Villo!

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Villo!
Image illustrative de l’article Villo!

Situation Drapeau de la Belgique Bruxelles
Type Vélos en libre service
Entrée en service 16 mai 2009
Stations 360
Propriétaire Région de Bruxelles-Capitale
Exploitant JCDecaux
Réseaux connexes MétroPrémétroTramwayRéseau d'autobus
Un vélo Villo!
Une station Villo!
Borne Villo!
Bus Villo! de type Renault R 312 chargeant et déchargeant des vélos aux petites heures du matin

Villo! (mot-valise, contraction de ville et vélo) est le service de vélos partagés exploité par JCDecaux dans la région de Bruxelles-Capitale.

Il voit le jour le 16 mai 2009[1] et remplace Cyclocity qui existait à Bruxelles depuis 2006.

Ce service est disponible dans les 19 communes bruxelloises.

Fin mai 2018, Villo! compte près de 360 stations et un parc de 5 000 vélos[2]. 37 500 abonnés utilisent le service.

Aperçu[modifier | modifier le code]

Vélos et stations[modifier | modifier le code]

Chaque vélo est muni d’une selle réglable, de sept vitesses, d’un panier avant, d’un carter protégeant la chaîne, de feux avant et arrière allumés en permanence via une dynamo, de freins avant et arrière et d’un antivol intégré. L’ensemble pèse environ 22 kg.

Le retrait du vélo s’effectue à la borne de la station avec une carte d'abonné ou un ticket (un ou sept jours). L’abonnement dure un an et doit être souscrit à distance. Il peut être chargé sur une carte Mobib ou une carte dédiée. Quel que soit le type de support, la première demi-heure est incluse puis le tarif augmente par tranche de 30 minutes[3].

Les abonnés à l’année peuvent bénéficier de 10 minutes gratuites en restituant leur Villo! dans une des quelque 60 stations bonus[4]. Ce système incitatif sert à favoriser le rééquilibrage entre les stations, en particulier vers celles situées sur les hauteurs de la ville.

En cas de non-restitution du vélo, la caution de 150 euros est prélevée sur le compte bancaire de l’utilisateur.

Évolution[modifier | modifier le code]

Depuis le lancement du service, son utilisation a augmenté régulièrement[5]. Le nombre de locations est ainsi passé de 871 916 en 2010 à 1 615 160 en 2017.

Dès 2013, il y a eu une réflexion pour mettre en service des modèles électriques. Cependant, elle n’aboutira pas immédiatement compte tenu de coûts jugés prohibitifs[6]. En 2018, la réflexion reprend et des modèles électriques sont annoncés pour mi-2019[7]. À terme, il est prévu d’avoir un tiers de Villo! électriques[8] (dont les utilisateurs loueraient la batterie à JCDecaux) et d’améliorer l’ergonomie des stations. La contrepartie à cette évolution est l’installation de panneaux publicitaires numériques. Même si leur avis n’est pas contraignant, plusieurs communes s’y opposent en avançant que ces panneaux risquent de déconcentrer les automobilistes et sont énergivores[9].

Stations[modifier | modifier le code]

Des stations se situent dans toutes les communes[10] de la Région bruxelloise. Chaque station comprend entre une vingtaine et une quarantaine d’emplacements dont la disponibilité est indiquée sur place et en ligne[11] en temps réel. Des stations peuvent être temporairement fermées ou démontées en raison de travaux de voirie par exemple.

Commune Nbre de stations
Anderlecht 33
Auderghem 13
Berchem-Sainte-Agathe 7
Bruxelles-ville 50
Etterbeek 8
Evere 13
Forest 17
Ganshoren 7
Ixelles 31
Jette 14
Koekelberg 7
Laeken 11
Molenbeek-Saint-Jean 19
Neder-over-Heembeek 5
Saint-Gilles 11
Saint-Josse-ten-Noode 5
Schaerbeek 37
Uccle 20
Watermael-Boitsfort 5
Woluwe-Saint-Pierre 6
Woluwe-Saint-Lambert 12

Critiques[modifier | modifier le code]

Exploitation[modifier | modifier le code]

Plusieurs associations environnementales bruxelloises[12] critiquent le fait de confier un pan de la gestion de la mobilité douce à société spécialisée dans la publicité (JCDecaux). Cependant, il faut noter que la location d’espaces publicitaires contribue au financement du système de vélos en libre-service.

L’aspect éthique des Villo! a été remis en question dès 2009. Ces derniers sont effet produits en Hongrie à Tószeg par des ouvriers rémunérés 2€ de l'heure[13].

