HiSilicon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

HiSilicon Technology Co., Ltd
海思半导体有限公司
Hǎisī bàndǎotǐ yǒuxiàn gōngsī
logo de HiSilicon

Création avril 2004
Forme juridique Société par action à capital limité
Slogan The right silicon for your next BIG idea
Siège social Shenzhen, Guangdong
Drapeau de Chine Chine
Actionnaires Huawei TechnologiesVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Micro-électronique, télécommunications, télédiffusion
Produits K3V2 (SoC ARM), DVB, Visiophonie, TV sur IP
Société mère Huawei TechnologiesVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web (en+zh) hisilicon.com

HiSilicon Technology Co., Ltd (chinois : 海思半导体有限公司 ; pinyin : Hǎisī bàndǎotǐ yǒuxiàn gōngsī ou plus simplement 海思, Hǎisī), est une entreprise de semi-conducteurs chinoise de Shenzhen, filiale de l'entreprise de produits de télécommunication Huawei, fondée en 2004 à partir de l'ancienne division de production d'ASIC de la société, créée en 1991. Elle s'est lancée la même année dans le développement de technologies de processeurs RISC, sous licence de la firme britannique ARM[1].

La société est basée à Shenzhen, et a également des filiales à Pékin, Shanghai, dans la Silicon Valley (aux États-Unis d'Amérique) et en Suède.

Ils conçoivent et produisent notamment en coopération avec Huawei, des SoC d'architecture ARM, tel que le K3V2.

Licenses ARMv8 - 64 bits[modifier | modifier le code]

Le , ARM annonce qu'HiSilicon a signé des accords de licence sur sa nouvelle génération de processeurs 64 bits, la série nommée ARM Cortex-A50 [2]. Le premier modèle est le Kirin 950, sorti en .

En , ARM annonce qu'HiSilicon, Rockchip et MediaTek ont acheté les droits de développement des IP de l'ARM Cortex-A72[3].

Hi35xx - Processeurs pour camera IP[modifier | modifier le code]

Hisilicon produit également des microprocesseurs utilisés dans des caméras IP. La série Hi35xx est basée également sur une architecture ARM de la génération ARM926EJ-S[4].

Cette série a fait l'actualité de la sécurité, lorsqu'une faille y est détectée, permettant de se connecter à distance en contournant l'authentification de celle-ci[5],[6].

Parmi les caméras utilisant ce processeur, on peut citer :

  • Agasio : A522W, A622W
  • Astak Mole
  • DBPower : H.264 HD MEGAPIXEL IPCAM
  • Dericam : H501W
  • DSN-Q10
  • EasyN : HS-691
  • EasySE : H2
  • Foscam : FI9820W, FI9802W, FI8608W, FI8601W FI8602W, FI8620, FI8609W, FI8919WZ
  • NVH-589MW
  • Suneyes : SP-HS05W, SP-HS02W
  • Wansview : NCH-536MW, NCH536MW, NCH-532MW, NCH532MW, NCH-531MW, NCH531MW

K3[modifier | modifier le code]

K3V1[modifier | modifier le code]

Le K3V1 (Hi3611), sorti en 2009 existe en 3 fréquences, 360, 480 et 800 MHz. Il est gravé en 130 nm et équipé d'un ARM926EJ-S.

K3V2[modifier | modifier le code]

Le K3V2 (Hi3620) est un SoC fondu par TSMC, sorti en 2012, comprenant notamment 4 cœurs ARM Cortex A9, 16 cœurs GPU, un bus de 64 bits, et contient un mécanisme nommé A.I.PS (pour Artificial Intelligence Power Scaling, signifiant en anglais ; échelonnage de puissance par intelligence artificielle), capable de gérer le nombre de cœurs fonctionnant et l'état des CPU et GPU automatiquement et de façon matérielle, alors que cela était fait jusqu'à présent à l'aide du noyau du système[7].

HiSilicon a signé des accords de licence pour utiliser les technologies de processeurs graphiques de trois des principales sociétés d'ingénierie spécialisées dans les GPU pour ARM : ARM elle-même pour ses Mali 400 et 600 et Imagination Technologies pour ses PowerVR en et Vivante auparavant[8],[9].

