Zone blanche (série télévisée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Zone blanche
Description de l'image Zone blanche (série télévisée).jpeg.
Type de série Série télévisée
Titre original Zone blanche
Genre Thriller, policier, fantastique
Création Mathieu Missoffe
Production Vincent Mouluquet
Acteurs principaux Suliane Brahim
Hubert Delattre
Laurent Capelluto
Samuel Jouy
Musique Thomas Couzinier
Frédéric Kooshmanian
Pays d'origine Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de la France France
Chaîne d'origine France 2
Nb. de saisons 2
Nb. d'épisodes 16
Durée 52 minutes (environ)
Diff. originale en production
Site web france2.fr/emissions/zone-blanche

Zone blanche est une série télévisée franco-belge[1] créée par Mathieu Missoffe et dont la diffusion a commencé en 2017.

Elle est diffusée en France depuis le sur France 2, et en Belgique depuis sur la RTBF[2]. La série est distribuée dans le reste du monde par Netflix.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Villefranche, nichée au cœur de la forêt, semble isolée du monde. Ce village reculé, au beau milieu d'une zone blanche (aucune onde n'y passe), affronte un climat rude dominé par la nature sauvage et les croassements incessants des corbeaux.

En plus d'avoir un taux d'homicide six fois plus élevé que la moyenne et d'être donc mouvementé par de fréquents meurtres, cet endroit particulier est aussi le théâtre de rivalités, notamment envers la famille du maire, dont la fille a disparu depuis 6 mois, et semble abriter une créature au fond de la forêt.

Laurène Weiss, major de l'équipe réduite de gendarmes (seulement trois), doit résoudre les multiples enquêtes, mais aussi maîtriser les habitants pour maintenir l'ordre et calmer les tensions avec le maire et le nouveau procureur arrivant en ville, tout en tentant de percer les mystères de la forêt.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre : Zone blanche
  • Création : Mathieu Missoffe
  • Réalisation : Thierry Poiraud et Julien Despaux
  • Scénario : Mathieu Missoffe, Antonin Martin-Hilbert, Florent Meyer
  • Musique : Thomas Couzinier et Frédéric Kooshmanian
  • Photographie : Christophe Nuyens
  • Décors : Eddy Penot
  • Montage : Nathalie Langlade, Stephane Elmadjian, Vincent Delorme, Mario Battistel
  • Son : Alain Sironval et Grégoire Couzinier
  • Distribution : Emmanuelle Prévost (France) et Michael Bier (Belgique)
  • Costumes : Matthieu Camblor et Marion Moules
  • Effets spéciaux de maquillage : Jean-Christophe Spadaccini, Sylvie Ferry et Sébastien Imart
  • Effets spéciaux : Georges Démétraux, Jérôme Miel et Sara Helmlinger
  • Effets visuels : Alain Carsoux et Michel Denis
  • Direction artistique : Mathieu Missoffe
  • Production : Vincent Mouluquet
    • Production déléguée : Pascale Breugnot
    • Production associée : Pierre-Emmanuel Fleurantin
    • Production exécutive : Pascal Wyn
    • Co-production : Christophe Louis
  • Sociétés de production : Ego Productions - France Télévisions - Be-Films - La RTBF - La Wallonie - BNP Paribas Fortis Film Finance - Tax Shelter du gouvernement fédéral Belge - La Région Grand Est - Eurométropole de Strasbourg - CNC - Département Des Vosges
  • Société de distribution : AB Productions
  • Pays d'origine : Drapeau de la France France - Drapeau de la Belgique Belgique
  • Langue originale : français
  • Genre : thriller

Distribution[modifier | modifier le code]

