Rockchip RK3288

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
RK3288
Description de l'image ASUS Tinkerboard (32835640704).jpg.
Informations générales
Production 1er semestre 2014
Fabricant Fuzhou Rockchip

Spécifications physiques
Cœur 4 cœurs ARM Cortex-A17 32 Bits, ARM Mali-T760 MP4
Architecture et classification
Architecture ARMv7

Le Rockchip RK3288 est un SoC d'architecture ARM produit par la société Fuzhou Rockchip et sorti au premier semestre 2014.

Une version allégée, le Rockchip RK3288c est sortie en 2015, elle a une fréquence limite de 1,8 GHz au lieu de 2 GHz et un GPU Mali T760 au lieu d'un Mali T760 MP4. Ce processeur est notamment utilisé dans certains smartbooks comportant Chrome OS (Chromebook) ou des PC sous Android (AndroidPC)[1], les consoles de jeu miniStation de Lenovo[2] et miniStation Game, faite par Tencent (QQ, Wechat) et Skyworth (en)[3], des casques de réalité virtuelle RK3288 VR all-in-one[4], ou encore les drones de type quadrirotor comme l'Amigo d'HighGreat[5]. Son successeur est le Rockchip RK3399.

Spécifications[modifier | modifier le code]

Les spécifications du RK3288 sont les suivantes[6] :

Performances[modifier | modifier le code]

Il a été globalement bien accueilli dans la presse pour ses performances, à la fois dans des benchmarks comparatifs, mais également dans son utilisation courante, notamment, parce qu'il s'agit avant tout d'un processeur à destination d'appareils mobiles, qu'il est de très basse consommation, et qu'il équipe des appareils à très bas prix et offrant une très bonne autonomie par rapport aux équivalent en architecture x86[8],[9],[10],[11],[12],[13].

utilisations[modifier | modifier le code]

Systèmes d'exploitation[modifier | modifier le code]

Le , Mark Yao de la société Rockchip, a publié des pilotes Direct Rendering Manager (DRM) libres, incluant le support pour Kernel-based mode-setting (KMS) pour le noyau Linux. Ceci n'inclut pas l'accélération géométrique 2D/3D, qui reste, elle, confinée dans des binaires, mais permet déjà d'accéder proprement et efficacement à la gestion des tampons du GPU, comme dans le cas de Wayland ou de LLVMpipe, les pilotes graphiques permettant l'accélération géométrique restent des pilotes binaires. Ces ajouts permettent également d'accéder aux contrôleurs LCD et LVDS, ainsi qu'aux connecteurs EDP (Embeded DisplayPort)[14],[15]. Il est intégré dans le noyau officiel à partir de la branche 3.19 pour les noyau 3.X[16] et à partir de la branche 4.2 pour les noyaux 4.x[17]

Les pilote libre et ouvert Mesa 3D Panfrost, utilisant l'API Gallium, est utilisé pour le GPU Mali T760, avec une première intégration dans Mesa 19.2 et l'ajout d'un important nombre de fonctionnalités dans la version 19.3[18].

Le noyau Linux à partir de la version 5.4 intègre en version mainline le pilote VPU Hantro libre et ouvert, permettant notamment le décodage matériel de H.264 et VP8[19].

Cela permet un meilleur support de différents systèmes d'exploitations basés sur le noyau Linux :

  • Google Android, le système le plus souvent distribué avec les tablettes tactiles, HPCTV et PC-on-a-stick comportant ce SoC.
  • Rockchip a également adopté Google Chromium OS (version libre de Chrome OS sur une plate-forme de smartbook de référence équipée de ce SoC[20]). Ce qui a poussé plusieurs constructeurs à en produire (voir implémentations matérielles).
  • Plusieurs distributions de Gnu/Linux fonctionnent également avec au moins certaines plates-formes de ce SoC. Ubuntu (non officiel), Archlinux ARM (officiel sur certaines plates-formes), Debian, OpenSUSE. Debian fournit une procédure complète pour installer la version ARM du système sur l'Asus Chrombeook C201[21], tandis qu'Arch Linux ARM en fournit pour les Asus Chromebook Flip C100P et Hisense Chromebook C11[22] et OpenSUSE pour la carte Firefly[23].

