernant la régularité de l'attribution de ce marché public[6].

Fin 2014, Roland Berger annonce un partenariat avec l'incubateur Rocket Internet pour créer un incubateur de startups internet[7].

En , Roland Berger est missionné pour étudier l'éventuelle entrée en bourse du producteur italien de café Illy[8].

En septembre 2017, Roland Berger et Sigfox, premier fournisseur mondial d'origine française d’une solution de connectivité dédiée à l’Internet des objets (IoT), annoncent un partenariat: ULTRA VALUE[9].

Activité[modifier | modifier le code]

En 2017, le groupe emploie 2400 consultants. En 2012, il a généré un chiffre d'affaires de 900 millions d'euros. Ce cabinet est un partenariat indépendant, possédé par ses 220 associés. En 2017, Vault classe Roland Berger à la 4e position de son classement des 25 plus grands cabinets en Europe[10] juste devant son concurrent allemand Simon-Kucher.

Roland Berger conseille des multinationales, des organisations à but non lucratif et des établissements publics dans de nombreuses problématiques de gestion – alignement stratégique, introduction de nouveaux modèles organisationnels, stratégie d’implémentation stratégique de systèmes d’information.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le cabinet Roland Berger fait sa révolution », sur lesechos.fr, (consulté le 5 septembre 2017)
  2. a et b Solène Davesne, « Gourou germanique », sur Usinenouvelle.com,
  3. Adam Jones, « Berger drops Deloitte merger plans », sur Ft.com,
  4. Charlotte Chabas, « Eureca, le "plan secret" pour venir en aide à la Grèce », sur Lemonde.Fr,
  5. « Roland Berger et Oliver Wyman vont auditer les banques espagnoles », sur Lemonde.fr,
  6. "Favoritisme" à l'INA ? 18 mois de prison et 40 000 euros d'amende requis contre Mathieu Gallet, marianne.net, 17 novembre 2017
  7. Adeline Raynal, « Rocket Internet et Roland Berger vont lancer un incubateur commun », sur Frenchweb.fr,
  8. « Roland Berger planche sur l'entrée en bourse du groupe Illy », sur Consultor.fr,
  9. (en) « Roland Berger and Sigfox Announce strategic partnership ULTRA VALUE to unlock business value through IoT », Roland Berger, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 2 octobre 2017)
  10. consultor, « Classement Vault 2017 du consulting : calme plat et belles surprises », Consultor,‎ (lire en ligne, consulté le 5 octobre 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]