Elton Mayo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mayo.
Georges Elton Mayo
Naissance
Adélaïde (Australie)
Décès (à 65 ans)
Guildford (Angleterre)
Nationalité Drapeau de l'Australie Australie

Georges Elton Mayo (26 décembre 1880 à Adélaïde, Australie - 7 septembre 1946) est un psychologue et sociologue australien à l'origine du mouvement des relations humaines en management.

Il est considéré comme l'un des pères fondateurs de la sociologie du travail.

Mayo a complété l'hypothèse taylorienne qui ne prenait en compte que les techniques et les conditions matérielles du travail pour améliorer la productivité, au prix d'un isolement du travailleur. Il a étudié l'impact de l'ajout de certains avantages pour les employés dans le cadre taylorien (évolution des carrières, salaires corrects, environnement de travail, horaires, sentiment de sécurité sur son lieu de travail, sécurité de l'emploi, etc.)

De ses expérimentations, il a déduit l'importance du climat psychologique sur le comportement et la performance des travailleurs.

Parmi ses travaux les plus célèbres : les expériences de Hawthorne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1880 en Australie, il fit des études de médecine à Édimbourg en Écosse, puis étudia la psychologie à Adélaïde, en Australie. En 1911, il devint professeur de philosophie et de psychologie. Il fut influencé par les travaux du psychologue français Pierre Janet, sur l'hystérie et l'obsession. Il commença ses recherches en psychologie classique, mais s'intéressa déjà aux problèmes et conséquences des tâches répétitives dans l'industrie, à la suite de l'application massive du taylorisme.

Il obtint un premier poste de professeur à Wharton (Philadelphie), puis un second à l'université de Harvard, de 1926 à 1947. Il participa à la création du département de psychologie industrielle et développa ses recherches sur le comportement au travail.

L'enquête des Hawthorne Works[modifier | modifier le code]

Entre 1927 et 1932, il mena la très célèbre enquête à l'usine Western Electric de Cicero (Hawthorne Works), près de Chicago, grâce à laquelle il dégagea les premières théories fondatrices de l'École des Relations humaines. Dans le cadre de l'expérience de la Western Electric, les scientifiques observaient les ouvriers dans leur travail et dans leur milieu d'origine. Quelques jours plus tard, on se rend compte que les ouvriers produisent plus alors que rien n'a été changé. Les fenêtres sont les mêmes, aucun changement n'avait été effectué dans la chaîne.
Le détail des conclusions de ces expériences ne fut pas donné par Mayo lui-même, mais par deux chercheurs associés aux travaux, F. G Roethlisberger et W. J. Dickson, dans leur ouvrage Management and the Worker (1939). La conclusion qui a été tirée de cette expérience consiste à dire que le fait de s'intéresser aux individus, sans rien changer à leur environnement, les incite à se surpasser.

Sur la fin de sa vie, Elton Mayo se consacra plus aux aspects sociologiques fondamentaux et politiques de ses expériences. Il fit la critique de certains aspects du capitalisme et de la théorie économique classique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Années 1990

  • Carol Kennedy, Toutes les théories du management, 1993, p. 135-140.

Années 2000

  • Marc Mousli. « Elton Mayo et l’école des relations humaines ». dans : Alternatives Economiques, no 256, mars 2007.

Années 2013

  • André Cavagnol, …, dans : L'essentiel'…………………', 2013, p. 60-63

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]