Au grand dam des automobilistes, près de 400 emplacements de parking ont été supprimés[14] pour permettre d’installer les stations Villo! sur le territoire.

Il y a eu des retards dans le maillage des communes[15] à cause d’allongements des délais de certains chantiers par exemple. De plus, la convention entre la Région bruxelloise et la firme JCDecaux a fait l’objet de plusieurs recours juridiques. C’est par le biais d’une ordonnance que la situation a été régularisée, et cela plus de deux ans après la signature du contrat initial[16].

Dès les débuts du service, des déséquilibres sont apparus[17] entre des stations pleines (souvent situées dans le bas de la ville) et d’autres vides (généralement situées plus en hauteur). Puisque la rotation naturelle des vélos ne suffit pas, des employés de JCDecaux rééquilibrent les stations tous les jours [18]. En outre, les stations les plus fréquentées ont été agrandies afin d’améliorer la situation[19].

Les seules statistiques disponibles concernant les vols montrent une diminution entre 2010 et 2012[20].

Utilisation[modifier | modifier le code]

La réactivité des stations et des bornes est parfois médiocre, ce qui complique le processus de réservation[21]. Des utilisateurs reprochent également le poids des vélos et leur état parfois aléatoire. Même si la reconduction tacite de l’abonnement annuel est prévue dans les conditions d’utilisation, elle est critiquée dès les premières années[22]. Depuis que la mise-à-jour du système a été faite, l’achat d’un ticket un ou sept jours n’entraîne plus le blocage de 150 euros sur la carte bancaire utilisée dans le processus de location. En effet, à présent cela passe par leur nouvelle application ou encore, directement à la station en encodant leur numéro de client.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Villo ! :: Vélos à louer, Brusselslife.be
  2. Villo! JCDecaux, « Villo! », sur www.jcdecaux-belux.com (consulté le 9 juin 2019)
  3. « Consultez les tarifs / Les tarifs / Tarifs / Bruxelles - Villo! », sur www.villo.be (consulté le 9 juin 2019)
  4. « Abonnement longue durée / FAQ / Comment ça marche ? / Bruxelles - Villo! », sur www.villo.be (consulté le 9 juin 2019)
  5. « L'utilisation de Villo! en plein boom à Bruxelles », sur RTBF Info, (consulté le 9 juin 2019)
  6. « Le MR souhaite voir à Bruxelles des Villos électriques comme à Paris », sur RTBF Info, (consulté le 9 juin 2019)
  7. « Bientôt des Villo électriques », sur 7sur7.be (consulté le 9 juin 2019)
  8. « Bruxelles disposera de Villo! électriques en 2019 », sur RTBF Info, (consulté le 9 juin 2019)
  9. « Villos électriques en échange de panneaux publicitaires numériques: la fronde de plusieurs communes bruxelloises », sur RTBF Info, (consulté le 9 juin 2019)
  10. « Stations Villo! & disponibilités en temps réel », sur opendata.bruxelles.be (consulté le 9 juin 2019)
  11. « Carte des stations / Toutes les stations / Bruxelles - Villo! », sur www.villo.be (consulté le 9 juin 2019)
  12. Vélo libre-service doit rimer avec vélo libre de pub, VAP !
  13. « JCDecaux fait fabriquer ses vélos à 2 euros/h en Hongrie », sur RTBF Info, (consulté le 9 juin 2019)
  14. « Bruxelles a perdu 400 places de parking », sur RTBF Info, (consulté le 9 juin 2019)
  15. « Les chaînons manquants de Villo », sur RTBF Info, (consulté le 9 juin 2019)
  16. « Bruxelles: bientôt une base légale au système Villo! », sur RTBF Info, (consulté le 9 juin 2019)
  17. « Villo plus! dénonce la gestion des stations Villo! par JCDecaux », sur RTBF Info, (consulté le 9 juin 2019)
  18. Villo! en pleine période d'adaptation avec 12.000 abonnés
  19. « Bruxelles: Villo!, entre stations combles et stations vides », sur RTBF Info, (consulté le 9 juin 2019)
  20. « Bruxelles: les vols de Villo! ont nettement baissé en 2012 », sur RTBF Info, (consulté le 9 juin 2019)
  21. « Villo (Bruxelles) : 2019 Ce qu'il faut savoir pour votre visite », sur TripAdvisor (consulté le 9 juin 2019)
  22. « Les utilisateurs Villo payent leur abonnement tant qu'ils ne l'ont pas résilié », sur RTBF Info, (consulté le 9 juin 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]