Duane B.Simmons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Duane B.Simmons
Description de cette image, également commentée ci-après
Naissance
Drapeau des États-Unis État de New York, États-Unis
Décès
Drapeau du Japon Tokyo, Japon
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession
Médecin, conseiller étranger au Japon
Famille
Maria Antoinette Simmons (femme)

Duane B.Simmons, né en 1837 dans l'état de New York et décédé à l'âge de 51 ou 52 ans le à Tokyo, est un médecin américain qui fut conseiller étranger et missionnaire de l'église réformée néerlandaise au Japon durant l'ère Meiji.


Biographie[modifier | modifier le code]

En 1859, il est envoyé au Japon en tant que missionnaire avec Guido Verbeck, Samuel Robbins Brown. Il loge alors avec sa femme au temple Jobutsu où avait habité James Curtis Hepburn, près du temple Zong Gango-ji. Il doit cependant démissionner de son poste de missionnaire un an plus tard à cause des coûts trop élevés de la mission.

Médecin de profession, Simmons reste au Japon et soigne Yukichi Fukuzawa du typhus en 1870 et les deux hommes restent amis toutes leurs vies. Il s'installe à Yokohama où il fonde l'hôpital Juzen en 1871[1]. Selon un biographe, « en 1877, sous sa direction, le choléra au Japon fut traité pour la première fois avec des méthodes modernes »[1]. Simmons était également chroniqueur des coutumes japonaises et ambassadeur de bonne volonté[1]. Avec Hepburn, il répandit l'usage de la vaccination antivariolique, des mesures de prévention contre le choléra, et le traitement des maladies infectieuses et vénériennes.

Il épouse à New York, le 5 mai 1869, Maria Antoinette Simmons dont il divorce en 1880

Après sa mort à Tokyo en 1889, « de nombreux grands hommes assistèrent à ses funérailles, tellement nombreux qu'un tel rassemblement ne s'était probablement jamais tenu dans la capitale »[1]. Il est enterré au cimetière d'Aoyama[1].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Notes on land tenure and local institutions in old Japan: Edited from posthumous papers of D.B. Simmons (Studies in Japanese history and civilization (1979, posthume)
  • Beriberi,: Or, the "kakke, " of Japan

Référence[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]