SonAir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
SonAir
Logo de cette compagnie

"Wings of Tranquility"

AITA OACI Indicatif d'appel
- SOR SONAIR
Repères historiques
Date de création
Généralités
Basée à Aéroport Quatro de Fevereiro
Taille de la flotte 9 avions + 24 hélicoptères
Nombre de destinations 7
Siège social Drapeau de l'Angola Luanda
Société mère Sonangol
Dirigeants João Alves Andrade (Président), Manuel Vicente (CEO)
Site web www.sonairsarl.com/

La SonAir est une compagnie aérienne privée angolaise, filiale de la compagnie nationale pétrolière angolaise Sonangol. Cette compagnie est sur la liste des compagnies aériennes interdites au sein de l'Union Européenne.

Histoire[modifier | modifier le code]

En avril 2012, le premier ministre britannique David Cameron se rend en Asie en empruntant un avion appartenant à la SonAir[1]. Ce choix provoque l'incompréhension, Cameron se rendant en Indonésie pour superviser la vente de jetliners fabriqués par Airbus[2].

En mai 2013, SonAir devient l'actionnaire majoritaire à 51% de STP Airways, entreprise de Sao Tomé et Principe spécialisée dans le transport[3]. En échange, l'Angola consent une ligne de crédit d'une hauteur de $180 millions à son homologue lusophone[4].

Activité[modifier | modifier le code]

Depuis l'ouverture à la concurrence des lignes intérieures et la fin du monopole de la TAAG, la SonAir réalise des vols à destination de :

International[modifier | modifier le code]

Domestic[modifier | modifier le code]

Sa flotte d'avions comprend :

La SonAir dispose aussi d'hélicoptères, qui sont un lien indispensable entre les plateformes pétrolières offshore et le continent, et utilise les modèles suivants :

SonAir est reconnue pour ses services auprès des compagnies pétrolières opérant en Angola, et réalise également des vols à la demande, en national ou à l'international.

Filiales[modifier | modifier le code]

Sonagesa est une filiale de SonAir domiciliée à Malabo, en Guinée équatoriale. Elle réalise de nombreux vols dans le golfe de Guinée. Les services proposés par Sonagesa sont principalement liés à l'activité pétrolière, l'exploitation offshore et d'autres activités dans la région. Elle exploite une liaison Malabo-Houston-Malabo (via Luanda) régulière.

Accidents[modifier | modifier le code]

Le , un hélicoptère de SonAir participant à une mission gouvernementale pour l'évacuation des accidentés de la route et transportant 6 passagers au total est déclaré disparu par la société[8]. L'hélicoptère est retrouvé 6 jours plus tard écrasé et brûlé, avec tous ses passagers morts à bord[9],[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Rowena Mason, « David Cameron flies the flag...on an Angolan plane », sur Telegraph.co.uk,‎
  2. (en) Tim Hepher, « Cameron offered air tanker as VIP jet », sur Reuters.com,‎
  3. « Angola : Sonangol se développe à Sao Tomé », sur Afrique7.com,‎
  4. (en) « Angola boosts its influence in Sao Tome and Principe with credit line », sur Macauhub.com.mo,‎
  5. a et b [1]
  6. (en) David Parker Brown, « The unique Boeing 737-700C gets some love », sur Airlinereporter.com,‎
  7. (en) « SonAir leased three more Eurocopters helicopters », sur Macauhub.com,‎
  8. (en) « Angola - Sonair Helicopter Goes Missing With Six People On Board », sur Allafrica.com,‎
  9. (en) « Angola: Governor Shocked By Death of Citizens in Helicopter Crash », sur Allafrica.com,‎
  10. (en) « Helicopter diappears over Angola », sur Ainonline.com,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]