Chartreuses anglaises

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Armoiries des Chartreux

L'ordre des Chartreux comprenait neuf chartreuses anglaises avant la Réforme. Les deux premières maisons ont été établies à Witham et Hinton toutes les deux dans le Somerset; Les autres étaient Beauvale[1], Londres, Coventry, Hull et Mount Grace dans le Yorkshire, Epworth et Sheen[2].

En 1368, les deux premières maisons anglaises ayant pris de l'importance sont constituées en Province, et D. Jean Lucoste, prieur de Hinton, est nommé visiteur[3].

La plus riche et la plus impressionnante était celle de Sheen, aujourd'hui Richmond, dans le Surrey, fondée par Henri V vers 1414. La dimension des bâtiments y était imposante : le grand cloître mesurait 91 mètres sur 76, l'autre cloître était un carré de 152 mètres de côté et la salle du Chapitre mesurait 34 mètres sur 18. L'établissement de Mont Grace, dans le Yorkshire, fondé par Thomas Holland, jeune duc de Surrey), neveu de Richard II et maréchal d'Angleterre, lors du renouveau de l'ordre vers 1397, est l'exemple le plus parfait et le mieux conservé des chartreuses anglaises.

Le roi Henri VIII Tudor fit massacrer les chartreux anglais qui refusèrent de souscrire au schisme avec l'Église catholique. Ils furent béatifiés au XXe siècle.

Province cartusienne d’Angleterre[3][modifier | modifier le code]

  1. Witham : 1178-1539
  2. Hinton : 1227-1539
  3. Kinalekin (Irlande) : 1279-1321
  4. Beauvale : 1343-1539
  5. Londres : 1370-1537
  6. Hull 1378-1539
  7. Coventry : 1381-1539
  8. Chartreuse de Totnes : 1383-1386, fondée par Guillaume de La Souche, conseiller du Roi. Ce ne fut en fait qu’un projet de fondation.
  9. Axholme : 1397-1538
  10. Mountgrace : 1398-1539
  11. Sheen : 1414-1559 (transfert à Nieuport)
  12. Perth (Écosse) : 1429-1567
  13. Parkminster : 1873

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Beauvale Priory », Transactions of the Thoroton Society,‎ , p. 69–94
  2. The Penny Cyclopaedia of the Society for the Diffusion of Useful Knowledge, Charles Knight,
  3. a et b Anonyme 1919.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lefebvre, F.A., Saint Bruno et l’Ordre des chartreux : tome second, t. 2, Paris, Librairie catholique internationale, , 682 p. (lire en ligne).
  • Anonyme, Maisons de l'Ordre des Chartreux : Vues et notices, t. 4, Parminster, Sussex, Chartreuse de Saint-Hugues, , 318 p. (lire en ligne), p. 5-55.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]