Georges Noël

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Georges Noël
Naissance
Béziers (Hérault)
Décès (à 85 ans)
Paris (France)
Nationalité Drapeau de la France France
Pays de résidence Drapeau de la France France Drapeau des États-Unis États-Unis
Profession

Georges-Noël Bédard, dit « Georges Noël », né le à Béziers et mort à Paris le , était un artiste peintre et sculpteur français[1].


Biographie[modifier | modifier le code]

Georges Noël est né en 1924 à Béziers, et a grandi à Pau. Après des études d'ingénieur et de peinture, il devient concepteur-dessinateur pendant neuf ans à l'entreprise d’aéronautique Turboméca à Pau. En 1956, il s'installe à Paris afin de se consacrer entièrement à la peinture. Dès lors, il se passionne pour Dubuffet et Klee, Pollock et Fontana; il découvre les photographies de graffiti de Brassai. Attiré par le dessin et l’"écriture automatique," bien que peu intéressé par le Surréalisme, il invente aussitôt un support personnel que l'on retrouvera tout au long de son oeuvre: un mélange de pigments purs, de sable et de colle qui produit une surface brute, granuleuse ou veloutée, selon la volonté de l’artiste. Cette matière se prête à son écriture sous toutes ses formes, qu'elle court en surface ou qu'elle y soit incise, ou bien qu'elle arrache ou triture les fonds. Son vocabulaire de signes, mystérieux et magiques, porte l’empreinte de sa fascination pour les cultures préhistoriques, archaïques et tribales. Dans ces “Palimpsestes,” terme cher à l'artiste, la matière et les signes sont, par leur superposition et leur effacement successifs, l'expression de couches de mémoire, d'émotions, et de sens. Si la peinture de Georges Noël montre une diversité stylistique peu commune à travers ses cinquante années de carrière, une matière somptueuse et une écriture (toujours renouvelée) restent plus ou moins constantes. L’artiste a par ailleurs beaucoup dessiné, et ses oeuvres sur papier montrent le même travail sur les fonds et la même écriture spontanée et fantasque. Travailleur infatigable, il s'est également essayé à la sculpture et a réalisé de nombreuses estampes (principalement des gravures sur bois).

Représenté par la Galerie Paul Facchetti dès 1957 et jusqu'à la fin des années soixante, Georges Noël a beaucoup exposé en Europe et aux Etats Unis. Durant cette période, sa peinture est associé à l'art "informel" français et italien. L'utilisation par l'artiste de papiers marouflés et déchirés rappelle son admiration pour Fontana, sans oublier l'amitié qui le lie à l'époque à Raymond Hains, François Dufrêne, et Jacques de la Villéglé.
En 1968, Georges Noël s'installe à New York où il est représenté par la Pace Gallery et la Gallery Arnold Herstand. Sous l'influence américaine, son oeuvre devient plus structurée et architectonique. De retour en France en 1983, il prépare une exposition importante à l’Abbaye de Senanque et, en 1985, une rétrospective au Centre national des arts plastiques à Paris. Son évolution picturale montre une synthèse entre la gestualité de ses débuts et une structure sous-jacente mise en place pendant sa période américaine. À partir de ces années-là, il expose régulièrement en Italie, en Allemagne et au Japon où son oeuvre est particulièrement appréciée. Les dernières expositions parisiennes de Georges Noël ont eu lieu à la Galerie Thessa Herold en 2008, 2010, 2013 et 2017, et à la Galerie Catherine Putman en 2008, 2009 et 2011. En 2015, le Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris lui consacre une exposition à l'occasion d'un achat important et d'un don. Artiste prolifique, son oeuvre fait partie de nombreuses collections privées et publiques à travers le monde.



Commentaire[modifier | modifier le code]

« Il est passionnant de le voir réagir à l'exemple de Jasper Johns et se dégager des habitudes de ce qui est alors l'abstraction parisienne pour créer des formes nouvelles et des compositions à la grâce dansante. »

— Philippe Dagen, à propos de l'exposition « Pochoirs et collages »[2]

Expositions[modifier | modifier le code]

Galerie Dominik Mueller, Bâle, Suisse18/05/2019 - 06/07/2019

Stand Galerie Tristan, Grand-Palais, Paris, France05/04/2018 - 08/04/2018

Georges Noël. La traversée des signes ,Musée d'art Moderne de la Ville de Paris, Paris, France 22/01/2015 - 19/04/2015

Georges Noël, Signes fous Galerie Georg Nothelfer, Berlin, Allemagne24/01/2014 - 22/02/2014

