Chiang Mai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chiang Mai
Vue sur Chiang Mai.
Vue sur Chiang Mai.
Administration
Pays Drapeau de la Thaïlande Thaïlande
Province Province de Chiang Mai
Démographie
Population 148 477 hab. (2008)
Population de l'agglomération 960 906 hab. (2008)
Géographie
Coordonnées 18° 47′ nord, 98° 59′ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Thaïlande

Voir sur la carte administrative de Thaïlande
City locator 14.svg
Chiang Mai
Anciennes fortifications autour des Douves de Chiang Mai.
Partie de la vieille ville de Chiang Mai à l'intérieur des douves.

Chiangmai écrit parfois Chiang Mai, Chiang Maï ou Chiengmai (en thaï เชียงใหม่, selon le Royal Thai General System chiangmai, ce qui signifie ville nouvelle) est surnommée la « Rose du Nord », est la sixième plus grande ville de Thaïlande (la deuxième en considérant l’agglomération de Chiangmai comme une seule ville), culturellement et économiquement la plus significative au nord de la Thaïlande et la capitale de la province de Chiangmai. La municipalité de Chiangmai couvre Sri Phra Singha, Ya Chang, Chang Chang, Wat Gate et Pa Tan. Elle  couvre également certaines parties de Chang Phuak, Suthep, Pung Sun, Nong Hoi, Tha Sala, Nong Pa Phuang et Fa Ha.

Chiangmai est devenu une ville moderne. La ville propose beaucoup d'attractions pour des milliers de visiteurs étrangers. L'importance historique de Chiangmai provient de son importante situation stratégique près d'une branche méridionale de l’ancienne Route de la soie, et ce longtemps avant l'afflux moderne des visiteurs étrangers. La ville a été un centre important pour son artisanat, les ombrelles, les bijoux (en particulier en argent) et ses sculptures sur bois.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Roi Mengrai a fondé Chiangmai (signifiant « ville nouvelle ») le [1], et elle a succédé à Chiangrai comme capitale du royaume thaï de Lanna. Mengrai a construit un fossé et un mur autour de la ville pour la protéger contre des incursions provenant de la Birmanie. Avec le déclin du royaume de Lanna, la ville perdit son importance et fut souvent occupée par les Birmans ou par les Siamois du royaume d'Ayutthaya. Elle fut même réunie au royaume de Lan Xang sous l'autorité du roi Setthathirath entre 1546 et 1556, puis passa sous domination birmane (dynastie Taungû) de 1558 à 1725. Lors des guerres menées par la nouvelle dynastie birmane (dynastie Konbaung), Chiangmai fut vidée de ses habitants et elle resta abandonnée pendant quinze ans (1776 - 1791) (Lampang fut la capitale de ce qui restait du royaume de Lanna durant cette période).

Chiangmai est formellement devenue une région du Siam en 1774, quand le roi Taksin l'a reprise aux Birmans. La ville s'est relevée tant culturellement qu’économiquement, pour devenir graduellement la capitale culturelle et économique du nord de la Thaïlande, seconde agglomération en importance après Bangkok.

Le peuple parle généralement le kham muang (également connu sous le nom de thaï du Nord ou thaï lanna), le thaï central langue officielle de Thaïlande est employé dans l'éducation et compris par la plupart des gens. Le vieil alphabet kham muang est maintenant seulement étudié par des érudits et le thaï du Nord est généralement écrit en utilisant l'alphabet thaï siamois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle est située à 800 kilomètres au nord de Bangkok, parmi les plus hautes montagnes du pays. La ville se situe sur les rives de la Ping, un tributaire important du fleuve Chao Phraya.

Population[modifier | modifier le code]

La province de Chiangmai a une population d'environ 1,6 million d’habitants, dont 250 000 dans la ville de Chiangmai même[2]. Si l'on tient compte de l'ensemble des communes autour de la ville officielle (Amphoe Muang) de Chiang Mai correspondant à la division administrative de l’État thaïlandais, on aboutit à un chiffre de 6 à 700 000 habitants.[réf. nécessaire]

Climat[modifier | modifier le code]

Chiangmai a un climat tropical. Le record de température a été de 42.4 °C en mai 2005.

Bouddhisme[modifier | modifier le code]

Bibliothèque et musée bouddhiste à Chiang Mai.

Wat Phrathat Doi Suthep[modifier | modifier le code]

Wat Phrathat Doi Suthep est un temple bouddhiste de la province de Chiangmai. Le temple est désigné souvent sous le nom de Doi Suthep bien que ce soit en réalité le nom de la montagne sur laquelle il est localisé. Le temple est situé à 15 kilomètres de la ville de Chiang Mai et est un site sacré pour les Thaïlandaiss. Depuis le temple, il y a une vue impressionnante sur la ville de Chiang Mai, Wat Phrathat Doi Suthep demeure toujours une destination très populaire auprès des visiteurs étrangers. Le temple peut être accessible à l'aube pour voir le lever du soleil sur la ville.

