Wilhuff Tarkin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Grand Moff Tarkin)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tarkin.
Wilhuff Tarkin
Personnage de fiction apparaissant dans
Star Wars.

Buste en cire de Tarkin.
Buste en cire de Tarkin.

Alias Grand Moff Tarkin
Amiral Tarkin
Naissance -60
Origine Eriadu
Décès 0 (à 60 ans)
Sexe Masculin
Espèce Humain
Cheveux Bruns/Gris
Yeux Bruns
Activité Amiral
Grand Moff
Taille 1,85 m
Famille Sénateur Tarkin (père)
Affiliation République galactique
Empire galactique
Entourage Palpatine
Even Piell
Dark Vador
Ennemi de CSI
Ordre Jedi
Alliance rebelle

Créé par George Lucas
Interprété par Peter Cushing
Wayne Pygram
Guy Henry (doublure numérique de Peter Cushing)
Voix voir interprétation
Films La Revanche des Sith
Rogue One
Un nouvel espoir
Romans Tarkin
Séries The Clone Wars
Rebels
Première apparition Un nouvel espoir
Dernière apparition Rogue One
Éditeurs 20th Century Fox
Lucasfilm
Site officiel Fiche du personnage

Wilhuff Tarkin, Grand Moff de l'Empire Galactique (60 av. BY - 0 av.BY) est un personnage de la saga de Star Wars qui apparaît dans les épisodes III, IV et Rogue One: A Star Wars Story, ainsi que dans les séries Star Wars : The Clone Wars et Star Wars Rebels. C'est l'homme de confiance de Palpatine, durant la Guerre des Clones mais encore plus durant l'apogée de l'Empire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est originaire d'Eriadu. Fils du Général et Sénateur Tarkin et descendant d'une riche famille de militaires. Son père siégeait au Sénat galactique de l'Ancienne République. Le petit Tarkin suivit les traces de son père et devint un militaire influent.

Durant la Guerre des clones[modifier | modifier le code]

Pendant la Guerre, Tarkin était l'Amiral du vaisseau amiral du Maître Jedi Even Piell, avant qu'ils ne soient capturés. Il fit la rencontre du chevalier Anakin Skywalker quand celui-ci vint le libérer de la prison Citadelle, sur Lola Sayu. Durant leur fuite, ils eurent plusieurs conversations et s'entendirent sur plusieurs points, notamment en parlant des limitations que le Code des Jedi imposait à la guerre côté républicain. Il n'eut aucune émotion lorsque Even Piell fut tué, mais tout de même une certaine gratitude lorsque Ahsoka Tano lui sauva la vie et que Saesse Tiin attaqua massivement la planète dans le but de le secourir.

Sous l'Empire[modifier | modifier le code]

Wilhuff Tarkin fut nommé à la tête du projet « Étoile de la mort » par l'empereur Palpatine lui-même aux derniers instants de la Guerre des clones[1]. Il fut l'auteur du massacre de la planète Ghorman, lors duquel il avait fait atterrir un croiseur impérial sur une foule de manifestants, causant plus de 100 000 morts. Cet acte constitue la base de la doctrine Tarkin consistant à annihiler toute contestation y compris par le terrorisme d'État. Il croyait ainsi en la maîtrise de la galaxie par la peur. « Gouverner par la peur de la force plutôt que par la force elle-même », telle était sa devise.

Membre du triumvirat avec l'amiral Motti et le général Tagge chargé de la gouvernance de l'Étoile de la mort, il fit effectuer la première démonstration de sa toute nouvelle station spatiale de combat en détruisant la planète Alderaan sous les yeux de la princesse Leia Organa. Avant, il avait aussi supervisé des essais sur la planète Jedha et sur des vaisseaux de la flotte rebelle.

Craignant un complot de Tarkin, Palpatine envoya Dark Vador superviser la construction de l'Étoile de la mort et surveiller Tarkin.

Tarkin périt lors de l'explosion de l'Étoile de la mort au cours de la bataille de Yavin.

Interprétation[modifier | modifier le code]

Originale[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Voix québécoises[modifier | modifier le code]

Aucune version québécoise n'existe pour la trilogie originale.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Barr et al. 2015, p. 101
  2. (en) Huw Fullerton, « How a Holby City actor brought one of Star Wars' most iconic characters back to life », RadioTimes,‎ (consulté le 16 décembre 2016)
  3. a et b « Star Wars : The Clone Wars », sur Planète Jeunesse (consulté le 15 janvier 2017).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patricia Barr, Adam Bray, Daniel Wallace et Ryder Windham, Ultimate Star Wars, Hachette Heroes, (ISBN 978-2-01-220631-1)

Liens externes[modifier | modifier le code]