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

  • Suliane Brahim : Laurène Weiss, chef des gendarmes. Elle a été enlevée 20 ans plus tôt et a perdu deux doigts à la main gauche durant cette disparition. Elle a une fille adolescente nommée Cora. Elle a une relation amoureuse tumultueuse avec le maire Bertrand Steiner.
  • Hubert Delattre : Martial Ferrandis dit « Nounours », gendarme au physique imposant, bras-droit de Laurène Weiss.
  • Laurent Capelluto : Franck Siriani, le procureur souvent sarcastique. Sa maladresse apparente cache une grande efficacité.
  • Samuel Jouy : Bertrand Steiner, maire de Villefranche. Marié à Léa, il a une relation amoureuse tumultueuse avec la chef des gendarmes Laurène Weiss.
  • Renaud Rutten : Louis Hermann, gendarme amateur de chasse et de pêche.
  • Tiphaine Daviot : Camille Laugier, jeune gendarme.
  • Anne Suarez : Léa Steiner, femme du maire.
  • Naidra Ayadi : Leila Barami, médecin et médecin-légiste. Elle aime faire la fête.
  • Camille Aguilar : Cora Weiss, fille adolescente de Laurène Weiss au tempérament rebelle. Elle pratique le tir à l'arc.
  • Brigitte Sy : Sabine Hennequin, gérante du bar l'Eldorado. Membre importante de la communauté, elle est conseillère municipale dans l'opposition.
  • Dan Herzberg : Gaspard Bellan, homme de main des Steiner.
  • Cyrielle Debreuil[3] : Anna Delambre, serveuse au bar l'Eldorado.
  • Thomas Doret : Rudy Guérin, adolescent ami de Cora Weiss.
  • Marina Hands : Delphine Garnier, spécialiste de l'environnement. (saison 2).

Personnages récurrents[modifier | modifier le code]

  • Olivier Bonjour : Gérald Steiner, père de Bertrand Steiner. « Parrain » local, il contrôle les affaires de Villefranche et peut recourir à la violence.
  • Théo Costa-Marini : Roman Barthélémy libraire et activiste écologiste au sein d'une organisation secrète qui s'oppose aux Steiner.
  • Samir Boitard : Paul Méric, pompier.
  • Sarah-Megan Allouch : Marion Steiner, fille disparue de Bertrand et Léa Steiner, meilleure amie de Cora Weiss.
  • Jean-Michel Balthazar : Maître Caubère, avocat.

Personnages secondaires[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

En , le producteur de la série, Vincent Mouluquet, déclare qu'une deuxième saison est en cours d'écriture[4].

Le tournage de la seconde saison débute le avec des prises de vues dans les Vosges et en Belgique[5] et la venue d'un nouveau personnage, Delphine Garnier, spécialiste de l'environnement interprété par Marina Hands[6].

Le Conseil Départemental des Vosges apporte un soutien financier au tournage de la série[7].

Lieux de tournage[modifier | modifier le code]

La série a été tournée principalement dans les Hautes-Vosges dans le secteur de Gérardmer[8]. La façade de la mairie de Gérardmer est utilisée comme décor pour la mairie de Villefranche. La scierie qui apparaît dans le premier épisode de Zone blanche est la Scierie Lemaire de Moussey. Le bar est quant à lui situé à Ban-sur-Meurthe-Clefcy au gîte du Schmalick. La scène où un bébé est jeté dans une cascade a été tournée au saut du Bouchot à Menaurupt et Sapois. De nombreuses prises de vue aériennes montrent la route du col de la Schlucht et notamment un endroit précis : « la Roche du Diable ». Des scènes ont également été tournées à Cornimont pour une course poursuite et à Granges-Aumontzey[9],[10]. Enfin quelques scènes des épisodes concluant la saison 1 ont été tournées à la Tête des Cuveaux à Eloyes près de Remiremont.[réf. nécessaire] En Belgique, les scènes de la carrière ont été tournées à la carrière de Quenast dans le Hainaut, le Palais de Justice à la bibliothèque Royale de Bruxelles (Albertine) et la bibliothèque à l'université de Bruxelles. Le producteur, Vincent Mouluquet, explique le choix des Vosges pour le tournage : « On voulait donner à voir aux spectateurs des choses qu'ils ont peu l'habitude de voir. On avait le sentiment qu'il y avait une forme de rareté [...] On a pris les Vosges dans la gueule parce qu'on a trouvé une richesse de paysages, d'atmosphères, d'ambiances, de panoramas, vraiment exceptionnelle. »[8]

Épisodes[modifier | modifier le code]

Saison 1 (2017)[modifier | modifier le code]

  1. Quand on arrive en ville
  2. À quoi rêvent les loups ?
  3. En abyme
  4. Nous n'irons plus au bois
  5. Le Bout de la route
  6. Sombres héros
  7. Le Secret derrière la fenêtre
  8. La fin n'est que le commencement

Saison 2 (2019)[modifier | modifier le code]

Les huit épisodes sont diffusés en France à partir du sur France 2[11].

