Nine Antico

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nine Antico
Image dans Infobox.
Portrait de Nine Antico en juillet 2015 à la médiathèque Françoise-Sagan à Paris.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de

Nine Antico, née en 1981, est une illustratrice, une auteure de bande dessinée, une scénariste et une réalisatrice de cinéma française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née le 23 septembre 1981 en Seine-Saint-Denis[1],[2], Nine Antico (de son vrai prénom Virginie[2]) échoue aux concours d'écoles d'art, et travaille dans l'audio visuel. Mais passionnée de musique et de dessin, elle devient une dessinatrice de rock indé[1], et crée d'abord son propre fanzine Rock This Way. Elle collabore ou a collaboré avec Discobabel, Minimum Rock'n'Roll, Nova Magazine, Trax, Rendez-Vous Magazine, Jhon Magazine, NeverEnding, Double et Muteen. Elle a aussi réalisé des illustrations pour la collection Céline Collard Automne/Hiver en 2007, et participé aux expositions Art's Factory Winter Show en 2007 et agnès b. Border Line en 2005.

En 2008, avant de choisir un métier «sérieux», elle publie la BD Le Goût du paradis qui est un succès[1]. Depuis, les publications de BD ou romans graphiques se suivent[3],[4],[5]. Elle est par exemple la seule auteure a avoir deux albums dans la sélection officielle du festival d'Angoulême 2011[1],[6].

Elle réalise en 2013 le court métrage Tonite[7], interprété par la comédienne Sophie-Marie Larrouy[8]. Ce film est adapté d'une de ses bandes dessinées éponyme[7].

Elle écrit le scénario d'Il était 2 fois Arthur, servi par le dessin de Grégoire Carlé et paru en 2019, sur les trajectoires de Jack Johnson et Arthur Cravan[9].

Elle réalise en 2020 son premier long métrage, Playlist, une comédie en noir et blanc avec Sara Forestier, sortie en 2021[2],[10].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Eric Loret, « Vénère nouvelle », Libération,‎ (lire en ligne)
  2. a b et c Quentin Girard, « Le portrait. Nine Antico, bande (dessinée) originale », Libération,‎ (lire en ligne)
  3. Eric Loret, « Bande de paumées », Libération,‎ (lire en ligne)
  4. Quentin Girard, « Sexe, rugby et lycéennes, le petit bijou érotique de Nine Antico », Libération,‎ (lire en ligne)
  5. Frédéric Potet, « Profession groupie », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  6. a b et c Anne-Claire Norot, « Festival d’Angoulême: la sélection 2011 », Les Inrocks,‎ (lire en ligne)
  7. a et b Tonite, (lire en ligne)
  8. « Nine Antico fait du cinéma » (consulté le ).
  9. Frédéric Potet, « Les magnifiques Noir et Blanc de Nine Antico et Grégoire Carlé », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  10. Sandra Onana, « Playlist de Nine Antico, une petite remise à meuf », Libération,‎ (lire en ligne)
  11. Yves- Marie Labé, « Coney Island Baby », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Manon Chollot et Nine Antico, « Nine Antico : “Chanter avec des bottes en cuir et une grosse choucroute” », Libération,‎ (lire en ligne)
  • Amandine Schmitt, « Nine Antico : "C'est le merdier, l'amour" », BibliObs,‎ (lire en ligne)
  • Philippe Peter, « Grégoire Carlé, Nine Antico : au-delà des lignes », dBD, no 137,‎ , p. 72-73.
  • Lucie Servin, « Il était deux fois Arthur : la liberté par K. O. », Les Cahiers de la bande dessinée, no 9,‎ , p. 164, 166.

Liens externes[modifier | modifier le code]