Wat Chiang Man[modifier | modifier le code]

Le Wat Chiang Man, datant du XIIIe siècle, est le plus ancien de la ville.

Wat Chiang Man est le temple le plus ancien de Chiangmai. Le Roi Mengrai y a vécu au moment de la construction de la ville. Ce temple abrite deux statues de Bouddha très importantes et vénérées, le Phra Sila (une statue Bouddha de marbre) et le Phra Satang Man (une statue de Bouddha de cristal).

Wat Phra Singh[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Wat Phra Sing.

Wat Phra Singh est situé à l’intérieur des murs de ville, datant de 1345, ce temple est un exemple d'architecture classique du nord de la Thaïlande. Il loge le Bouddha Phra Singh, une image très vénérée, transférée ici il y a plusieurs années en provenance de Chiangrai. Ce temple est entièrement construit en bois.

Wat Chedi Luang[modifier | modifier le code]

Wat Chedi Luang

Le Wat Chedi Luang วัดเจดีย์หลวง, temple du grand stûpa, a été fondé en 1401 ; il est dominé par un grand chedi du type de Lanna, dont la construction s’est étalée sur plusieurs années. Un tremblement de terre l'a endommagé au XVIe siècle, et seuls les deux tiers inférieurs sont encore visibles. À l’origine, l'ensemble comportait trois temples, le Wat Chedi Luang, le Wat Ho Tham et le Wat Sukmin.

Wat Ched Yot[modifier | modifier le code]

Wat Ched Yot est situé à la périphérie de la ville, ce temple, construit en 1455 a accueilli le huitième Conseil Bouddhiste Mondial en 1977.

Wiang Kum Kam[modifier | modifier le code]

Wiang Kum Kam est l'emplacement d'une vieille ville située à la périphérie sud de Chiang Mai. Le Roi Mengrai y a vécu pendant dix ans avant la fondation de Chiang Mai. L'emplacement possède un grand nombre de temples en ruines.

Wat U Mong[modifier | modifier le code]

Wat U-Mong est un temple forestier dans une caverne dans les collines à l'ouest de la ville, près de l'Université de Chiangmai. Wat U-Mong est connu pour son image de Bouddha jeûnant et ses centaines de proverbes bouddhistes en anglais et en thaï affichés sur les arbres sur le site.

Wat Suan Dok[modifier | modifier le code]

Wat Suan Dok est un temple du XIVe siècle situé juste à l'ouest des vieux murs de la ville. Il fut construit par le roi Lanna pour un moine révéré de Sukhothai comme résidence durant sa retraite de la saison des pluies. Le nom du temple se traduit approximativement par « champ de fleurs ». Il possède plusieurs aspects uniques, dont le grand ubosot, ou hall d'ordination. Il est peu commun non seulement par sa taille, mais également par le fait qu'il est ouvert sur les côtés plutôt que totalement fermé. Une autre particularité du temple est le grand nombre de chedi abritant les cendres funéraires des souverains de Chiangmai. Ce temple est également le siège d'une université monastique parmi les plus importantes de Thaïlande, l’Université bouddhiste Mahachulalongkon Rajavidyalaya.

Culture[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

Piste, infrastructures de l'aéroport et partie sud de la ville

Chiang Mai est desservie par l'aéroport international de Chiang Mai.

La gare de Chiangmai appartient au réseau Nord du transport ferroviaire en Thaïlande qui relie la ville à Bangkok. Un train de prestige, le Eastern & Oriental-Express effectue un voyage chaque semestre.

Chiangmai dispose également de deux gares routières ; une petite, située au nord de la ville, appelée Chang Phuak et desservant des destinations dans la province, et une beaucoup plus grande appelée Arcade et située à l'est de la ville qui dessert la majorité des grandes villes du pays.

Chiangmai dispose de deux lignes de bus locaux, les lignes B1 et B2. Les deux bus sont de couleur blanche. La ligne B1 effectue le trajet gare routière Arcade - gare de Chiangmai - Thaphae Gate - Zoo et vice versa. La ligne B2 effectue le trajet gare routière Arcade - Tha Phae Gate - aéroport de Chiangmai et vice versa. Les deux passent par le marché de Warorot. Le tarif minimum est de 15 baht.

De nombreux "taxis collectifs rouges" (appelés songthaeo qui signifie deux rangées), circulent à travers la ville[3].

De nombreux tuk-tuk circulent à travers la ville[3].

Il existe un réseau de taxis traditionnels et des sociétés telles que Uber y sont implantées.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

La ville possède un club de football fondé en 1963, le Thailand Tobacco Monopoly Chiangmai Football Club.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :