ARM (société)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ARM.
image illustrant l’informatique
Cet article est une ébauche concernant l’informatique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

ARM Holdings plc
logo de ARM Holdings plc
Création 1990
Forme juridique Entreprise privée
Action LSE : ARM
Slogan The architecture for the digital world
Siège social Drapeau de Grande-Bretagne Cambridge (Royaume-Uni)
Direction Doug Dunn (Président) et Warren East (PDG)
Activité informatique
Produits semi-conducteurs
Effectif 2 000 (2012)
Site web www.arm.com

ARM est une société britannique spécialisée dans le développement d'architectures 32 bits et 64 bits de type RISC. ARM développe également un grand nombre de blocs de propriété intellectuelle (IP). ARM est désormais présent dans le monde entier et son siège historique se situe à Cambridge.

Histoire[modifier | modifier le code]

ARM est fondée sous la forme d'une coentreprise par Acorn Computers, Apple Computer (maintenant Apple Inc.) et VLSI Technology.

Anciennement, ARM signifiait Advanced RISC Machines, et encore avant, Acorn RISC Machine [1].

En mai 2016, ARM lance une offre d'acquisition de 350 millions de dollars sur Apical, une entreprise employant 100 personnes[2].

Activité[modifier | modifier le code]

Elle est basée sur un modèle économique particulier de la microélectronique : la conception de propriétés intellectuelles (Intellectual Properties). Ainsi il n'est pas possible d'acheter un processeur ARM comme c'est le cas pour Intel. Les cœurs ARM sont intégrés au sein de systèmes sur puces (SoC) complets. Les cœurs de processeurs ARM sont très présents dans les systèmes embarqués (téléphone mobile, console portable, tablette électronique).

ARM a développé la norme AMBA qui est aujourd'hui un standard de bus informatique pour les SoC.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. How STEVE JOBS saved Apple's bacon with an outstretched ARM, The Register
  2. UK chip designer ARM buys Apical for $350 million, Reuters, 18 mai 2016

Liens externes[modifier | modifier le code]