Élisabeth de Sicile (1310-1349)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Élisabeth de Sicile (1309–1349) est une aristocrate, duchesse de Bavière et la deuxième fille de Frédéric III de Sicile et d'Éléonore d'Anjou.

Le , Élisabeth épouse Étienne II, duc de Bavière[1] fils de Louis IV, empereur romain germanique et de Béatrice de Świdnica. De leur union naquirent :

  1. Étienne III de Bavière (1337 - , Niederschönfeld),
  2. Agnès de Bavière (v.1338-?), mariée en 1356 à Jacques de Lusignan (1334-1398), roi de Chypre en 1382,
  3. Frédéric de Bavière-Landshut (1339 - , Budweis),
  4. Jean II de Bavière-Munich (1341-1397) épouse Catherine de Gorz[2].

Descendance[modifier | modifier le code]

Deux de ses fils sont devenus duc de Bavière. Agnès devient reine de Chypre par son mariage en 1356 avec Jacques de Lusignan (1334-1398). Sa petite-fille est Isabeau de Bavière, reine de France par son mariage avec Charles VI de France. Les enfants d'Isabeau comprenaient : Isabelle de France, reine d'Angleterre, Catherine de France, également reine d'Angleterre, Michelle de France, duchesse de Bourgogne et Charles VII de France.

Élisabeth meurt en 1349. Son corps repose à la cathédrale de Munich.

Son époux se remarie avec Marguerite de Nuremberg (morte en 1377).

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Dahlem, Andreas et Anderson, Emily-Jan; Farquhar, Jill; Richards, John (eds.), Late Fifteenth Century Architectural Manifestations of Ducal Authority in the Vicinity of Munich, Cambridge Scholars Publishing, , p. 239-260 (Visible Exports / Imports: New Research on Medieval and Renaissance European Art and Culture)
  2. (en) Thomas, Andrew L., A House Divided: Wittelsbach Confessional Court Cultures in the Holy Roman Empire c.1550-1650., Brill., , p. 387

Liens externes[modifier | modifier le code]