Jeanne de France (1343-1373)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jeanne de France et Jeanne de Valois.
Jeanne de France
Jeanne de France, collégiale Notre-Dame de Mantes-la-Jolie.
Jeanne de France, collégiale Notre-Dame de Mantes-la-Jolie.
Titre
Reine consort de Navarre

(21 ans, 8 mois et 22 jours)
Prédécesseur Philippe d'Évreux (roi consort)
Successeur Éléonore de Castille
Lieutenant-général du royaume de Navarre
(en l'absence du roi Charles II)

(3 ans et 3 mois)
Biographie
Dynastie Maison capétienne de Valois
Date de naissance
Lieu de naissance Châteauneuf-sur-Loire
Date de décès (à 30 ans)
Lieu de décès Évreux
Sépulture Basilique de Saint-Denis
Père Jean II de France
Mère Bonne de Luxembourg
Conjoint Charles II de Navarre
Enfants Charles III de Navarre
Pierre de Navarre
Jeanne de Navarre

Jeanne de France (1343-1373)
Reine de Navarre

Jeanne de France (ou de Valois), née le à Châteauneuf-sur-Loire et morte le à Évreux, est une princesse royale, fille du roi Jean II le Bon, devenue reine consort de Navarre par son mariage avec le roi Charles II le Mauvais. Elle a joué un rôle non négligeable sur la scène politique du royaume de France dans le troisième quart du XIVe siècle, à la fois dans les relations diplomatiques tendues de son époux avec le royaume de France et dans le gouvernement des possessions de ce dernier.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Jeanne, née à Châteauneuf-sur-Loire le 24 juin 1343, est l’aînée des filles survivantes de Jean le Bon, alors duc de Normandie et héritier du royaume de France, et de sa première épouse, Bonne de Luxembourg.

Le est conclu le contrat de mariage entre Jeanne et l'héritier du duché de Brabant, Henri, duc de Limbourg, fils et héritier du duc Jean III de Brabant. La mort du fiancé, en 1349, met un terme à ce projet matrimonial[1].

En février 1352 elle épousa au château du Vivier, près de Fontenay-Trésigny en Brie, Charles II le Mauvais (1332-1387), roi de Navarre et comte d'Évreux. Le couple eut au moins sept enfants :

Prénom Naissance Mort Notes
Charles ,
Mantes
[2]
,
Olite (Navarre)
Roi de Navarre (1387-1425) après son père sous le nom de Charles III; marié en 1375 à Éléonore de Trastamare, fille d'Henri II, roi de Castille (d'où postérité);
Philippe 4e trimestre 1363,
en Navarre[2]
mort jeune Prénommé en l'honneur de son oncle Philippe de Navarre, mort quelques mois auparavant. Mort en tombant d’une fenêtre, échappé par sa nourrice[2].
Marie peu av. ,
Puente la Reina
[3]
 ? Mariée à Alphonse, alors fils aîné et principal héritier d'Alphonse d'Aragon, marquis de Villena (sans postérité).
Pierre ,
Évreux
[4]
Comte de Mortain. Épouse (1411) Catherine, fille de Pierre II, comte d'Alençon (sans postérité).
Blanche 1368[5] av. ,
Olite (Navarre)
[5]
Morte à l'âge de 14 ans[5].
Jeanne fin mai 1369,
Estella (Navarre)
[6]
1437 Mariée (1386) à Jean IV (†1399), duc de Bretagne (d'où postérité), puis (1403) à Henri IV (†1413), roi d'Angleterre (sans postérité)
Bonne 1373,
peut-être à Évreux
[7]
1383 (av. le 12 décembre),
en Navarre
[8]
Prénommée en l'honneur de sa grand-mère maternelle Bonne de Luxembourg, sa naissance coûte peut-être la vie à sa mère. Demeurée en France après le décès de cette dernière, elle était en compagnie de son frère Pierre à Breteuil en juin 1377, puis toujours en sa compagnie en avril 1388 quand la place fut prise par les troupes françaises. Elle fut alors placée dans l'hôtel de Catherine, la fille du roi Charles V. Venue pour la première fois en Navarre en 1381 dans la suite de son frère Charles, elle y mourut 2 ans plus tard[9].

Des compilations généalogiques mentionnent parfois aussi une cinquième fille, Isabelle, qui aurait été élevée au monastère de Santa-Clara à Estella, en Navarre, mais cette infante n'est pas mentionnée par les historiens ayant travaillé sur les sources comptables et archivistiques[10].


Ascendance[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe Charon, « Jeanne de Valois, reine de Navarre et comtesse d’Évreux (1343-1373) », En la España Medieval, vol. 32,‎ , p. 7-50 (lire en ligne)
  • Marie-Laure Surget, « Mariage et pouvoir : réflexion sur le rôle de l'alliance dans les relations entre les Evreux-Navarre et les Valois au XIVe siècle (1325-1376) », Annales de Normandie, vol. 58, no 1-2,‎ , p. 25-56 (lire en ligne)
  • Jiří Louda et Michael MacLagan, Les dynasties d'Europe, Bordas, 1984 et 1995
  • Bruno Ramirez de Palacios, Charles dit le Mauvais : Roi de Navarre, comte d'Evreux, prétendant au trône de France, , 530 p. (ISBN 978-2-9540585-2-8)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Charon 2009, p. 9.
  2. a, b et c Charon 2009, p. 19.
  3. Charon 2009, p. 19 et note 76.
  4. Pierre n'est pas né le 5 avril 1366 (qui n'est que la date de son baptême), mais bien le 31 mars. Voir Charon 2009, p. 19-20 et note 78.
  5. a, b et c Charon 2009, p. 20 et note 82.
  6. Charon 2009, p. 20 et note 83.
  7. Charon 2009, p. 20 et notes 85-86.
  8. Charon 2009, p. 20-21 et note 84.
  9. Charon 2009, p. 20-21 et notes 84-90..
  10. Par exemple, Philippe Charon ne la mentionne pas dans la liste des enfants du couple : Charon 2009, p. 19-21.