Oscar Loew

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher


Oscar Loew

Naissance
Flag of Bavaria (striped).svg Marktredwitz, Bavière
Décès (à 96 ans)
Flag of the NSDAP (1920–1945).svg Berlin, Allemagne
Nationalité Allemande
Profession
Chimiste
Conseiller étranger au Japon
Plaque en mémoire d'Oscar Loew.

Oscar Loew () est un chimiste allemand qui fut conseiller étranger au Japon pendant l'ère Meiji.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un pharmacien, Loew voit le jour à Marktredwitz en Bavière. Il suivit les cours de l'éminent chimiste Justus von Liebig à l'université de Munich[1]. Loew fut assistant en physiologie végétale au City College Of New York et participa à quatre expéditions dans les États du Sud-Ouest des États-Unis en 1882,avant de revenir à Munich où il travailla avec Karl Wilhelm von Nägeli. Loew devint professeur agrégé à l'université de Munich en 1886.

En 1893, il fut recruté par le gouvernement de Meiji en tant que conseiller étranger et partit travailler à Tokyo, où il resta jusqu'en 1898. Loew fut enseignant à l'université impériale de Tokyo de 1893 à 1897, succédant à Oscar Kellner dans les cours d'agrochimie. Il forma de nombreux chimistes japonais, tel que Suzuki Umetaro. Durant ce séjour au Japon, il étudia les effets de la chaux sur les sols acides.

À l'expiration de son contrat en 1898, Loew s'installa à Washington D.C et travailla au département de l’Agriculture des États-Unis à partir de 1900. Il étudia également l'influence du calcium et du magnésium sur le développement des plantes. Il travailla un court moment à Porto Rico et retourna à Munich en 1910, où il travailla indépendamment en s'occupant des problèmes bactériologiques des sols, avant d'accepter le poste de professeur en physiologie végétale et chimique à l'université de Munich en 1913.

Loew fut un chercheur polyvalent, et réalisa plusieurs ouvrages techniques importants sur la chimie organique et les enzymes. Il inventa une méthode pour produire du méthanal avec du méthanol par oxydation avec l'oxygène atmosphérique et en utilisant un catalyseur en cuivre. Il proposa le terme « catalase » pour les enzymes catalysant la dismutation de l'eau oxygénée. Son travail dans ce domaine portait sur des extraits de feuilles de tabac[2].

En 1892, Loew observa que le calcium et le magnésium pouvait être mortel chez les plantes quand il y avait excès pour le premier et manque pour le deuxième. Ce constat fut important pour identifier le principe de capacité d'échange cationique, et facilita la tâche à William Albrecht qui travaillait sur une méthode d'interprétation des résultats des analyses de sol qui est maintenant largement utilisé dans l'agriculture durable[3],[4].

Loew meurt à Berlin en 1941. Il est enterré au cimetière de Lichterfelde.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Ein natürliches System der Gift-Wirkungen (1893)
  • The Energy of Living Protoplasm (1896)
  • The Physiological Role of Mineral Nutrients (1899)
  • Curing and Fermentation of Cigar Leaf Tobacco (1899)
  • Catalase: A New Enzyme of General Occurrence (1900)
  • Physiological Studies on Connecticut Leaf Tobacco (1900)
  • The Relation of Lime and Magnesia to Plant Growth (1901)
  • L'Énergie Chimique Primaire de la Matière Vivante (1904, par Oscar Loew avec la collaboration de M.-Emm. Pozzi-Escot)
  • Studies on Acid Soils of Porto Rico (1913)
  • Der Kalkbedarf von Mensch und Tier. Zur chemischen Physiologie des Kalks (1924)
  • Das Calcium im Leben der Haustiere, 1939

Références[modifier | modifier le code]

  1. [1] Journal of Chemical Education 1930, with photo of Dr Loew
  2. http://www.sciencemag.org/cgi/reprint/11/279/701.pdf
  3. Loew, O. 1892. Uber die physiolgischen funkton der kalzium- und magnesia-salze in planzen organisms. Flora 75:368–394.
  4. Soil Science Society of America Journal - Article - A Review of the Use of the Basic Cation Saturation Ratio and the “Ideal” Soil Peter M. Kopittke and Neal W. Menzies. Research before Circa 1930s