Michel Aurillac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Michel Aurillac
Illustration.
Fonctions
Ministre de la Coopération

(2 ans et 16 jours)
Gouvernement Jacques Chirac II
Prédécesseur Christian Nucci
Successeur Jacques Pelletier
Député

(16 jours)
Élection 16 mars 1986
Circonscription Indre
Législature VIIIe
Successeur Henri Louet

(3 ans, 2 mois et 3 jours)
Élection 19 mars 1978
Circonscription 1re circonscription de l'Indre
Législature VIe
Prédécesseur Marcel Lemoine
Successeur Michel Sapin
Conseiller général de l'Indre

(7 ans et 6 jours)
Élection 17 mars 1985
Circonscription Canton de Châteauroux-Est
Prédécesseur Marcel Lemoine
Successeur Michel Blondeau
Préfet de l’Indre

(3 ans, 2 mois et 12 jours)
Prédécesseur Pierre Lefranc
Successeur Jean Philippe
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Marseille (Bouches-du-Rhône, France)
Date de décès (à 88 ans)
Lieu de décès Paris (France)
Nationalité Française
Parti politique RPR
Conjoint Martine Aurillac
Profession Haut fonctionnaire

Michel Aurillac est un haut fonctionnaire et homme politique français né le à Marseille (Bouches-du-Rhône) et mort le à Paris[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du diplomate Jean Aurillac, il épouse Martine Aurillac en 1966[2].

Carrière administrative[modifier | modifier le code]

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Libérer la communication, Paris, Albatros, coll. « Club 89 », , 301 p. (BNF 34863535).
  • Le Royaume oublié, Paris, Olivier Orban, , 396 p. (ISBN 2-85565-321-5).
Prix Narcisse-Michaut de l’Académie française en 1987
  • L'Afrique à cœur : la coopération, un message d'avenir, Paris, Berger-Levrault, coll. « Mondes en devenir : bâtisseurs d'avenir », , 264 + 8 (ISBN 2-7013-0739-2).
  • Dir. avec Nicole Catala, Pour une société de progrès et de liberté : propositions, Paris, Albatros, coll. « Club 89 », , 284 p. (BNF 35417889).
  • Avec François Vermande, Alarme, citoyens !, Paris, Plon, , 280 p. (ISBN 2-259-02754-7).

Décorations[modifier | modifier le code]

Archives[modifier | modifier le code]

Les papiers personnels de Michel Aurillac sont conservés aux Archives nationales sous la cote 365AP[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche de Michel Aurillac », sur Assemblée nationale (consulté le )
  2. « Biographie Michel Aurillac Membre honoraire du Conseil d´Etat, Ancien ministre, Ancien avocat », sur whoswho.fr (consulté le ).
  3. « Sciences Po Alumni », sur asso.fr (consulté le ).
  4. « AURILLAC, Michel Jean », sur Archives nationales (consulté le ).
  5. « Salle des inventaires virtuelle », sur archives-nationales.culture.gouv.fr (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]