  1. Comment nous vivons maintenant, 1re partie
  2. Comment nous vivons maintenant, 2e partie
  3. Dans une autre vie
  4. Coup de lune
  5. La Jeune Fille et le Mort
  6. Sanctuaire
  7. Comme un chien
  8. L'Ombre et les Proies

Accueil[modifier | modifier le code]

Audiences[modifier | modifier le code]

Saison Épisodes Date de diffusion
sur France 2
Spectateurs
sur France 2
PDA
1 1 et 2 3,965 millions[12]
3 et 4 2,965 millions[13]
5 et 6 2,974 millions[14]
7 et 8 3,246 millions[15]
2 1 2,137 millions[16] 9,3 %
2 1,72 million[16] 8,7 %
3 1,81 million[17] 7,6 %
4 1,42 million[17] 7,1 %
5
6 1,57 million[18] 6,8 %
7 1,31 million[18] 6,8 %
8 1,1 million[18] 11,4 %

Critique[modifier | modifier le code]

Influences[modifier | modifier le code]

Zone blanche s'inspire dans son ambiance des grandes séries du genre policier fantastique, à commencer par Twin Peaks, en y mêlant l'atmosphère du polar[19].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Zone blanche », sur allocine.fr (consulté le )
  2. « Zone Blanche », sur rtbf.be (consulté le )
  3. « Cyrielle Debreuil », sur cyrielledebreuil-1 (consulté le )
  4. Nathalie Théault, « Zone Blanche : y'aura-t-il une saison 2 ? », sur Télé Star.fr, (consulté le ).
  5. Clément Cuyer, « Zone Blanche : une saison 2 et une nouvelle venue au casting », sur allocine.fr,
  6. Hervé Toutain, « Tournage de la saison 2 de la série "Zone Blanche" au Grand-Valtin », sur francebleu.fr, (consulté le )
  7. « Les Vosges, une terre de tournage inattendue », sur http://www.departements.fr,
  8. a et b Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu, « Le massif des Vosges, vedette de "Zone blanche", la nouvelle série policière de France 2 », sur francebleu.fr, (consulté le )
  9. « Lieux de tournage de la série Zone Blanche diffusée sur France 2 », sur vosges-tourisme.net, (consulté le )
  10. « Zone blanche : diffusion ce soir sur France 2 », sur estrepublicain.fr, (consulté le )
  11. Pierre Dezeraud, « "Zone Blanche" : France 2 lance la saison 2 le 11 février », sur ozap.com,
  12. Clément Cusseau, « Audiences : bon démarrage pour Zone Blanche, la nouvelle série de France 2 », sur Allociné, (consulté le ).
  13. François Rieux, « Audiences TV : Camping Paradis cartonne et Zone Blanche se maintient », sur Premiere.fr, (consulté le ).
  14. Jérôme Roulet, « Audiences TV du lundi 24 avril 2017 : Camping Paradis règne en maître, Sister Act 2 plus puissant que Hunger Games, Dummie la momie fait un flop », sur Toutelatele.com, (consulté le ).
  15. Pierre Dezeraud, « Audiences : "Camping Paradis" leader, "Zone Blanche" en hausse pour son final, carton pour "John Wick" sur C8 », sur PureMédias, (consulté le ).
  16. a et b Benoît Mandin, « Audiences TV prime (lundi 11 février 2019) : Sam solide leader, Mariés au premier regard démarre bien, Zone blanche sous les 10% », sur Toutelatele.com, (consulté le ).
  17. a et b Benoit Mandin, « Audiences TV prime (lundi 18 février 2019) : final en baisse pour Sam sur TF1, Zone Blanche battue par Le Boucher (Arte) », sur Toutelatele.com, (consulté le ).
  18. a b et c M.Z., « Audiences TV : le final de «Zone blanche» très peu suivi, «Camping Paradis» en forme », sur Le Parisien, (consulté le ).
  19. Pierre Sérisier, « Zone Blanche – Marquer son territoire », sur Le Monde Des Séries (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]