Henry Spencer Palmer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Henry Spencer Palmer
Description de cette image, également commentée ci-après

Buste de Henry Spencer Palmer à Yokohama

Naissance
British Raj Red Ensign.svg Bangalore, Inde britannique
Décès
Drapeau du Japon Tokyo, Japon
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Profession
Ingénieur, géomètre, conseiller étranger au Japon
Formation
Conjoint
Mary Jane Pearson (1re femme)
Uta Saito (2e femme)

Le major-général Henry Spencer Palmer, né le à Bangalore et décédé de la fièvre typhoïde à l'âge de 54 ans le à Tokyo, est un ingénieur et géomètre britannique qui fut conseiller étranger au Japon pendant l'ère Meiji. Il contribua notamment à développer le port de Yokohama.

Palmer fut chargé de construire l'arrivée d'eau à Yokohama. Ce robinet publique date de cette période.

Biographie[modifier | modifier le code]

Palmer est né en Inde britannique à Bangalore en 1838 d'un père militaire, colonel dans le régiment de Madras. Il suivit une scolarité en Angleterre dans des écoles privées à Bath et il fut admis à l'académie royale militaire de Woolwich en janvier 1856. En décembre, il devint lieutenant dans le corps des Royal Engineers ("Ingénieurs royaux") et étudia une année à Chatham dans le Kent. En octobre 1858, il fut assigné en Colombie-Britannique au Canada pour une mission topographique. En plus de sa participation à plusieurs autres missions, il aménagea des sentiers, supervisa la construction de routes et inspecta des chantiers. Il fut félicité pour son travail et, durant son séjour au Canada, réalisa des articles sur la Colombie-Britannique pour la Royal Geographical Society de Londres. En novembre 1863, un mois après leur mariage, lui et sa femme de 15 ans, une Canadienne appelée Mary Jane Pearson (17 janvier 1848 - 10 janvier 1934), la fille d'un archidiacre local, partirent pour l'Angleterre.

De 1864 à 1874, Palmer travailla pour l’Ordnance Survey (« Service cartographique de l'État »). Palmer était bien connu comme militaire mais aussi comme scientifique. À partir de 1874, il fut affecté à différents postes tels que géomètre, ingénieur civil et astronome en Nouvelle-Zélande, à la Barbade, à Hong Kong et au Japon. Avant d'arriver dans ce dernier pays, lui et sa femme divorcèrent. Elle retourna dans sa Colombie-Britannique natale où il vécut pendant tout le reste de sa vie.

Après sa retraite des ingénieurs royaux en 1887, il s'installa au Japon, ouvrit un bureau d'ingénieur à Yokohama, puis fut embauché par le gouvernement japonais pour développer le port de la ville et construire un réseau d'arrivée d'eau. Il réalisa fréquemment des articles pour le Japan Times, le Japan Weekly Mail et d'autres journaux et périodiques, et fut également correspondant pour le Times de Londres. Il réalisa également un guide du Japon abondamment illustré, Letters from the Land of the Rising Sun.

Vers 1890, il se remaria avec une Japonaise appelée Uta Saito qui lui donna une fille.

Après sa mort en 1893 dû à la fièvre typhoïde, il fut enterré au cimetière d'Aoyama à Tokyo.

Un buste en bronze de Palmer fut installé en 1987 à Yokohama. Les archives de la ville organisèrent une exposition spéciale la même année en son honneur.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • 'Henry Spencer Palmer, 1838-93', by Jiro Higuchi, Chapter 18, Britain & Japan: Biographical Portraits, Volume IV, edited by Hugh Cortazzi, Japan Library, 2002 ISBN 1-903350-14-X