François Phébus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Phébus.
François Phébus
Illustration.
Titre
Roi de Navarre

3 ans, 11 mois et 18 jours
Couronnement , en la cathédrale de Pampelune
Prédécesseur Éléonore
Successeur Catherine
9e coprince d'Andorre et viguier d'Andorre

(10 ans, 6 mois et 5 jours)
Prédécesseur Gaston IV
Successeur Catherine
Biographie
Dynastie Maison de Foix
Date de naissance
Lieu de naissance Mazères (Comté de Foix)
Date de décès (16 ans)
Lieu de décès Pau
Sépulture Cathédrale de Lescar
Père Gaston de Foix,
prince de Viane
Mère Madeleine de France

François Phébus
Rois de Navarre

François Phébus, également appelé François-Fébus, né à Mazères en 1466, mort à Pau le , fut roi de Navarre (1479-1483).

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Il était fils de Gaston de Foix (v. 1443-1470), (appelé « Gaston V de Foix » par certains auteurs), vicomte de Castelbon, prince de Viane (1462-1470), lieutenant général de Navarre (1469), et de Madeleine de France (sœur du roi de France Louis XI).

Il naquit probablement à Mazères, dans le comté de Foix, durant l'année 1466. En effet, l'historien André Favyn rapporte en 1612 qu'il "fut nourry à Mazeres, au Comté de Foix". Son oncle Pierre de Foix, futur cardinal, fut chargé de son éducation[1].

À la mort de son père en 1470, il devient héritier immédiat de son grand-père Gaston IV, comte de Foix et vicomte de Béarn et se retrouve en seconde position dans la ligne de succession de son arrière-grand-père Jean II, pour le royaume de Navarre, après sa grand-mère Éléonore.

Règne[modifier | modifier le code]

En 1472, à la mort de son grand-père Gaston IV, François-Phébus devient comte de Foix et vicomte de Béarn et souverain de nombreux autres territoires: Bigorre, Marsan, Gabardan, Andorre... Étant encore enfant, sa mère Madeleine de France, assure la régence. Elle prête hommage le 26 février 1473 à Plessis-lèz-Tours à son frère le roi de France Louis XI, au nom de son fils, pour les comtés de Foix et de Bigorre et les vicomtés de Marsan, Gabardan et Nébouzan. Le Béarn, considéré comme souverain, n'est pas concerné par cet hommage. François-Phébus réside désormais en Béarn.

En 1479, coup sur coup, meurent le roi Jean II (le 19 janvier à Barcelone) puis la reine Éléonore (le 12 février à Tudela), respectivement arrière grand-grand-père et grand-mère de François-Phébus et souverains de Navarre. François-Phébus devient roi de Navarre alors qu'il n'a que 12 ans. Dès lors sa mère assure aussi la régence dans ce royaume empétré dans une guerre civile. Celle-ci envoie d'abord le cardinal Pierre de Foix gouverner la Navarre avec le titre de vice-roi puis s'y rend elle-même pour assurer le trône à son fils. Pour se faire elle rencontre à Saragosse, en août 1479, le roi Ferdinand le Catholique, arbitre de la péninsule ibérique. Les hostilités entre factions ayant cessées, le jeune roi François-Phébus peut alors faire le voyage à Pampelune où il est solennellement couronné le 9 décembre 1481. Dans le semaines suivantes il fait la tournée des principales villes du royaume. Il quitte la Navarre en février 1482 pour retourner en Béarn où il préside la célébration des États du Béarn tenue à Pau le 24 novembre suivant.

Le royaume de Navarre et ses voisins en 1481:
  •      - François Phébus, roi de Navarre
  •      - Louis XI, roi de France
  •      - Isabelle Ire, reine de Castille
  •      - Ferdinand II, roi d'Aragon
  •      - Jean II, roi du Portugal


Dans l'intervalle, son éventuel mariage devient un enjeu international. En effet, son oncle Louis XI souhaiterait le marier à Jeanne de Castille, veuve depuis peu d'Alphonse V de Portugal et qui se réclame héritière légime du royaume de Castille contre Isabelle la Catholique. Averti de ce projet, Ferdinand le Catholique, grand-oncle du roi de Navarre, propose un mariage entre François Phébus et sa fille cadette Jeanne agée d'à peine trois ans.

Au milieu de ces projet survient la mort prématurée de François Phébus le 30 janvier 1483 à Pau, à l'age de seize ans. Il aurait été victime de la tuberculose. Cependant le bruit courut qu'il fut empoisonné en voulant jouer avec une flûte, sa mort ayant été douloureuse et fulgurante. Il est inhumé dans la cathédrale de Lescar, nécropole des rois de Navarre. Sa jeune sœur Catherine devient alors reine de Navarre.

États de la Couronne de Navarre[modifier | modifier le code]

Possession effective[modifier | modifier le code]

L'avènement de François Phébus au trône de Navarre marque l'aboutissement du projet d'alliance entre le royaume de Navarre et la maison de Foix. Une première tentative avait eu lieu en 1402 lors du mariage de l'héritière de Navarre Jeanne avec Jean Ier de Foix mais était restée sans effets. À partir de 1479, l'union dynastique est scellée en la personne de François Phébus. Le royaume de Navarre, affaibli par la guerre civile et privé de ses possessions féodales extérieures (duché de Nemours), retrouve un potentiel pour constituer une puissance politique basée sur deux états souverains contigus: le royaume de Navarre et la souveraineté de Béarn. Le tout étant entouré d'un ensemble de fiefs relativement compact et bénéficiant d'une continuité territoriale, ce qui avait manqué lors des périodes "Navarre-Champagne" ou "Navarre-Évreux". Ce nouvel ensemble Navarre-Béarn-Foix, contemporain de l'État bourguignon (auquel faisait défaut un titre royal), aura vocation à s'agrandir sous le règne des successeur de François Phébus (alliance avec la Maison d'Albret).

États de la Couronne de Navarre en 1479.

États de la Couronne de Navarre (1479-1483):

Territoires revendiqués[modifier | modifier le code]

La titulature officielle de François Phébus mentionne aussi de nombreux territoires revendiqués comme légitimes mais perdus lors de la guerre de Cent Ans, de la guerre civile de Navarre ou de la guerre civile catalane.

Ces titres continuront d'être revendiqués par tous les successeurs de François Phébus.

Titulature[modifier | modifier le code]

La titulature complète de François Phébus apparait dans son testament rédigé le 29 janvier 1483[2]:

  • « lo Tres-Serenissimi, & Tres illustre Seignour Mosseignour Francez Phebus, par la Gracie de Diu Rey de Nauarre, Duc de Nemours, de Monblanc, de Candie, & de Peñefiel, & per la medixe gracie, Comte de Foix, Seignour de Bearn, Comte de Vegorre, & Riuegorce, Viscomte de Castelbon, de Marsan, de Nebouzan, de Gauardan, Seignour de la Ciutat de Balaguer, & par de France, &c. ».

Ascendance[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Faustino Menéndez Pidal de Navascués, La muerte de Francisco Febo, rey de Navarra [PDF], Príncipe de Viana, 16e année, nº58, 1955
  • (es) Alvaro Adot Lerga, Juan de Albret y Catalina de Foix o la defensa del Estado navarro (1483-1517), Pamplona, Pamiela, 2005 (ISBN 978-84-7681-443-7)
  • Christian Bourret, Un royaume "transpyrénéen"? La tentative de la maison de Foix-Béarn-Albret à la fin du Moyen-Âge, Aspet, PyréGraph, 1998 (ISBN 2-908723-26-3)