Barbara Carlotti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carlotti.
Barbara Carlotti
Barbara Carlotti - Fête de l'Humanité 2012 - 024.jpg

Barbara Carlotti sur la scène Zebrock lors de la fête de l'Humanité 2012.

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (43 ans)
ClamartVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Site web

Barbara Carlotti (née à Clamart le 2 juillet 1974) est une chanteuse française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle étudie le chant au conservatoire d'Issy-les-Moulineaux. Elle coécrit des chansons pour un court-métrage d'Emmanuel Bourdieu en 2002, avant de rencontrer Bertrand Burgalat avec qui elle sort son premier album Chansons. L'album suivant Les Lys brisés a reçu le coup de cœur de l’Académie Charles-Cros.

Fin 2006, elle est une des treize invités de Michel Delpech dans son album de duos Michel Delpech &..., où elle interprète avec lui une reprise de Et Paul chantait « Yesterday ». Barbara Carlotti enregistre ensuite d'autres duos avec Arnold Turboust, Kent, Khaled Mouzanar, Dominique A (pour une reprise de Message personnel de Françoise Hardy sur L'Amour, l'Argent, le Vent) et Philippe Katerine.

Son album L'idéal, réalisé par Jean-Philippe Verdin, où elle convoque le souvenir de Baudelaire sur les notes enjouées d'une pop élégante, est salué par Télérama et Libération : « Cet album de femme fatale au bord de ses inquiétudes pourrait déjà figurer parmi nos choix de l’année » (27 mars 2008). L'album est sélectionné pour le 7e Prix Constantin.

En juillet 2008, elle participe aux Francofolies de La Rochelle en se produisant dans la pièce Imbécile d'Olivier Libaux, mise en scène par Olivier Martinaud, (aux côtés de JP Nataf, Bertrand Belin et Armelle Pioline de Holden), et en interprétant plusieurs chansons de Brigitte Fontaine dans une Conf'chanté du Hall de la chanson (en compagnie de Jean-Pierre Petit, Benjamin Esdraffo et Benoît Mouchart).

En 2009, elle réalise pour France Culture un Atelier de Création Radiophonique sur le thème du dandysme, dont découlera en 2011 un spectacle à la Cité de la musique : Nébuleuse Dandy[1]. Entre-temps, on la retrouve, pour d'autres conférences chantées avec Benjamin Esdraffo et Vladimir Léon : au Mac/Val pour Cinéma et chansons ou au Centre Pompidou, sur la chanson dans le cinéma français des années 1930.

En 2012, elle sort son quatrième album, L'Amour, l'Argent, le Vent, qui reçoit un excellent accueil de la critique[2],[3]. Elle est nommée deux fois aux Victoires de la musique 2013, dans les catégories Groupe ou artiste révélation de l'année et Groupe ou artiste révélation scène de l'année et est une nouvelle fois récompensée par l’Académie Charles-Cros[réf. nécessaire].

En avril 2013, avec le réalisateur Gurwann Tran Van Gie elle initie l'exposition N'habite plus à l'adresse indiquée au Centre d'arts plastiques contemporains Albert-Chanot de Clamart. L'exposition réunit dix-sept artistes sur la thématique de l'absence et du souvenir, parmi lesquels Bernard Faucon, Laurent Pernot, José Levy et Arthur Dreyfus

Également en avril 2013, elle compose la BO de La Fille, bande dessinée de l'auteur Christophe Blain publiée chez Gallimard, sur laquelle elle reprend aussi Blanche-Neige, titre psychédélique enregistré par Brigitte Fontaine en 1968, et Hey Cowboy de Lee Hazlewood.

De septembre 2013 à juin 2014, elle anime l'émission Cosmic Fantaisie, sur France Inter, diffusée du lundi au jeudi à 21 heures.

Albums[modifier | modifier le code]

Participations[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]