Le K3V2 est finalement composé d'un GPU 16 cœurs de Vivante[10].

HiSilicon déclare lors du salon de MWC de Barcelone en février 2012 utiliser une société des États-Unis pour l'ingénierie du chip graphique (il devrait s'agir de Vivante puisque les contrats de licence n'ont été signés qu'en mai avec IR et ARM). TSMC qui fondra l'ensemble du processeur est au moment du salon en technologie CMOS de 40 nm mais devrait être en largeur de grille de 28 nm dans le courant 2012[11].

Le k3V2 est épaulé par le balong 710 spécialisé dans les communications réseaux[12]

Le K3V2 est notamment utilisé dans des produits phares de Huawei en 2012 :

K3V3 ou Kirin 910[modifier | modifier le code]

Le K3V3 est gravé en 28 nm et est toujours basé sur l'architecture ARM. Il est composé de quatre cœurs à 1,8 GHz en architecture big.LITTLE ; 2 Cortex-A15 et 2 Cortex-A7. Le GPU est quant à lui un Mali-T658[15]. Sa sortie était prévue pour la seconde moitié de 2013. Il a finalement été renommé Kirin 910 et contient un GPU Mali-450MP5 (5 cœurs)

Il était initialement destiné à être utilisé dans l'Ascend D2 et la phablette 6,1 pouces Ascend Mate de Huawei, mais c'est finalement le K3V2 qui a été utilisé dans ces deux appareils.

Kirin 920[modifier | modifier le code]

Le Kirin 920 est présenté en . Il s'agit d'un SoC octo-core utilisant une architecture de type big.LITTLE, composé de 4 cœurs Cortex-A7 et 4 cœurs Cortex-A15. Le processeur graphique est un Mali-628 MP4 (4 cœurs). La connectivité supportée est la 4G LTE. Ce SoC devait équiper le Huawei Ascend D3 en .

Kirin 950[modifier | modifier le code]

Premier processeur 64 bits de la série, le Kirin 950 utilise pour processeur une architecture big.LITTLE et comporte 4 ARM Cortex-A72 à 2,3 GHz et 4 ARM Cortex-A53 à 1,8 GHz. Il comporte également un processeur graphique Mali-T880 MP4 à 900 MHz, un hub de senseurs et supporte la vidéo 4K. Le processeur équipe le smartphone Huawei Mate 8 sorti en [16].

Kirin 960[modifier | modifier le code]

Le Kirin 960 comporte 4 ARM Cortex-A73 à 2,4 GHz (version améliorée du Cortex-A72), 4 ARM Cortex-A53 à 1,8 GHz, supporte la mémoire LPPDR4-1800 et comporte un GPU ARM Mali-G71) MP8 à 900Mhz, un bus ARM CCI-550 et supporte les cartes mémoires UFS 2.1. Au niveau vidéo, il peut encoder et décoder du HEVC et H.264 en 2160p30 ainsi que décoder du HEVC en 2160p60[17].

Kirin 970[modifier | modifier le code]

Le Kirin 970 est un SoC mobile ARM LTE haute performance octo-core 64 bits introduit par HiSilicon à la mi-2017 lors de l'IFA 2017. Cette puce, qui est gravée en 10 nm, comprend quatre cœurs ARM Cortex-A73 fonctionnant jusqu'à 2,36 GHz ainsi que quatre cœurs ARM Cortex-A53 fonctionnant jusqu'à 1,8 GHz. Le 970 intègre le GPU ARM Mali G72 MP12 (12 cœurs) ARM fonctionnant à 850 MHz et supporte jusqu'à 8 Go de mémoire LPDDR4X-3732 à quatre canaux. Le Kirin 970 est le premier à être équipé d'un NPU, un cœur uniquement destiné à l'intelligence artificielle.

