Henry Willard Denison

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Henry Willard Denison
Naissance
Drapeau des États-Unis Guildhall, Vermont, États-Unis
Décès (à 68 ans)
Drapeau du Japon Tokyo, Japon
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Profession
Avocat, diplomate, conseiller étranger au Japon
Formation
Distinctions

Henry Willard Denison, né le à Guildhall dans le Vermont et décédé d'un accident vasculaire cérébral le à Tokyo, est un avocat et diplomate américain qui fut conseiller étranger au Japon pendant l'ère Meiji.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans le Vermont, Denison passa ses premières années à Lancaster dans le New Hampshire. Diplômé de l'université Columbia, il poursuivit ses études à l'université George Washington pour obtenir son diplôme de droit tout en travaillant comme greffier au service des douanes à Washington D.C.

En 1869, Denison devint le vice-consul du consulat américain de Yokohama au Japon, où sa tâche fut d'abord de servir de procureur au tribunal du consulat. À cette époque, la loi japonaise ne s'appliquait pas aux étrangers en vertu de l'extraterritorialité installée par les traités inégaux. Son contrat expira en 1876, mais sur recommandation du consul américain John Bingham, il resta à Yokohama pour exercer le droit. En 1880, cette fois-ci sur recommandation du consul américain Charles E. DeLong, le gouvernement japonais lui proposa un poste de conseiller étranger qu'il accepta. Il lui fut immédiatement demandé de réaliser un commentaire de l'ouvrage Elements of International Law traitant du droit international et servant de référence à cette époque en Asie.

Bien que les postes de conseiller étranger étaient habituellement fondés sur des contrats de trois ou cinq ans, Denison resta au Japon et devint conseiller juridique au ministère japonais des Affaires étrangères jusqu'à sa mort en 1914.

En tant que conseiller juridique, il travailla étroitement avec Shigenobu Ōkuma et Mutsu Munemitsu sur la révision des traités inégaux et la remise en question du droit d'extraterritorialité. Il réalisa des articles juridiques pour défendre la position japonaise pendant la guerre sino-japonaise (1894-1895) et assista à la signature du traité de Shimonoseki. Cependant, à cause de son échec à prédire la triple intervention, qui coûta au Japon beaucoup de ses gains territoriaux gagnés grâce à cette guerre, il fut fortement critiqué par les militaires les plus radicaux.

Il fut également juge japonais à la cour permanente d'arbitrage à La Haye avec Motono Ichirō (en). Denison assista ensuite Komura Jutarō dans les négociations de l'établissement de l'alliance anglo-japonaise. Durant la guerre russo-japonaise (1904-05), il voyagea aux États-Unis avec Kentarō Kaneko et assista à la signature du traité de Portsmouth.

Fin juin 1814, Denison eut un accident vasculaire cérébral et fut hospitalisé à l'hôpital international St. Luke où il mourut le 3 juillet. Il reçut des obsèques nationales le 6 juillet auxquelles assista l'ambassadeur américain au Japon, George W. Guthrie. Il est enterré au cimetière d'Aoyama à Tokyo.

Pour ses services, il fut décoré de l'ordre du Soleil levant (2e classe) en 1895, et de l'ordre du Trésor sacré en 1896, récompense qui venait avec une pension de 10 000 Yens. En 1902, il reçut le Grand Cordon de l'ordre du Soleil levant, le premier étranger à recevoir cette distinction, qui venait avec une pension de 15 000 Yens. Il reçut l'ordre du Chrysanthème à titre posthume.

Le futur premier ministre du Japon Takashi Hara commanda un buste en bronze de Denison pour installer à l'entrée du centre de formation diplomatique à Sagamihara près de Yokohama.

Références[modifier | modifier le code]

  • Brooks, Barbara. Japan's imperial diplomacy: consuls, treaty ports, and war in China, 1895. University of Hawaii Press (2000). (ISBN 0824823257)
  • Dawes, Henry L. Encyclopedia of Massachusetts. Bibliolife (2009) (ISBN 1113702516) pages 103-104
  • Hamilton, Keith. The practice of diplomacy: its evolution, theory, and administration. Routledge (1994) (ISBN 0415104742)

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]