TAAG

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une compagnie aérienne image illustrant l’Angola
Cet article est une ébauche concernant une compagnie aérienne et l’Angola.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Les entreprises étant sujet à controverse, n’oubliez pas d’indiquer dans l’article les critères qui le rendent admissible.

Linhas Aéreas de Angola
Logo de cette compagnie

TAAG A Sua Companhia de Sempre (TAAG Toujours Votre Compagnie)

AITA OACI Indicatif d'appel
DT DTA TAAG
Repères historiques
Date de création 1938 (fondée comme DTA)
Généralités
Basée à Aéroport Quatro de Fevereiro
Taille de la flotte 14 appareils
Nombre de destinations 15
Siège social Rua da Missão 123-126, Luanda, Drapeau de l'Angola Angola
Dirigeants Joaquim Teixeira da Cunha (CEO)[1]
Site web www.taag.com
TAAG Boeing 777-3M2ER au décollage de l'Aéroport international de Lisbonne, décembre 2012.

TAAG Angola Airlines, en portugais Linhas Aéreas de Angola, est la compagnie aérienne nationale de l'Angola. TAAG est à l'origine un acronyme pour Transportes Aéreos Angolanos[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

1938 - Création par décret de la DTA – Divisão dos Transportes Aéreos.

1973 - La DTA se transforme en société avec un capital social mixte ayant pour désignation TAAG – Transportes Aéreos de Angola, S.A.R.L ; bien qu'il ait été plus communément connu comme TAAG - Linhas Aéreas de Angola (en anglais: TAAG - Angola Airlines) depuis. Durant cette période, la TAAG opère des vols internes et débute des vols régionaux pour Sao Tomé-et-Principe et Windhoek. Les trajets Luanda-Paris-Orly et les liaisons vers Maputo, Beira et Salisbury (aujourd'hui Harare) sont assurées par la TAP Portugal.

1975 - Après la déclaration d'indépendance, la société nationale TAAG - Linhas Aéreas de Angola est créée. Dès lors, des négociations sont ouvertes avec la TAP Portugal pour la participation de la TAAG sur les vols Luanda-Paris.

1986 - La brusque augmentation des prix du pétrole et la situation politique du pays obligent la société à faire un effort spécial. La paralysie des moyens de transports routiers et ferroviaires oblige la TAAG à réaliser des vols entre les principales villes ; le taux d'occupation des avions était rarement inférieur à 100%. Durant de nombreuses années, la TAAG a été le seul moyen de transport entre les différentes villes du pays, ce qui faisait la fierté de l'ensemble des 5 000 employés.

1990 - TAAG a transporté 700 000 passagers et 60 000 tonnes de marchandise et de courrier.

1991 - Deux nouvelles sociétés autonomes sont créées : Angola - Air Charter, pour les vols charters de marchandises et de passagers, et la Sociedade de Aviação Ligeira, S.A.R.L., pour un service d'avion-taxi et de vols spécifiques, lutte incendie, etc.

1993 - Ouverture de la ligne vers Harare (Zimbabwe).

1994 - Ouverture de la ligne vers Johannesburg (Afrique du Sud).

1995 - Réouverture de la ligne vers Lusaka (Zambie).

1997 - Le 8 juillet, la TAAG s'équipe de son premier Boeing 747 (D2-TEA).

2006 - En novembre, sa flotte s'agrandit avec trois B777-200ER (D2-TED, D2-TEF, D2-TEE), quatre B737-700NG (D2-TBF, D2-TBX, D2-TBJ, D2-TBG) et un Boeing 747(D2-TEB).

Flotte[modifier | modifier le code]

En octobre 2015 sa flotte est constituée de 14 avions[3] :

Destinations[modifier | modifier le code]

Les vols réguliers internationaux ont pour destination, au départ de Luanda: En Afrique

En Asie

En Europe

En Amérique

Et ses vols internes ont pour destination, au départ de Luanda :

Partenariat[modifier | modifier le code]

C'est une compagnie partenaire de Flying Blue.

Dernières Nouvelles[modifier | modifier le code]

Le , la Commission européenne modifie la liste des compagnies aériennes faisant l’objet d’une interdiction d’exploitation au sein l’UE. Toute la flotte de TAAG est concernée sauf 3 appareils de type Boeing 777 et 4 appareils de type Boeing 737[4].

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]