Kirin 980[modifier | modifier le code]

Le Kirin 980 est un SoC sorti à l'automne 2018, utilisant la technologie FinFET 7 nm, son processeur utilise l'architecture ARMv8.2-A, et comporte 2 cœurs Cortex-A76 pouvant monter jusqu'à 2,6 GHz, 2 cœurs ARM Cortex-A76 à 1,92 GHz et 4 cœurs ARM Cortex-A55 à 1,8 GHz. La technologie DynamIQ l'aide à gérer cette grappe de processeurs. Il comporte un GPU Mali-G76 MP16 (16 cœurs) à 720 MHz. Le SoC supporte la RAM de type LPDDR4X-2133. Il équipe différents téléphones Huawei et quelques téléphones Honor.

Phosphor, à destination des serveurs[modifier | modifier le code]

HiSilicon présente en , au salon Linaro Connect Hong Kong 2015 une carte mère pour serveurs équipée d'un SoC Hisilicon Phosphor V660 Hip05, comprenant 16 à 32 cœurs ARM Cortex-A57 à une fréquence pouvant aller jusqu'à 2,1 GHz et comportant 1 Mo de cache/cluster niveau 2 et 32 Mo de cache niveau 3. La carte est compatible avec les distributions Linux, Ubuntu, Debian, OpenSUSE et Fedora[18].

Gammes RISC-V[modifier | modifier le code]

Embarqué - Hi35xx[modifier | modifier le code]

En 2019, le président des États-Unis, Donald Trump menace de blocage les fournisseurs de Huawei, dont font partie des fondeurs tels que TSMC, et la société britannique ARM, qui fournissait jusqu'alors l'IP des cœurs utilisés dans les processeurs HiSilicon de Huawei. La société américaine, Nvidia ayant racheté au japonais SoftBank, les droits sur la société ARM, Huawei a dû trouver une solution de contournement et semble s'être tourné vers RISC-V. Les premiers kits de développements HiHope HiSpark Wifi IoT utilisent un microcontrôleur Hisilicon Hi3518, compatible avec ses nouvelles plateformes, Huawei LiteOS et HarmonyOS. Les compilateurs fournis avec sont des compilateurs GCC à destination de code d'architecture RISC-V 32 bits[19].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) HiSilicon Licenses ARM Technology for use in Innovative 3G/4G Base Station, Networking Infrastructure and Mobile Computing Applications sur ARM.com
  2. (en) « ARM Launches Cortex-A50 Series, the World’s Most Energy-Efficient 64-bit Processors », sur ARM.com
  3. (en) Majeed Ahmad, « China’s Underdog Chipmakers Make IP Grab to Compete in SoC Market », sur electronics360.globalspec.com,
  4. (en) http://www.kl-security.com/technology/technical_topic/hisilicon/ Hisilicon sur Kingleader
  5. (en)The H.264 Camera Password Exploit Testing Tool!
  6. (fr) Une faille dans les caméras IP H.264 sur korben.info
  7. (en) HiSilicon Announces K3V2 Quad-core Application Processor
  8. (en)ARM signs HiSilicon to use Mali GPU cores
  9. (en) Vivante claims top GPU spot in China TD phones
  10. Hands On with the Huawei Ascend W1, Ascend D2, and Ascend Mate sur anandtech
  11. HiSilicon Unveils Quad-Core Cortex A9 K3V2 Processor (Hi3620)
  12. HiSilicon Releases Leading LTE Multi-mode Chipset sur le site d'HiSilicon
  13. (en) brightsideofnews.com: Huawei U9510 Ascend D Quad XL Benchmarked on ARMdevices.net
  14. (en) Huawei introduces quad-core 10 inch tablet with 1080p display on liliputing.com
  15. (en) Huawei is working on HiSilicon Quad Core K3V3 with Mali T658 GPU
  16. (en) « Huawei Kirin 950 Octa-core Processor Comes with 4 Cortex A72 Cores, 4 Cortex A53 Cores, and a Sensor Hub »
  17. (en) « HiSilicon Kirin 960 Octa Core Application Processor Features ARM Cortex A73 & A53 Cores, Mali G71 MP8 GPU », sur Cnx-software.com,
  18. (en) « HiSilicon D02 Server Board Supports up to 64 ARM Cortex A57 Cores »,
  19. (en) Jean-Luc Aufranc, « Hi3861 based HiSpark WiFi IoT development board supports LiteOS and HarmonyOS », sur CNX-Software,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]