Georges Noël Période Américaine Galerie Thessa Herold, Paris, France23/05/2013 - 11/07/2013

Ouverture de l'atelier de Georges Noël rue Sedaine, Paris, France31/03/2012 - 01/04/2012

Georges Noël, Pochoirs et collages Galerie Catherine Putman, Paris, France10/03/2012 - 28/04/2012

Georges Noël, Sept grands formats 1987-1997 Galerie Thessa Herold, Paris, France16/09/2010 - 16/10/2010

Georges Noël Galerie Thessa Herold, Paris, France10/04/2008 - 17/05/2008

Georges Noel Galerie Peccolo, Livorno, Italie2008 - 2008

Georges Noel Galerie Peccolo, Livorno, Italie2004 - 2004

Georges Noël, Palimpsest Haim Chanin Fine Arts, New York, États-Unis25/09/2002 - 02/11/2002

Georges Noel Studio d'arte Zanoletti, Milan, Italie16/03/1995 - 06/05/1995

Expo Artline - Georges Noel Galerie Artline, La Haye, Pays-Bas19/02/1995 - 18/03/1995

Georges Noël : Zeichen - Signale - Symbole Institut Français et Ausstellunghalle Marienbad, Freiburg, Allemagne20/03/1994 - 24/04/1994

Georges Noël Galerie Jorge Mara, Madrid, Espagne01/02/1994 - 01/03/1994`

Georges Noël : Zeichen - Signale - Symbole Kunstverein, Ludwigshafen, Allemagne08/12/1993 - 23/01/1994

Georges Noël, New Paintings and drawings Arnold Herstand & Cie, New York, États-Unis08/11/1990 - 22/12/1990

Georges Noël , Peintures 1958-1961 Lorenzelli arte, Milan, Italie1990

Georges Noel, 1958-1989 Galerie Nothelfer, Berlin, Allemagne31/10/1989 - 15/12/1989

Georges Noel, Oeuvres sur papier 1958-1988 Galerie Peccolo, Livorno, Italie1989 - 1989

Georges Noel, Cut-out Franka Berndt Bastille, Paris, France15/11/1988 - 1988

Georges Noël, 1957-1988 Centro Culturale d'arte Bellora, Milan, Italie06/10/1988 - 05/11/1988

Georges Noël, New York/ Paris Musée de Brou, Bourg en Bresse, France29/06/1987 - 30/08/1987`

xpo Galleria Peccolo Galerie Peccolo, Livorno, Italie1987 - 1987

Georges Noël, Peintures récentes Galerie Hervé Odermatt, Paris, France03/11/1986 - 03/12/1986

Georges Noël Centre National des Arts Plastiques, Paris, France12/03/1985 - 21/04/1985

Georges Noel, Tableaux Blancs American Center, Paris, France26/01/1984 - 03/03/1984

Georges Noel Galerie Peccolo, Livorno, Italie1984 - 1984

Georges Noel, itinéraire 1957/1983 Théâtre municipal, Caen, France29/10/1983 - 10/12/1983

Georges Noël, Reliefs-Peintures 1982-1983 Centre International de Création Artistique Abbaye de Sénanque, Gordes, France07/05/1983 - 03/07/1983

`Sculptures Galerie de France, Paris, France10/02/1981 - 30/03/1981

FIAC Galerie Paul Facchetti, Paris, France16/10/1976 - 24/10/1976

1968 : Galerie Facchetti[3]

1996-1997 : « Georges Noël : de Porte magique à Cosmogonie », Mannheim, Städtische Kunsthalle — Wolfsburg, Kunstverein

2012 : « Pochoirs et collages », galerie Catherine Putman

Publications[modifier | modifier le code]

  • La Peinture italienne, éd. Braun, coll. « Galerie des Maîtres », dirigée par Georges Besson, Paris, 1947
  • Les Tribulations d'Ambroise Ferrocarill ou Le voyage palimpseste, éd. Jannink, Paris, 1999

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Georges Noël, peintre et sculpteur » (Il est mort, à Paris, le 26 novembre. Il allait avoir 86 ans.), Philippe Dagen, Le Monde, édition du 11 décembre 2010.
  2. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées LeMmars
  3. Notice bibliographique de l'affiche de l'exposition sur le site de la BnF.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Luc Jean-Baptiste et Philippe Jubard, Georges Noël : l'écriture du chaos, Caen, Tarmak films, 26 min, 1998

Liens externes[modifier | modifier le code]