Hôtel Métropole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Métropole (homonymie).
Hôtel Métropole
Hotel Metropole, Brussels, Belgium 1920s.jpg
Localisation
Pays
Commune
Bruxelles
Adresse
Coordonnées
Architecture
Ouverture
Architecte
Statut patrimonial
Style
Renaissance française[1]
Équipements
Étoiles
Star full.svgStar full.svgStar full.svgStar full.svgStar full.svg
Restaurants
Café Métropole
Gestion
Site web
Localisation sur la carte de Bruxelles
voir sur la carte de Bruxelles
RedHut.svg
Localisation sur la carte de Belgique
voir sur la carte de Belgique
RedHut.svg

L’hôtel Métropole est un établissement cinq étoiles situé place de Brouckère dans le cœur du centre historique de Bruxelles. L'hôtel dispose de 262 chambres élégantes dont 22 suites spacieuses, toutes agencées avec un style propre à chacune d'entre elles : art déco, art nouveau, style moderne.

Il comporte un bar, « Le 31 », avec un décor style « fin du XIXe contemporain », une salle de petit-déjeuner au décor exotique « Le Jardin indien », 11 salles de conférences et une salle de fitness.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le bâtiment principal est construit en 1872-1874 par l'architecte Antoine Trappeniers pour la Caisse générale d'épargne et de retraite. Racheté en 1891 par la brasserie Wielemans-Ceuppens pour servir d'annexe à son café, dans l’intention de promouvoir une sélection de bières Wielemans sur la très réputée place de Brouckère, il est transformé en hôtel de luxe par l'architecte Alban Chambon. Inauguré en 1895, cet hôtel de Bruxelles est le seul établissement de la ville datant du XIXe siècle encore en activité. L’entrée principale a tout du style Renaissance française, menant au hall de réception de style Empire, largement décoré de vitraux célébrant l’héritage Art nouveau de la ville. En 1911, le premier Congrès Solvay se tient dans ses murs[2].

Le cocktail Black Russian y est créé en 1949.

La brasserie Café Métropole[modifier | modifier le code]

Créé en 1890, le café Métropole ferme ses portes fin avril 2013 jusqu'à février 2014 pour entamer des travaux de restauration. Ce palais d'Art Nouveau a néanmoins conservé son âme. L’intérieur et l’extérieur du bâtiment étant classés, aucun changement majeur ne pouvait d'ailleurs être engagé.

Les clients peuvent choisir, comme auparavant, entre le cadre intime de l’intérieur du café ou prendre le pouls de la ville, été comme hiver, en s’attablant à la terrasse chauffée, qui, a été agrandie, donnant sur la Place de Brouckère.

La nouvelle carte du café renoue avec l’histoire de la création de cet établissement par la famille fondatrice de la Brasserie Wielemans-Ceuppens. On peut y découvrir une sélection exigeante de bières artisanales belges, venir prendre le thé et y déguster des pâtisseries et profiter d’un service de restauration de style brasserie.

Récompenses[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2015)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • Monument historique : en 2002, le Conseil des monuments et sites de la région Bruxelles Capitale a classé monuments historiques le rez-de-chaussée ainsi que la façade de l’hôtel.
  • Guide Delta : le restaurant L'Alban Chambon a reçu une seconde « toque »[Quand ?].
  • L’Hôtel Métropole et son restaurant L’Alban Chambon sont membres de la Brussels Exclusive Label, une association qui rassemble les enseignes les plus prestigieuses de Bruxelles.
  • BECI (Brussels Enterprises Commerces and Industry) : l’hôtel a obtenu une « mention spéciale » aux Récompenses des entreprises de Bruxelles, comme destination de grandeur historique.

Littérature[modifier | modifier le code]

  • Dans le roman Soumission de Michel Houellebecq, l'un des personnages explique sa conversion à l'islam par le traumatisme qu'il a ressenti en apprenant la fermeture du bar de l'hôtel. La fermeture de ce lieu, joyau de l'Art nouveau et de ce fait symbole d'un certain apogée de la culture et du rayonnement de l'Occident, incarnerait ainsi le "suicide" irrémédiable de notre civilisation.

Films tournés à l'hôtel[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]