Georges Fontès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Georges Fontès
Illustration.
Georges Fontès en 2011.
Fonctions
Secrétaire d'État chargé des Anciens Combattants

(2 ans, 1 mois et 20 jours)
Président François Mitterrand
Gouvernement Jacques Chirac II
Prédécesseur Jean Laurain
Successeur Jacques Mellick
Député de l'Hérault

(16 jours)
Législature VIIIe
Successeur René Couveinhes
Maire de Béziers

(6 ans et 6 jours)
Élection 13 mars 1983
Prédécesseur Paul Balmigère
Successeur Alain Barrau
Conseiller général de l'Hérault
Élu dans le canton de Béziers-1

(32 ans et 15 jours)
Élection 21 mars 1982
Prédécesseur Pierre Brousse
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Béziers (Hérault, France)
Date de décès (à 95 ans)
Lieu de décès Saint-Chinian (Hérault, France)
Nationalité Française

Georges Fontès
Maires de Béziers

Georges Fontès, né le à Béziers (Hérault) et mort le à Saint-Chinian[1],[2], est un homme politique français.

Il a d'abord été membre du PSD, puis a rejoint les rangs du RPR, enfin de l'UMP.

Biographie[modifier | modifier le code]

Georges Fontès est le fils d'un conducteur de camion et d'une femme de ménage[1]. Il a d'abord été directdur de plusieurs administrations : la caisse primaire d'assurance maladie, puis l’URSSAF.

Il a été[Quand ?] vénérable de la loge Réunion des amis choisis de Béziers, mais fut ensuite exclu du Grand Orient de France pour « inassiduité »[3].

Il a fondé une Association pour le rétablissement de la peine de mort[3].

Il est foncièrement[évasif] gaulliste[1].

Mandats[modifier | modifier le code]

Anciens mandats locaux[modifier | modifier le code]

Au cours de son mandat de maire de Béziers, il a mis en œuvre la construction du Pont d'Occitanie (devenu à sa mort Pont Georges Fontes) sur l'Orb en 1988 et le Stade de la Méditerranée (aujourd'hui stade Raoul Barrière ) en 1989, ainsi que la construction du parking de la Madeleine (aujourd'hui Halles 2) [1].

Anciens mandats et fonctions nationaux[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]