La société Rikomagic, qui produit des ordinateurs à base de puces Rockchip, propose depuis , le boîtier de bureau MK902II LE (LE pour Linux Edition), utilisant Linux Xubuntu 14.10 utilisant l'environnement de bureau XFCE par défaut, avec accélération matérielle[24] et proposant par ailleurs une couche d'émulation x86 pour certaines applications Windows ou Linux ne fonctionnant que sous x86[25].

La société T-Chip, partenaire de Rockchip produit également la carte mère en matériel libre, Firefly-RK3288 et la set top box Nagrace HPH NT-V6 TV Box (via sa filiale Nagrace Times Technology[26]), proposant pour ces deux appareils un dual boot Android et Ubuntu[27],[28].

Collabora (en) fait des tests d'intégration continue sur kernelci.org de ce SoC avec Chromium OS (version open source de Chrome Os), et le noyau Linux mainline sur un chromebook plateforme veyron-jaq[29], utilisé pour les marques blanches[30].

implémentations matérielles[modifier | modifier le code]

  • La marque Pipo a sorti plusieurs modèles de tablettes et phablettes équipées de ce SoC.
  • Différents boîtiers set-top box, principalement basés sur Android, sont disponibles depuis l'été 2014[31].
  • Rockchip a présenté une plate-forme de référence de smartbook à écran 10" qui devrait être compatible Chromium OS[20].
  • Lenovo (qui avait déjà sorti un netbook basé sur le RK3188 de Rockchip) et Asustek sort en 2015, le Chromebook C201, un netbook de 11,6" basé sur le RK3288 et Google Chrome OS, aux alentours de 150 $ afin de concurrencer le marché des netbook sous Windows[32].
  • Lenovo sort en , la console de jeu miniStation, basée sur le RK3288

Cartes de développement[modifier | modifier le code]

  • La Firefly RK3288 est disponible depuis [33],[34].
  • Tome Cubie, créateur de Cubietech, de la Cubieboard, puis de Radxa a annoncé la sortie prochaine d'une carte mère de développement basée sur ce SoC appelée Radxa Rock 2[34].

Liste de produits comportant la puce[modifier | modifier le code]

Chromebooks[modifier | modifier le code]

Les cartes mères de ces Chromebook sont basés sur la carte de référence Veyron Pinky[35]

tablettes[modifier | modifier le code]

PC-on-a-stick[modifier | modifier le code]

nano-ordinateurs[modifier | modifier le code]

  • Firefly-RK3288, ordinateur monocarte ;
  • PopMetal Rockchip RK3288, ordinateur monocarte ;
  • Radxa Rock2 SoM, Rock2 Square ;
  • Rikomagik MK902II (Android) et Rikomagik MK902II LE (GNU/Linux), deux netbox ;
  • Asus Tinker Board.

System on Module[modifier | modifier le code]

  • Agile Circuit Rockchip RK3288
  • BoardCon MINI3288
  • Grape Rain G3288 System On Module
  • Phytec phyCORE-RK3288
  • Sudo Systems SudoProc

Consoles de jeu[modifier | modifier le code]

Drone[modifier | modifier le code]

  • Quadrirotor HighGreat Amigo[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Se presentan los Chromebook low cost de ASUS, Haier y Hisense », sur androidpc.es
  2. a et b http://armdevices.net/2016/02/18/lenovo-ministation-game-console-runs-tencent-os-on-rk3288/
  3. a et b (en) « Tencent and Skyworth Have Launched Rockchip RK3288 based miniStation Game »,
  4. a et b (en) « Rockchip held a big VR party for hundred people during Fuzhou 618 Exhibition! »,
  5. a et b (en) « Powered by RK3288, High-Great AMIGO Drone is on show in MWC! », sur Rockchip,
  6. « RK3288 », Rockchips.com (consulté le )
  7. « Mali-T760 », ARM (consulté le )
  8. (en) Joey-Elijah Sneddon, « Rockchip Chromebook Benchmarks Show Surprising Results », sur omgchrome.com,
  9. (en) Joey-Elijah Sneddon, « Video Review of the $159 ASUS C201 Chromebook », sur omgchrome.com,
  10. (en) « Antutu Benchmark – Rockchip RK3288 (ARM) vs Intel Atom Z3735F », sur cnx-software.com,
  11. Pierre Lecourt, « Le Rockchip RK3288 au-dessus des 40000 points sous Antutu ? », sur minimachines.net,
  12. (en) « Rikomagic V5 (RK3288) benchmark test scores », sur cngadget.info,
  13. (en) Alastair Stevenson, « Asus Chromebook C201 review », sur Trustedreviews.com,
  14. (en) Mark Yao, « [PATCH 0/9] Add drm driver for Rockchip Socs », linux-kernel Archive,
  15. (en) Mark Yao, « [PATCH 1/9] drm: Add drm driver for Rockchip Socs », linux-kernel Archive, voir commentaires ajouté au fichier /drivers/gpu/drm/rockchip/Kconfig
  16. (en) « Linux 3.19.y — Commit message »
  17. (en) « Linux 4.2.y — Commit message »
  18. (en) « Mesa 19.3.0 Release Notes / 2019-12-12 », sur Mesa 3D,
  19. (en) Enric Balletbò, « Linux Kernel 5.4 »,
  20. a et b (en) « Rockchip RK3288 Chromebook », ARMdevices.net, (consulté le )
  21. (en) « InstallingDebianOnAsusC201 », sur Debian.org
  22. (en) « ARMv7 Platforms - Rockchip »
  23. (en) « HCL:Firefly-RK3288 », sur OpenSUSE
  24. « Quad Core A17 Linux MINI PC MK902II LE », Rikomagic (consulté le )
  25. Andy Kirby, « MK902II LE Linux Mini PC running windows apps using Wine », sur Youtube, (consulté le )
  26. (en) « Company profile », nagrace.com (consulté le )
  27. (en) « Preliminary Dual Boot Android & Ubuntu Firmware for Nagrace HPH NT-V6 TV Box (Rockchip RK3288) », CNX-Software, (consulté le )
  28. (zh) « Firefly官方网站 », t-firefly.com (consulté le )
  29. (en) Guillaume Tucker, « Testing Chromebooks with LAVA on kernelci.org », sur Collabora (en),
  30. (en) « Information for Chrome OS Devices », sur chromium.org
  31. (en) « List of Rockchip RK3288 Android TV Boxes So Far », cnx-software.com, (consulté le )
  32. (en) Joanne Chien, « Digitimes Research: Lenovo, Asustek to launch US$149 Chromebook », Digitimes, (consulté le )
  33. (zh) « Firefly RK3288开源硬件项目启动 », OSChina (Open Source China) (consulté le )
  34. a et b (en) « Firefly-RK3288 Development Board To Support Android and Lubuntu », cnx-software.com, (consulté le )
  35. (en) « Developer Information for Chrome OS Devices », sur Chromium.org
  36. a et b (en) « $149 Rockchip RK3288 Chromebooks by Haier and HiSense Launched », sur cnx-software.com,
  37. (en) « CTL H4 is a $200 Rockchip RK3288 Chromebook with 4GB RAM », sur cnx-software.com
  38. « ARCHOS 101 Magnus Plus », sur archos.com
  39. (es) « Asus Chromebit un TV-Stick con ChromeOS », sur androidPC.es
  40. (en) « MK802 V5 LE (Linux Edition) Quad Core A17 Ubuntu Linux Mini PC - 16GB Flash Storage », sur cloudsto.com
  41. « GPD XD GamePad Black 16G/ 32G | GPD XD GamePad Portable », sur www.gpdxd.com (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]